Top 14: Montpellier écrase le leader lyonnais – LExpress

Top 14: Montpellier écrase le leader lyonnais - L\Express

Rugby – Top 14 : Montpellier ne fait quune bouchée du LOU

Méconnaissable sous la pluie, le LOU n’a pas existé samedi soir à Montpellier, où il s’est incliné (33-8). C’est sa troisième défaite d’affilée, toutes compétitions confondues.

Après leurs deux revers en Coupe d’Europe contre Northampton et le Leinster, les Lyonnais n’ont pas réussi à relever la tête face à des Montpelliérains qui leur ont donné une leçon d’agressivité dans la bataille des rucks, d’engagement dans la zone de marque sur les ballons portés et d’intensité dans le jeu.

Par la suite, durant de nombreuses minutes on a assisté à un spectacle relativement pauvre. L’apparition de la pluie n’a certes pas favorisé l’embellie du jeu. Néanmoins, cela n’est pas un obstacle pour le MHR dont l’atout numéro un est le ballon porté. D’abord par l’intermédiaire de B. Du Plessis (32e), puis par celui de Picamoles, les Cistes ont concrétisé leurs temps forts grâce à la puissance de leur paquet d’avants (21-0, 38e). Et le bonus offensif se trouve provisoirement dans l’escarcelle montpelliéraine.

Lyon, le leader giflé à Montpellier

Ces trois défaites ont le même dénominateur commun. A savoir des premières mi-temps au cours desquelles ils n’ont pas marqué le moindre point.

Leader incontesté du Top 14 avec une seule défaite en neuf journées, Lyon est tombé de haut ce samedi du côté du GGL Stadium, dans le cadre de la 10e journée. Montpellier a maté le LOU sur le score de 33-8. Dans leur style caractéristique, les Héraultais ont laissé parler leur puissance pour trouver le chemin de l’en-but rhodanien. Le premier à s’illustrer dans ce registre est l’ailier Nadolo. Venu se mêler aux percussions de ses avants, tout près de la ligne, il est sollicité et sa charge s’est avéré victorieuse (7-0, 9e).

En effet, Montpellier a construit sa victoire lors des quarante premières minutes grâce à un essai en force de Nadolo, puis deux ballons portés transformés en essais par Du Plessis et Picamoles.

Pas encore au top de sa forme et toujours privée de plusieurs éléments (Pollard, Guirado, Ouedraogo), la formation héraultaise va tout de même tenter de surfer sur sa précieuse victoire obtenue le weekend dernier en Champions Cup : un succès contre Gloucester qui lui permet de rêver encore à une qualification, à lissue notamment de la double confrontation à venir contre Toulouse. 

A 21-0 à la mi-temps, le match était plié. Certes, le LOU eut un petit sursaut d’orgueil au retour des vestiaires. Mais il fut seulement concrétisé par une pénalité de Wisniewski et un essai de Mignot dans les arrêts de jeu, alors que Montpellier marqua deux nouveaux essais.

Après avoir oublié de mettre des arguments dans le combat, il ne s’était pas plus trouvé sur le plan offensif.

Sans être exhaustif, on peut citer quelques bourdes particulièrement pénalisantes. Première journée du Top 14. Montpellier maîtrise le match à Castres. Mais deux cartons jaunes et une avalanche de fautes font finalement pencher la balance en faveur du CO qui simpose sur le fil 26 à 25. 9e journée. Le MHR a loccasion de simposer à Toulon. Pénalité en leur faveur dans les dernières secondes. Mais Louis Picamoles perd ses nerfs, frappe le visage dun adversaire. Pénalité retournée. Ma connerie de fin de match est dommageable et inadmissible par rapport à lexpérience qui est la mienne. Je nai pas le droit de lâcher léquipe comme ça, regrettera après le coup de sifflet le capitaine du MHR. Entre ces deux rencontres, lindiscipline a coûté la victoire à Bayonne (28-24) ou encore à Clermont (20-13).

