Seine-Saint-Denis. Expulsion dun foyer à Montreuil : la mairie aménage des bureaux vides – actu.fr

Seine-Saint-Denis. Expulsion dun foyer à Montreuil : la mairie aménage des bureaux vides - actu.fr

Montreuil : plus de 200 anciens résidents du foyer Bara expulsés de lAfpa

Mardi 29 octobre 2019, à seulement deux jours de la trêve hivernale, le Préfet de Seine-Saint-Denis a procédé à l’expulsion, sans proposer de solution alternative, les travailleurs migrants sans-papiers qui avaient trouvé refuge au sein des anciens bâtiments de l’AFPA à Montreuil, propriété de l’État.

Lire aussi : Seine-Saint-Denis. Les forces de l’ordre expulsent des travailleurs sans-papiers à Montreuil

Environ 200 travailleurs sans-papiers ont été expulsés tôt ce matin des anciens bâtiments de lAFPA situés à Montreuil. Quatre unités de police ont fait évacuer les lieux dans le calme. La mairie de Montreuil dénonce cette expulsion sans solution de mise à labri de ces personnes.

 Au total, entre 100 et 200 personnes sont à la rue depuis ce matin, 5h. Toutes ces personnes qui avaient trouvées refuge dans ce foyer depuis 13 mois n’ont comme alternative que d’appeler le 115 pour avoir un toit pour ce soir.

« On nous dit que la france est un pays d’égalité et de fraternité moi je ne crois pas » nous lance Lassana devant le bâtiment évacué.#FoyerBara #Montreuil pic.twitter.com/k1b8ZlXI0o

Seine-Saint-Denis. Où en est la construction de la future prison de 700 places ?

Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, « 190 personnes ont été évacuées ce matin, certains seront pris en charge dans des modulaires, les autres sont éligibles au 115 ».

Il y a un an, face à l’absence de réponse positive de l’État pour trouver une solution digne au relogement des résidents du foyer Bara devenu insalubre et dangereux, Patrice Bessac avait pris un arrêté de fermeture du foyer et fait procéder à la réquisition de l’ex-AFPA, vide depuis deux ans, pour mettre à l’abri les travailleurs.

Depuis l’expulsion, les travailleurs attendent sur le trottoir encerclés par les forces de l’ordre venues nombreuses. Ils ont décidé de rester là en attendant une solution de relogement. Le collectif des Gilets Noirs déclare : 

Les habitants sont réunis en face depuis 5h du matin et un rassemblement s’organise pour tenir et faire pression jusqu’à ce qu’une solution de relogement soit proposée pour tous par la mairie. »

À 2 jrs de la trêve hivernale, lÉtat a fait évacuer lAfpa. Les hommes, travailleurs migrants qui y habitaient, se retrouvent à la rue. Certains vont avoir une chambre ds le nouveau foyer, dautres non. LÉtat doit prendre ses responsabilités ! cc ⁦@MtreuilEcologie⁩ pic.twitter.com/sglw6tjDjV

#FoyerBara en lutte #montreuil Logement pr tous 👊🏿“Si ils ne veulent pas nous irons devant la mairie de #Montreuil pour dire à @PatriceBessac de prendre ses responsabilités. De loger tous les migrants, les travailleurs sans-abri. Nous sommes des gens en prison.”

Afin de récupérer le plus rapidement possible les bâtiments de l’AFPA pour y implanter les futurs locaux du Tribunal administratif et de la Cour nationale du droit d’asile, le Préfet de la Seine-Saint-Denis a pris la décision de réquisitionner à son tour un terrain.

Afin de récupérer le plus rapidement possible les bâtiments de l’AFPA pour y implanter les futurs locaux du Tribunal administratif et de la Cour nationale du droit d’asile, le Préfet de la Seine-Saint-Denis a pris la décision de réquisitionner à son tour un terrain.

