Gilets jaunes à Montpellier : On est toujours sur la même ligne – Libération

Gilets jaunes à Montpellier : On est toujours sur la même ligne - Libération

Deux rassemblements déclarés à Paris pour lacte 51 des Gilets jaunes

Réunis à Montpellier pour une  assemblée des assemblées , quelques centaines de représentants ont voté pour rejoindre le mouvement lancé par les syndicats contre la réforme des retraites.

Des  gilets jaunes  lors dune manifestation organisée par la CGT à Paris, le 5 février 2019. ALAIN JOCARD / AFP Les  gilets jaunes  réunis pour leur  assemblée des assemblées  à Montpellier ont voté dimanche 3 novembre à une écrasante majorité une proposition pour rejoindre la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. Depuis vendredi et jusquà dimanche, quelque 600  gilets jaunes  représentant 200 délégations de ronds-points, débattent dans un musée désaffecté pour évoquer la suite de leur mouvement, presque un an après le début de leur mobilisation, le 17 novembre 2018.

 Lheure est à la convergence avec le monde du travail et son maillage de milliers de syndicalistes qui, comme nous, nacceptent pas , ont-ils également précisé dans un communiqué de presse. La Confédération générale du travail (CGT), Force ouvrière (FO), la Fédération syndicale unitaire (FSU) et Solidaires organisent  une première journée  de grève interprofessionnelle le 5 décembre contre la réforme des retraites, rejoignant plusieurs syndicats de la RATP et de la SNCF.

La CGT, FO, la FSU et Solidaires organisent  une première journée  de grève interprofessionnelle le 5 décembre contre la réforme des retraites, rejoignant plusieurs syndicats de la RATP et de la SNCF.  Lassemblée des assemblées appelle les “gilets jaunes” à être au cœur de ce mouvement, avec leurs propres revendications et aspirations, sur leurs lieux de travail ou sur leurs ronds-points, avec leurs gilets bien visibles , indiquent des représentants du mouvement, dans un communiqué.

Gilets jaunes à Montpellier : Lassemblée des assemblées appelle à rejoindre la grève du 5 décembre

 LAssemblée des assemblées de Montpellier appelle les gilets jaunes à être au cœur de ce mouvement, avec leurs propres revendications et aspirations, sur leurs lieux de travail ou sur leurs ronds-points, avec leurs gilets bien visibles ! , poursuit le communiqué.

Les  gilets jaunes , réunis depuis vendredi dans leur assemblée des assemblées à Montpellier, dans lHérault, ont voté dimanche une proposition pour rejoindre la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. Cet appel a été adopté à une écrasante majorité lors dun vote à main levée, lors dune séance plénière.

 Le 5 décembre est une date importante que nous attendons tous depuis très longtemps , a réagi Séverine, 54 ans,  gilet jaune .  Notre mouvement est parti de la base et nous avons impulsé une radicalité pour que les gens ne se laissent pas faire. 

A lapproche des “un an” du début de la contestation des gilets jaunes, 600 représentants du mouvement sont réunis ce week-end à Montpellier afin de discuter de lavenir de la mobilisation. Dans le cadre de cette “assemblée des assemblées”, où les propositions sont votées à main levée, de nombreux sujets sont évoqués: “Comment renouer les liens avec la population, la question de la répression, la question des autres mouvements écologiques et sociaux”, explique Lewis, un participant.

Les  gilets jaunes  ont également annoncé que la prochaine  assemblée des assemblées  se tiendrait à Toulouse, à une date pour linstant encore indéterminée. Samedi, plusieurs centaines de  gilets jaunes  avaient défilé dans plusieurs villes de France pour leur 51e samedi de mobilisation.

Pour ce nouveau samedi de mobilisation, des Gilets jaunes ont décidé de se réunir dans la capitale, à deux semaine de leur premier anniversaire. Deux rassemblements sont déclarés à Paris.

Pour leur acte 51 – à deux semaines du premier anniversaire du mouvement – des Gilets Jaunes ont prévu de défiler dans la capitale. Un rassemblement a été décidé, ce 2 novembre, à 9h au niveau de la place d’Italie, dans le XIIIème arrondissement. Le cortège sest s’élancé à 11h30 en direction de la gare du Nord (Xème) en passant par deux grandes places parisiennes : celle de la Nation et de la République.

Car après bientôt un an dexistence, les Gilets jaunes veulent montrer quils sont toujours là. La mobilisation prend différents visages, mais se diffuse encore sur tout le territoire, affirme Christophe, coorganisateur. Certains sont rentrés chez eux, forcés, ou mutilés, par la répression, mais sont toujours aussi déterminés. Les 17 milliards deuros débloqués au total par lEtat et labandon de la hausse de la taxe carbone sur les carburants nont donc pas suffi à leur faire remiser leurs vestes fluo dans les placards.

Voici le parcours de la manifestation prévue entre la Place dItalie et la Gare du Nord. #Acte51#GiletsJaunespic.twitter.com/6FkJDc9uBf

Si la manifestation devait sachever vers 16 heures, les derniers participants ont finalement gagné le centre commercial Auchan “afin de dénoncer cette multinationale qui ne paye pas ses impôts en France, qui rémunère ses employés à coup de lance pierre, et enfin qui tue nos petites entreprises locales”, ont communiqué les Gilets jaunes. Ensuite, ils se sont rendus à la caserne des pompiers “pour rendre hommage à ceux qui ont été gazés et maltraités par les forces de lordre lors de leur manifestation à Paris il y a quelques semaines.” Le cortège a ensuite remonté en direction de lesplanade pour se disperser vers 19 heures.

