Top 14 – Montpellier enfonce Pau et soffre le droit de rêver – Rugbyrama.fr

Top 14 - Montpellier enfonce Pau et s\offre le droit de rêver - Rugbyrama.fr

Rugby : Montpellier enchaîne à Pau (15-24) et conserve ses espoirs de qualification

24-15 au coup de sifflet final quand la pause avait été signalée sur un 21-12. Vous comprendrez que lessentiel des points (et de ce match) a tourné autour du premier acte. Et de suite, ce sont les joueurs de Vern Cotter qui ont pris leurs aises dans le jeu. Décidés à alterner puissance au près et rugby rapide vers les extérieurs, ils ont marqué trois essais en douze minutes par Jacques Du Plessis (13e), Timoci Nagusa (23e) et Fulgence Ouedraogo (25e).

Avant cela, Pau avait pourtant dégainé rapidement en prenant le score avec un essai de près de 80 mètres où la percée dArmitage avait été conclue par Julien Fumat (4e). Même avant la pause, Votu y est allé de son essai redonnant espoir à la Section (42e). Malheureusement pour les Bérnais, leurs efforts dans le jeu au sol ont été contrebalancés par leur indiscipline et leurs maladresses.

Cest ainsi que le MHR a pu gérer lors dun deuxième acte essentiellement marqué par des ballons tombés, des mêlées et deux vidéo-arbitrages décisifs. Pour deux plaquages dangereux aux visages, Pesenti (61e) et Nadolo (64e) ont en effet été exclus en moins de trois minutes, toujours dans cet état desprit arbitral dempêcher ces plaquages dangereux.

Pau, qui a rendu trop de ballons faciles, a poussé fort en fin de première période. Après une pénalité obtenue en mêlée, il a réduit l’écart grâce à un essai de Votu, précieux hier, à la réception d’une jolie passe sur un pas de Slade (12–21, 40e+2). Montpellier aurait pu reprendre une avance confortable en début de seconde période mais Martin (43e), Immelman (46e), Serfontein (48e) et Nadolo (57e) n’ont pas su ou pu conclure alors que le plus dur était fait. Si la Section était encore dans le coup à l’heure de jeu, elle le devait à la maladresse héraultaise dans le dernier geste.

Alors que tous les matches de cette 20e journée nont pas été disputés, les Montpelliérains reviennent virtuellement à cinq points au classement de la place de barragiste. Ou comment espérer une qualification qui paraissait improbable il y a peu. Il faudra évidemment achever la saison régulière avec un quasi sans faute que ces deux dernières victoires en déplacement à Toulon puis à Pau peuvent laisser entrevoir.

Dimanche dernier, Pau avait évolué en supériorité numérique pendant une heure après le carton rouge reçu par le Clermontois Van Der Merwe pour une percussion à l’épaule dans le visage de Lucas Rey. Cette fois, c’est Baptiste Pesenti qui s’est rendu coupable d’une faute similaire sur Thomas Darmon, qui était en train d’être plaqué par Butler. Trois minutes plus tard à peine, Nadolo ne contrôlait pas son plaquage sur Armitage qu’il percutait à la tête avec son bras. M. Gauzere a là aussi sorti le carton rouge. Les deux équipes ont donc joué le dernier quart d’heure à 14 contre 14.

Après le succès ramené de Toulon le week-end dernier (18-21), Montpellier a récidivé ce samedi après-midi au stade du Hameau de Pau en allant chercher un nouveau succès hors de ses bases (15-24). Le MHR garde toute ses chances de qualification en phases finales de Top 14 grâce à cette 4ème victoire de la saison à l'extérieur. 

Malik Hamadache restait sur une bonne entrée face à Agen et une titularisation convaincante à Clermont. Simon Mannix lui a donc maintenu sa confiance pour ce match contre Montpellier. Mais le pilier droit, bien que solide en mêlée, est apparu lourd et peu mobile. Cela explique sans doute que son manager l’ait remplacé dès la demi-heure de jeu par Adriaanse, comme il l’avait déjà fait à trois reprises cette saison (Toulon, Racing et Castres). Mannix et Hamadache, visiblement vexé, ont ensuite eu une discussion de quelques secondes devant le banc de touche, le Néo-Zélandais finissant par lui donner une tape amicale sur l’épaule.

Dans sa folle remontée, le MHR (9e, 46 pts), vice-champion de France en titre, n'accuse plus que cinq points, certes provisoirement, sur la sixième et dernière place qualificative après sa deuxième victoire de rang à l'extérieur.

Dans une rencontre marquée par deux cartons rouges (un de chaque côté, dans le dernier quart d'heure), les Héraultais ont fait la différence dans la première demi-heure en inscrivant trois essais, dont deux en deux minutes (Nagusa, 22e; Ouedraogo, 24e, 21-7). Les Palois réagiront juste avant le retour aux vestaires grâce à Wati Votu suite à une pénal'touche à 5 mètres de la ligne d'en-but du MHR (21-12).

La deuxième période sera émaillé à cause des fautes mais surtout avec les deux cartons rouges (61e et 64e). Le premier pour Pesenti suite à un double plaquage dangereux sur le montpelliérain Darmon. Le second pour le Fidjien Nadolo 3 minutes plus tard pour une manchette sur le Palois Armitage. Les Palois, transcendés suite à l'explusion de Nadolo, pousseront pour décrocher le bonus défensif sans parvenir à concrétiser leurs offensives. 

#SPMHR | 15-24C'est fini ! Nos Cistes continuent d'y croire et décrochent une deuxième victoire consécutive à l'extérieur ! Bravo les gars ! #TEAMMHR pic.twitter.com/tLgueufpt2