Match Montpellier – Lyon en direct live – Samedi 30 novembre 2019 à 20h45 – Top 14

Les points pour Montpellier :  5 essais Nadolo (8), B. Du Plessis (32),  Picamoles (37), Van Resburg (72), Delhommel (77), 4 transformations (8, 32, 37, 72) Paillaugue.

Depuis le début de la saison, le leitmotiv demeure inchangé. Pas de fautes, pas de fautes, pas de fautes, pour paraphraser une saillie restée célèbre de Bernard Laporte. Cest que Montpellier se complaît dans lindiscipline. Un mal qui nest pas nouveau. Ce travers était déjà souligné dès lère Jake White (2014-2017). Cinq ans que ça dure donc. Et ça a le don de faire sortir le nouveau manager du MHR, Xavier Garbajosa, de ses gonds. Un simple coup dœil aux statistiques suffit pour mesurer lampleur des copiées raturées. Onze matches officiels disputés (9 en Top 14, 2 en Champions Cup) et… 116 pénalités concédées par les Montpelliérains. Soit un peu plus de dix par match ! Pas mieux, forcément, côté cartons avec trois rouges et 8 jaunes déjà récoltés…

Top 14: Montpellier écrase le leader lyonnais – Toute lactualité de la Guadeloupe sur Internet

>> MONTPELLIER : Nariashvili (Fichten 66), B. Du Plessis (Delhommel 70), Chilachava (Haouas 59) – Van Resburg, Willemse (Mikautadze 68) – Galletier, Camara (Devergie 59-68), Picamoles (Devergie 70) – Paillaugue, Bouthier (Fotuali’i 70) – Nadolo, Steyn (Reilhac 66), Vincent, Ngandebe (Martin 70) – Immelman.

Excédé par ses mauvais débuts en Coupe dEurope, marqués par deux défaites à Northampton et devant Leinster, le LOU a subi un troisième revers daffilée et semble en perte de vitesse, au lendemain du Mondial au Japon qui ne lavait pas affecté. Pire, il est passé totalement à côté de son match, souffrant autant de la puissance du pack héraultais que de ses insuffisances.

Top 14: Montpellier écrase le leader lyonnais – Toute lactualité de la Martinique sur Internet

>> LOU : Chiocci (Chaume 47, puis Chiocci 77), Ivaldi (Maurouard 51), Bamba (Gomez-Kodela 47, puis Bamba 70) – Bruni (Goujon 51), Oosthuizen (Roodt 51) – Cretin, Gill (Sobéla 57), Fearns (Maurouard 35-42) – Couilloud, Wisniewski (Doussain 57, puis Wisniewski 62) – Nakaitaci (Wulf 57), Ngatai, Regard, Mignot – Arnold.

Lailier fidjien Nemani Nadolo (7e), auteur dun essai par match, le talonneur sud-africain Bismarck Du Plessis (32e) et le 3e ligne centre Louis Picamoles (37e), tous trois de retour à la compétition ces dernières semaines, ont permis de mettre à la raison un leader dépassé par lefficacité héraultaise et dépourvu de la moindre réaction.

Le MHR craignait de prendre la foudre. Finalement, lhorizon séclaircit. Les héraultais ont livré le match parfait, ce samedi, contre Lyon. Le leader na pas existé face aux hommes de Xavier Garbajosa, qui ont livré une prestation à ranger parmi les plus abouties du début de saison, dans un stade où il sont toujours invaincus. Montpellier sempare de la 5ème place, à lissue de la 10ème journée de Top 14. Il sagit maintenant de surfer sur ce succès et daller chercher une première victoire à lextérieur. 

Excédé par ses mauvais débuts en Coupe dEurope, marqués par deux défaites à Northampton et devant Leinster, le LOU a subi un troisième revers daffilée et semble en perte de vitesse, au lendemain du Mondial au Japon qui ne lavait pas affecté. Pire, il est passé totalement à côté de son match, souffrant autant de la puissance du pack héraultais que de ses insuffisances.