« Je ne comprends pas. C’est la loi du plus fort, on allait entrer dans la trêve hivernale. On attend jusqu’à ce qu’on trouve une solution avec la municipalité. Depuis un an tout se passait bien« , a expliqué, sur BFMTV, Toumani Traoré, porte-parole des résidents du foyer Bara.

De la nourriture est distribuée, les sans papiers sont ici depuis 5 heures ce matin. La police encercle le rassemblement et filtre les entrées et sorties. #Montreuil #FoyerBara pic.twitter.com/4FGsAjfG8L

Le centre pénitentiaire bénéficiera d’un accès à l’autoroute A104 dite « La Francilienne » par la D40 (600m). Le site est desservi par plusieurs lignes de transports en commun régulières. « Le site est bien relié à la desserte métropolitaine, nationale et internationale grâce à la présence du RER B et de l’aéroport Charles-de-Gaulle », explique l’administration.

Les valises ont été faites à la hâte au beau milieu de la nuit. Les vêtements, jetés pêle-mêle dans des sacs plastiques. Aux alentours de 4 heures du matin, les résidents de lex-foyer Bara installés depuis septembre 2018 dans lancien siège de lAfpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) à Montreuil (Seine-Saint-Denis), ont été expulsés par les forces de lordre. Une évacuation ordonnée à deux jours de la trêve hivernale.

A 5 heures du matin, quelque 150 sans papiers ont été rassemblés dans le calme sur le trottoir de lavenue du Général-de-Gaulle. Leur mot dordre : Nous, pas bouger ! Parmi eux, de nombreux jeunes adultes mais aussi quelques anciens , des travailleurs âgés de plus de 60 ans. Ils seront restés toute la journée agglutinés sur ce bout de trottoir, attendant désespérément une solution de relogement leur évitant de passer une première nuit dehors.

Quallons nous devenir ? senquiert Touré Kandé. Nous sommes plus de 150 sans-papiers et 60 personnes sont en règle mais nous travaillons tous.

La construction de cette prison s’inscrit dans le cadre du plan pénitentiaire annoncé par le gouvernement. Ce plan vise à lutter contre la surpopulation carcérale. Ainsi, le ministère de la Justice indique que « 8 000 places seront créées d’ici 2027 ».

A ses côtés, Sidibé, la soixantaine élégante, se protège de la pluie persistante sous un parapluie. Jai passé la nuit à faire les paquets, dit-il. Je nai pas de papiers mais je travaille dans une entreprise de ménage depuis 1999. Là, je ne sais pas où aller, ni ou poser mes bagages mais je dois me rendre au boulot.

Un nouvel établissement pénitentiaire sera construit en Seine-Saint-Denis et précisément sur un terrain à Tremblay-en-France. L’administration pénitentiaire fait le point concernant la construction de cette nouvelle prison prévue pour 2024 avec une mise en service en 2025.

La veille au soir, aux alentours de 22 heures, le représentant de lassociation du foyer Bara, Moussa Doucouré, a organisé une assemblée générale pour alerter les résidents de lexpulsion imminente. Une réunion qui a permis à une majorité de résidents de ne pas être réveillé par la police , assure-t-il. Ce nest pas le cas de Mamadou, 66 ans. Lui a eu la surprise dêtre réveillé par des fonctionnaires fermes, mais polis .

La prison de Tremblay-en-France viendra, donc, décharger la prison de Villepinte. « La maison d’arrêt de Villepinte qui compte 588 places a un taux d’occupation de 180 % avec 1072 détenus accueillis », précise l’administration pénitentiaire.

Seule représentante politique présente dès potron-minet, ladjointe au maire à la solidarité et aux populations migrantes, Halima Menboudji, a ciblé la méthode scandaleuse du préfet , avant dêtre alpaguée par plusieurs membres des Gilets noirs et de la Chapelle debout, deux collectifs daides aux migrants.

