Montpellier accroché par Rennes (2-2) à la Mosson

Montpellier accroché par Rennes (2-2) à la Mosson

Ligue 1 : Montpellier accroché à domicile par Rennes

Venu se relancer au Stade Rennais début septembre, Hatem Ben Arfa a du mal à convaincre en Bretagne. Auteur de 2 buts et 1 passe décisive en 10 matches toutes compétitions confondues cette saison, il peine à justifier la confiance que le club lui accorde, et cela commence à agacer. Interrogé par L’Équipe, l’ancien joueur de la formation Rouge-et-Noire entre 1977 et 1983, Philippe Berlin, a tenté d’expliquer les raisons de cette mauvaise passe.

« Au départ, Rennes est un bon endroit pour quil revienne gentiment et sinstalle comme le maître à jouer. Mais, malgré ce qui sétait dit de sa préparation personnalisée cet été, on a perçu quelques kilos en trop. Son penalty réussi contre Jablonec (le 20 septembre, 2-1) masquait un peu la réalité. » Il a également pointait du doigt le problème tactique à résoudre. « Il peine à retrouver la forme. Avoir un joueur de ce talent- là, cest exceptionnel, poursuit Berlin. Après, où et avec qui le faire jouer ? Je pense que le coach a un vrai souci de ce côté-là. Déjà, il ny a pas de 9 incontestable. » Au coach Sabri Lamouchi de trouver la bonne formule pour optimiser ses qualités.

Battu à Angers juste après la trêve internationale (1-0), Montpellier avait besoin de se rassurer et de reprendre sa marche en avant, ce dimanche, au moment de recevoir Rennes. Les Héraultais devront attendre encore un peu pour renouer avec certaines certitudes. Car le MHSC, après avoir répondu à louverture du score de Ben Arfa (5e) et avoir renversé le Stade Rennais grâce à un doublé de Delort (45e-1, 49e), a finalement été rejoint au score et accroché par le club breton (2-2). 

Un scénario qui, malheureusement, a été provoqué par un entrant chez Montpellier, Paul Lasne. Remplaçant au coup denvoi, le joueur montpelliérain a suppléé Damien Le Tallec peu après lheure de jeu (66e). Mais il sest signalé surtout cinq minutes plus tard, en accrochant Ismaila Sarr dans la surface, concédant un penalty transformé dans la foulée par Bourigeaud (71e).

Une semaine après avoir renversé Chaumont (3-2), les hommes d'Olivier Lecat ont d'abord pensé refaire le coup, samedi. Après un premier set perdu 25-20, ils ont remporté le second 25-17 et avaient toutes les cartes en mains. Mais cette fois, l'embellie n'a pas tenu et les Bretons ont fini par prendre le meilleur, emportant les troisième (25-20) et quatrième sets (25-16). 

Pour ne rien arranger, cinq minutes après, cest le même Lasne qui quittait la pelouse, remplacé par Junior Sambia (76e). Une sanction de la part de Michel Der Zakarian? Non. Cest sur blessure quest sorti Lasne. Et cest avec une poche de glace sur la cuisse droite quil a vu, du banc de touche, la fin de la rencontre des siens, incapables de forcer favorablement leur destin.