Dans une ambiance tendue, quelques centaines de gilets jaunes défilent à Montpellier – LExpress

Dans une ambiance tendue, quelques centaines de gilets jaunes défilent à Montpellier - L\Express

Acte 52 des “gilets jaunes” à Montpellier : 14 interpellations, trois policiers et un manifestant blessés

Les cérémonies de mariage au capitole sont encadrées par une charte qui fixe des règles strictes. Photo DDM, Frédéric Charmeux Publié le 08/11/2019 à 19:08 , mis à jour à 19:57 Société, Toulouse, Haute-Garonne lessentiel Depuis un an, les manifestations des Gilets jaunes perturbent les cérémonies de mariage au Capitole, dont les accès sont difficiles. Samedi dernier, le ton est monté entre un père et l'élue chargé des célébrations.   Des sourires, un serment pour la vie, une famille réunie et des amis invités à partager un moment de bonheur… Une cérémonie de mariage, c’est toujours beaucoup d’émotions fortes et mêlées, que le cadre solennel de la salle des Illustres, à la mairie de Toulouse, ne peut que magnifier. Sauf que samedi 2 novembre dernier, en fait d’émotions, c’est une forte tension qui est montée, alors que l’élue chargée de l’état-civil et du protocole s’apprêtait à célébrer une des unions programmées dans l’après-midi.

Le père d’un des mariés en parle encore avec colère et indignation. « La cérémonie était prévue à 15 heures, mais à cause des Gilets jaunes, nous sommes effectivement arrivés en retard, explique-t-il. Nous nous sommes donc présentés à l’élue qui nous attendait et qui nous a fait une réflexion pour le moins désobligeante ». Selon son témoignage, ce père affirme que la conseillère municipale lui aurait dit en substance : « On a l’habitude avec les gens comme vous ». Une phrase qu’il a immédiatement prise pour du racisme et qui l’a mise hors de lui.

Cet acte 52, placé sous les slogans de « Résistance pour la justice face aux inégalités, contre cette politique, contre le système ! Justice sociale, fiscale et environnementale mêmes coupables même combat ! », pourrait réunir un grand nombre de mécontents et autant manière différentes d’exprimer leur colère. À moins qu’ils ne réservent leur force pour le premier anniversaire du mouvement, une semaine plus tard.

Incompréhension ? Selon la version de la municipalité, le père, sans doute excédé par le retard, se serait lui-même adressé avec agacement à l’élue. Celle-ci se contentant de répondre : « On a l’habitude », pour évoquer les samedis perturbés depuis de longs mois par les manifestations. Sans autre forme de sous-entendu. « Il semble que le parent des mariés ait mal interprété le propos. Ce qui est regrettable puisque par ailleurs, la cérémonie s’est très bien passée avec les futurs époux », souligne-t-on au Capitole. Même si les policiers municipaux ont dû intervenir pour rétablir le calme.

Si depuis quelques semaines, les manifestations du samedi mobilisent moins de monde et causent moins de trouble, ce n’est généralement pas le cas lors des appels nationaux. Comme l’avait montré la rentrée des Gilets Jaunes effectuée à Montpellier le 7 septembre dernier pour un acte 43 réunissant 1 500 personnes et marqué par l’incendie d’une voiture de la Police municipale et de nombreuses dégradations dans la ville.

Quant au retard d’une heure, à l’origine de ce malheureux imbroglio, il aurait dû, selon la mairie, être signalé par le référent nommé par les époux dans le cadre de la charte des mariages, ce qu’il n’a pas, apparemment, pris le temps de faire. « S’il l’avait fait, conformément à la charte, la cérémonie aurait pu être reportée pour une meilleure organisation », précise l’élue concernée.

Après la 4e Assemblée des Assemblées tenue à Montpellier le week-end dernier, la capitale Héraultaise reste dans le viseur des Gilets Jaunes qui en ont fait de ce samedi 9 novembre leur « Capitale de la résistance » dans appel national sur les réseaux sociaux.  À une semaine du première anniversaire du mouvement difficile toutefois de connaître la teneur de cette mobilisation.

Plusieurs centaines de gilets jaunes défilent à Montpellier

Depuis le mois de novembre 2018, la mairie alerte d’ailleurs systématiquement les futurs mariés des possibles difficultés d’accès au Capitole et demande à chacun de prendre ses dispositions pour ne pas impacter l’ensemble des célébrations, encadrées désormais par la fameuse charte mise en place, il y a deux ans, pour prévenir les débordements et mieux cadrer le déroulé des cérémonies, dont le timing est souvent chargé.

Cette charte impose donc aux mariés et invités de se garer en dehors de la place du Capitole et d’arriver trente minutes avant l’heure choisie pour la cérémonie. Entre autres prescriptions, elle ne tolère aussi aucune manifestation sonore, concerts de klaxons ou musique, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur de l’hôtel de ville. Le jeté de riz ou de confettis et le déploiement de banderoles sont également interdits. « Il s’agit de rappeler les règles de sécurité, de civilité, de citoyenneté et de laïcité à observer pour concilier cérémonie, cortège et convivialité avec respect des lois et règlements », explique le texte, dont les époux sont signataires avant le mariage. Vous voilà prévenus !

Des affrontements ont éclaté entre Gilets jaunes et forces de lordre dès le début de la mobilisation à Montpellier ce 9 novembre, lorsque la police a tiré du gaz lacrymogène. Selon le bilan de lacte 52, au moins six manifestants ont été blessés et 10 personnes interpellées, pour sept gardes à vue.