Ces derniers, qui ont publié un communiqué il y a une semaine pour sinquiéter de la fermeture imminente de lAfpa, sétonnent de la posture de la ville, parfaitement au courant de lexpulsion . Ils exigent auprès de cette dernière une solution de relogement immédiate à Montreuil, sans tri entre ceux qui ont des papiers et ceux qui nen ont pas . Leur inquiétude principale ? Lexpulsion vers le pays dorigine .

En effet, les services tels que la blanchisserie, la cuisine, les ateliers ou encore le greffe seront communs aux deux prisons. « Il n’y aura qu’un mur d’enceinte qui séparera les deux établissements« , ajoute l’administration pénitentiaire.

Dans un communiqué publié peu après 7 heures du matin, le maire (PCF) Patrice Bessac a dénoncé un acte arbitraire et inhumain et souligné une expulsion à seulement deux jours de la trêve hivernale .

En septembre 2018, il avait décidé de réquisitionner le site de lAfpa, propriété de lEtat, pour y loger les travailleurs migrants du foyer Bara ouvert en 1968 dans le Bas Montreuil. Un bâtiment en état dinsalubrité avancé, dont la reconstruction est prévue, mais dont la date de réouverture ne nous a pas été confirmée. En attendant, près de 140 dentre eux se sont déjà installés dans des modulaires, rue Brulefer.

Au printemps dernier, la ville avait réalisé avec le gestionnaire du lieu Coallia un nouveau diagnostic social pour faire état des lieux du nombre doccupants qui étaient inscrits dans le protocole de relogement des résidents du foyer Bara, signé en 2013 par Coallia en prévision de la destruction du foyer historique.

Il reste encore quelques personnes à lAfpa qui ne sont pas dans le protocole, mais on va se battre pour quelles aient une solution de relogement , assurait-on il y a encore une semaine à la mairie de Montreuil. Et pour cause, les locaux de lAfpa — que lEtat souhaite récupérer pour y construire dici 2024 le nouveau tribunal administratif de Montreuil et la Cour nationale du droit dasile — devaient être libérés avant le 1er novembre, date de début de la trêve hivernale.

Pour contrôler les allées et venues sur le nouveau site de la rue Brulefer, Coallia avait anticipé lexpulsion en mettant en place des mesures de sécurité et en limitant les horaires des visites, soumises à un contrôle didentité. Des contrôles qui étaient devenus de plus en plus stricts ces derniers jours.

VOIR LES COMMENTAIRESÎle-de-France & OiseCreil : le petit ami de lado retrouvée morte a été interpelléParis : ils découvrent des fusils cachés dans une cave de HLMYvelines : laide-soignant accusé de viols travaillait depuis treize ans avec les personnes âgéesTours jumelles de La Défense: Hermitage annonce des travaux, faut-il y croire ?Guide Shopping Le Parisien

A loccasion de la Paris Games Week, Amazon propose une semaine dédiée au jeu, et offre, du 28 octobre au 6 novembre, jusquà -50% sur une sélection de jeux, consoles, et accessoires gaming pour PS4, Xbox One, PC…. Préparez-vous la Gaming Week et ses bons plans sont là.

Les idées de cadeaux de loisirs créatifs pour adultes ne manquent pas, mais choisir celui qui conviendra le mieux relève parfois de lexploit. Face à la surenchère de produits, de coffrets, de box et autres cadeaux en tout genre, il est souvent difficile de trouver la perle rare. Pour ne pas se tromper, suivez notre sélection et nos conseils.

Manger vegan ce soir, ça vous tente ? Légumes et fruits frais de saison, légumineuses, fruits secs, laits végétaux, herbes du jardin : choisissez les bons ingrédients et concoctez de savoureux repas.

Entrée en lice des clubs de Ligue 1 Conforama dès ce soir, avec plusieurs affiches intéressantes. Cest la dernière édition de la Coupe de la Ligue BKT, cette compétition nexistera plus lannée prochaine. Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder la Coupe de la Ligue ? Comment suivre les matchs sur Canal+ Sport ? On vous donne toutes les réponses dans cet article.