Un autre rassemblement est organisé par le groupe «Gilets Jaunes Décla Ta Manif» afin d’«adresser les grandes urgences climatiques, sociales et démocratiques à la population». Le rendez-vous a été donné sur la place Saint-Pierre, dans le XVIIIème arrondissement, à 9h pour un départ donné entre 11h30 et 12h. Ce second cortège prendra lui la direction de la place Félix-Eboué (XIIème). Ces manifestations ont toutes deux été déclarées à la préfecture de police de Paris.

Le cortège a pris la direction de Crêches-sur-Saône par la RD 906. Les manifestants ont ensuite traversé le pont François-Mitterrand pour rejoindre lAin voisine. A 15 h 15, ils se sont dirigé en direction du pont Saint-Laurent pour regagner Mâcon. Une fois dans la ville-préfecture, le cortège a pris la direction du quai pour rejoindre la caserne des pompiers, la profession étant en grève. Mais la pluie commençait à disperser les manifestants.

♦️#PARIS#ACTE51#GiletsJaunes♦️Manifestation également prévue ce samedi 2 novembre par le groupe Gilets Jaunes Décla Ta Manif . ▪️Place Saint-Pierre (18ème) ➡️ Place Félix-Éboué (12ème).▪️Rassemblement : dès 9h00▪️Départ : 11h30/12h00#ActeLIpic.twitter.com/dZreDO89ci

Lors de ces journées, où alternent séances plénières et ateliers par groupe de dix personnes, les débats sont chronométrés par les modérateurs pour que chacun puisse apporter ses solutions. Parmi les questions récurrentes : comment s’organiser face à la répression ; comment agir dans le contexte des municipales ; comment travailler avec les autres mouvements ?

Celle-ci a néanmoins pris un arrêté préfectoral pour ce 2 novembre, afin d’interdire toute manifestation dans les secteurs des Champs-Elysées, de l’Arc de Triomphe, de l’Assemblée nationale, du Trocadéro et de la Tour Eiffel.

C’est bien ce que je dis plus bas: Comment une ville ayant été dirigée par Georges Fraiches pendant des années, peuvent-ils comprendre des Gilets Jaunes actuels sans les considérer comme étant une secte ? Déjà que le gauche Montebourg qui considérait Georges Fraiche comme quelqu’un de l’OAS ? Oh là, là, il va falloir que la gauche mette de l’ordre… Lire la suite

♦️#PARIS#GiletsJaunes#Acte51♦️La Préfecture de Police de Paris prend un arrêté dinterdiction de manifester pour ce samedi 2 novembre 2019.Les secteurs Champs-Élysées, Arc-de-Triomphe, Assemblée Nationale, Trocadéro et Tour Eiffel, sont donc interdits aux manifestations. pic.twitter.com/FhXmTDfPZ2

À Paris deux manifestations étaient prévues partant des XIIIe et XVIIIe arrondissements. Les manifestants ont traversé dans le calme lest de la capitale pour se diriger vers les Xe et XIIe arrondissements parisiens alors que la préfecture de police avait pris un arrêté dinterdiction de manifester autour des Champs-Élysées et de la cathédrale Notre-Dame. Des Gilets jaunes qui se sont également manifestés dans le reste de lHexagone. À Toulouse, ils étaient entre 300 à 600 à battre le pavé : la police a fait usage de gaz lacrymogènes à Jean-Jaurès. Alors que le ministère de lintérieur annonçait 240 000 manifestants lors du premier rendez-vous il y a un an, lavenir dira si cette 4e Assemblée des assemblées fait figure délectrochoc pour ce mouvement qui a largement perdu de sa vigueur.

CARTE. Acte 51 des Gilets jaunes à Paris : deux parcours de manifestation et des interdictions

Dans le même temps, un événement a été créé sur Facebook, invitant les Gilets jaunes à rejoindre le rassemblement prévu pour dire «stop» à Eric Zemmour devant les locaux de CNews à 14h. «Nous avons tous bien compris que d’agiter des personnages comme Zemmour permettait de voiler les vraies questions et les vrais débats, comme ceux des salaires, des retraites, de la misère, de l’écologie et des taxes», est-il souligné, les organisateurs refusant de rentrer «dans les combines médiatiques». «Les chaînes d’info et les élus politiques ne parlent que du voile, et font de l’islam un écran de fumée. Nous, nous voulons parler des vrais problèmes et que la télévision qui est en partie payée par nos impôts ne soit pas à la botte du gouvernement», est-il précisé.

En quête dun nouveau souffle, les militants au gilet jaune se sont donné pour objectif ce week-end déchanger sur la suite du mouvement : la date du 17 novembre, qui a vu éclore la première manifestation lan dernier, devrait ainsi être au cœur des réflexions ce week-end. Lors de ces journées, où alternent séances plénières et ateliers par groupe de dix personnes, sept questions devaient être abordées, selon les organisateurs : Comment renouer le lien avec la population ? Comment travailler concrètement avec les autres mouvements ? Comment sorganiser face à la répression ? Comment définir nos adversaires et nos alliés ? Comment agir dans le contexte des élections municipales ?.

Pour cet avant-dernier acte avant leur anniversaire, un rassemblement est également prévu à Toulouse alors que des Gilets jaunes organisent ce week-end, à Montpellier, leur quatrième Assemblée des Assemblées.

À Montpellier, les gilets jaunes appellent à rejoindre la grève du 5 décembre

Lire aussi : Rodrigues, Ludosky et dautres figures des Gilets jaunes demandent à rencontrer Macron

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.