Après avoir refoulé les manifestants, les forces de l'ordre ont fermé la rue située entre le place de la Comédie et la gare. MIDI LIBRE / G. R. / MIDI LIBRE Publié le 09/11/2019 à 14:52 / Modifié le 09/11/2019 à 19:01 Sabonner 36 commentaires — partages Partager sur Social, Montpellier 600 à 700 "gilets jaunes" ont tenté de défiler en centre-ville, ce samedi 9 novembre, mais les policiers ont étouffé le cortège qui descendait vers la gare, peu après le début de la manifestation. 14 personnes ont été interpellées et trois policiers et un manifestant ont été légèrement blessés.  Montpellier avait été désigné point de rassemblement national pour l'acte 52 des "gilets jaunes", ce samedi 9 novembre. Les manifestants – 600 à 700 selon la préfecture – se sont réunis sur la place de la Comédie en début d'après-midi. Ils ont d'abord tenté de remonter vers la préfecture, mais ont été refoulés rue de la Loge.

Le cortège a ensuite essayé de descendre vers la gare, mais de nombreuses forces policières ne leur en ont pas laissé la possibilité. Les policiers ont chargé et fait usage de gaz lacrymogène, rue Maguelone, qui a été fermée aux piétons.

Les manifestants se sont retrouvés cernés et certains ont alors tenté de s'échapper dans les rues adjacentes. Les "gilets jaunes" se retrouvaient divisés en petits groupes.

14 personnes ont été interpellées et trois policiers et un manifestant ont été légèrement blessés a annoncé la préfecture de l'Hérault. 

Plusieurs milliers de gilets jaunes ont défilé ce samedi 9 novembre dans plusieurs villes de France, à Montpellier, Toulouse, Bordeaux ou Strasbourg, quelques jours avant le premier anniversaire du mouvement, dans une ambiance parfois tendue.

#MONTPELLIER un homme interpellé. Il aurait frappé un policier derrière la tête. pic.twitter.com/v1HQTIX6Hp

La manifestation se range dans l’opposition à la politique du gouvernement : « Dans un contexte où le gouvernement continue ses attaques tous azimuts (réforme des retraites, de l’assurance chômage, casse des services publics, absence de politique écologique réelle, etc.), nous invitons tous les organisations parties prenantes de nos revendications à se joindre à la manifestation”, écrivent-ils.

#Montpellier des #giletsjaunes des heurts rue de Verdun la police a chargé et essuyé des lancers de projectiles pic.twitter.com/QP3COVPhTs

12h15. Avant le départ de la manifestation des gilets jaunes à 13h place de lEtoile à Strasbourg, une petite dizaine de stands dinformation ont été installés place dAusterlitz par différentes collectifs et associations “Non au Gco”, Destocamine ou encore Citoyens pour le climat pour “mettre le combat pour le climat sur le même plan que la lutte sociale”, indiquent des militants présents. 

#Montpellier le cortège des #giletsjaunes désormais plus réduit et dispersé. Un groupe remonte la rue de la Loge au milieu des badauds pic.twitter.com/YaWwBu45aT

16h45 : Le cortège est à larrêt depuis plus dun quart dheure devant le conseil de lEurope. Les équipes médicales (Street Médics) indiquent quelles ont soigné cinq personnes depuis le début de la manifestation, dont deux personnes touchées à la tête lors des face à face avec les forces de lordre, a appris un journaliste des DNA présent sur place.

Plusieurs centaines de “gilets jaunes” défilent à Montpellier dans une ambiance tendue

#Montpellier déjà cinq interpellations de #giletsjaunes pour lacte 52 dont deux ce samedi matin. Une de ces deux personnes était en possession dune arme de poing pic.twitter.com/g2NcnwWkVV

Pour le second samedi consécutif, aucune manifestation n’a clairement été décidée pour ce 9 novembre, hypothétique Acte 52 des Gilets jaunes de Lyon. Une convergence avec le collectif de collage contre les féminicides à Lyon a tout de même été avancée.

#Montpellier les #gilets jaunes ont entonné la Marseillaise en sapprochant du cordon, nouvelle chargé policière pic.twitter.com/D7tVXJxjQ2

#Montpellier coincés rue Maguelone les manifestants tentent de remonter en vain, la police a chargé que voulez vous que lon fasse interroge un manifestant pic.twitter.com/3cJUGzJFm9

Partons dans le Sud, à Givors, où décidément, « on ne lâche rien ». Les Gilets jaunes n’ont jamais quitté leur rond-point, celui de la zone commerciale Givors 2 Vallées, et se rejoindront comme à l’accoutumée à 9 heures.

A lacte 52, les gilets jaunes se préparent à un anniversaire bouillant

#Montpellier le cortège des #giletsjaunes descend vers la gare le canon à eau est en place devant la gare Saint Roch pic.twitter.com/wBeVM7BPdg

#Montpellier #giletsjaunes Le ton monte sur la Comédie pour lépisode 52 pic.twitter.com/UqMYi5uX55

#Montpellier la tension monte rue de la loge où les force le lordre sont déjà positionnées le cortège reflue vers la Comédie #giletsjaunes #acte52 pic.twitter.com/9ZEqNqalwH

#MONTPELLIER : les #GiletsJaunes rassemblés sur la Comédie pour lActe52 pic.twitter.com/7ItmgTGrLx