Montpellier : le chauffeur de la voiture “folle” du rond-point du Grand …

Montpellier : le chauffeur de la voiture \

Montpellier : le chauffeur de la voiture “folle” du rond-point du Grand M mis en examen

Les vidéos qui ont circulé sur internet dès samedi soir, quelques heures après l’accident survenu à 18 h 30 au rond-point du Grand M où étaient positionnés des manifestants en gilets jaunes, ont suscité une forte émotion.

Sur ces images, on voit très nettement l’automobiliste effectuer plusieurs manœuvres et renverser au moins quatre personnes, celles qui ont été plus ou moins touchées dans le choc.

Ce samedi soir, les sapeurs-pompiers de l'Hérault sont intervenus à Montpellier, au niveau du rond-point du Grand M. Une voiture a heurté quatre personnes à faible allure parmi les "gilets jaunes" qui manifestaient au niveau du rond-point du Grand M. Une première vidéo postée sur les réseaux sociaux montre l'automobiliste "péter" les plombs et se mettre à avancer puis à reculer sur les manifestants.

Le trentenaire qui était au volant a-t-il eu l’intention de blesser les “gilets jaunes” ? Selon nos informations, aux policiers qui l’ont interpellé après qu’il se soit stationné lui-même un peu plus loin pour attendre les forces de l’ordre, l’homme aurait expliqué s’être énervé après avoir été bloqué.

Une vidéo impressionnante, diffusée par nos confrères du Mouvement.info, montre également l'accident. Ils rapportent que selon des témoins, "tout serait parti d'un gamin de 13-14 ans qui aurait pris une claque de la part de l'automobiliste. Le garçon aurait alors donné un coup de pied de colère dans la voiture et le conducteur énervé serait parti en furie, fonçant sur les "gilets jaunes".

Puis, il aurait paniqué car, encerclé, il se sentait menacé. Des arguments qui, semble-t-il, peinent à convaincre les policiers. Puisque l’homme, déjà connu de la justice, a été auditionné à plusieurs reprises par les enquêteurs depuis samedi soir et sera déféré devant le parquet ce lundi après-midi. Il sera alors fixé sur son sort.

De leur côté, les manifestants du Grand M n’ont pas renouvelé leur mouvement ce dimanche. À Montpellier, seul le rond-point de Prés-d’Arènes était toujours occupé, sans que cela n’engendre d’incident. Sur Facebook, un débat s’ouvrait toutefois sur les suites à donner au mouvement localement.

Ce lundi après-midi, le chauffeur de la voiture qui a renversé plusieurs personnes, samedi soir au rond-point du Grand M, a été présenté devant un juge d’instruction. Il a été mis en examen pour violences avec arme par destination à l’encontre de trois personnes.

La scène sest déroulée à Montpellier, dans la soirée du 24 novembre, deuxième journée marquante de la mobilisation du mouvement des Gilets jaunes. Visiblement à bout de nerfs, un chauffeur a multiplié les manœuvres brusques en direction des personnes positionnées autour du rond-point du «Grand M».

Une expertise médicale doit permettre d’évaluer la gravité des blessures d’une des victimes, sérieusement touchée à la jambe après qu’elle a été percutée par la voiture du suspect. Des témoins de la scène doivent encore être retrouvés et entendus.

Une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux fait le buzz : on assiste à cette scène très spectaculaire. On sera fixé ce lundi sur les suites judiciaires visées à l’issue de la garde à vue, mais, pour l’heure, c’est un délit qui est retenu par le parquet de Montpellier. Soit le procureur renvoie le chauffard devant le tribunal correctionnel en comparution immédiate, soit, il ouvre une information judiciaire au cabinet du juge d’instruction de permanence pour une mise en examen.

D’autre part, la fillette qui était assise à l’arrière de la voiture aurait été blessée par des éclats de verre, une vitre ayant explosé. L’instruction devrait également porter sur ces faits ainsi que sur les dégradations commises sur le véhicule.

Sa garde à vue à la sûreté départementale de l’Hérault a été prolongée de 24h ce dimanche par le procureur de la République de Montpellier. Selon une source proche de l’enquête, il n’est pas exclu qu’une procédure soit ouverte au criminel, pour tentative de meurtre sur la foi du visionnage des images vidéos des caméras de vidéosurveillance de la Ville de Montpellier.

Samedi 24 novembre, vers 18 h 30, au niveau du rond-point où se déroulait une manifestation des gilets jaunes, le trentenaire avait effectué plusieurs manœuvres au volant de son véhicule et renversé au moins trois personnes. Il avait ensuite poursuivi son chemin et composé le 17 afin de se constituer prisonnier. Il aurait expliqué s’être énervé à cause du barrage filtrant.

La scène a eu lieu vers 18h30 “au niveau du rond-point du Grand M”, selon le Midi Libre qui rapporte linformation. Sur des vidéos choquantes publiées sur les réseaux sociaux, lautomobiliste à bord dune voiture blanche fonce délibérément, et à plusieurs reprises, sur des manifestants postés au milieu et au bord de la route. Il avance et recule vers les gilets jaunes pendant près de deux minutes, sous les cris des témoins, avant de senfuir.