Montpellier : suicide dun policier avec son arme de service – France 3 Régions

Montpellier : suicide d\un policier avec son arme de service - France 3 Régions

Police : quatre nouveaux suicides en quatre jours

Au total, 27 policiers se sont suicidés en France depuis le 1er janvier 2019. Une capitaine de police a mis fin à ses jours avec son arme de service et dans son bureau, jeudi 18 avril, a rapporté France 3. Âgée dune cinquantaine dannées et mère de deux enfants de 6 et 11 ans, elle a été retrouvé dans les locaux de la sûreté départementale à Montpellier.

La crainte dune “année noire” se confirme. Depuis lundi 15 avril, quatre policiers se sont suicidés, à Metz, Béziers, Montpellier et Paris. Ces décès portent à 28 le nombre de suicides dans les forces de lordre depuis le début de lannée, indique à RTL.fr une source policière, confirmant une information de France 3.Lun des policiers, un homme de 42 ans, père dun enfant de 4 ans, travaillait au centre de rétention administrative de Metz. Il sest suicidé dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 avril avec son arme de service. La même nuit, à Béziers, un policier de 52 ans sest tiré une balle dans la tête dans la cour intérieure du service de police municipale, rapporte France 3 Occitanie.

Une capitaine de police de la sûreté départementale de lHérault sest suicidée jeudi matin dans son bureau à Montpellier avec son arme de service, a-t-on appris de sources policières et syndicales. Selon une source syndicale, le suicide serait intervenu vers 8h à lhôtel de police de Montpellier. Aucune détonation na été entendue mais des collègues ont été alertés par une odeur de poudre. Ils ont alors découvert vers 9h cette femme de 48 ans, mère de deux fillettes, inanimée, une balle en plein cœur.

Deux nouvelles victimes ont été recensées ce jeudi 18 avril. La première, une capitaine de police de 48 ans, mère de deux fillettes, sest suicidée dans son bureau à Montpellier, également avec son arme de service. La seconde, un jeune policier de 25 ans, sest donné la mort dans les locaux de la direction de lordre public et de la circulation (DOPC) à Paris, indique France 3.

Le drame sest déroulé ce jeudi matin, vers 8 heures, au sein des locaux de la Sûreté départementale à Montpellier (Hérault). Une capitaine de police âgée de 50 ans se serait suicidée avec son arme de service, selon nos confrères de Midi Libre.

Montpellier : une capitaine de police a mis fin à ses jours

Ce nombre “hors norme” de suicides depuis le début de lannée dans la profession inquiète les syndicats, qui craignent une “année noire” comme celle quavait connue la police en 1996, quand 70 suicides avaient été recensés.Le 12 avril, le ministre de lintérieur Christophe Castaner a annoncé la création dune “cellule alerte prévention suicide” pour la police nationale, qui aura pour mission de porter un plan dactions. Un numéro de téléphone dédié, disponible 24h/24, permettra de signaler les risques et de mettre les personnes en souffrance en relation avec des psychologues.  En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés, daprès des chiffres du ministère de lIntérieur.

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.