Expulsion à Montreuil : appel aux dons – Le Bonbon

Expulsion à Montreuil : appel aux dons - Le Bonbon

Montreuil : expulsion dun squat de travailleurs sans papiers

Seules quelques bâches protègent de la pluie battante leurs affaires et les flammes des feux de fortune allumés pour passer la nuit. Ce mardi soir, aux alentours de 23 h 00, les quelque 200 sans papiers maliens de lex-foyer Bara, expulsés de lancien siège de lAfpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes), à Montreuil (Seine-Saint-Denis), étaient toujours sans solution dhébergement durgence. Nous sommes des guerriers, mais tout de même, cest une honte. Le maire nous a menti , assurent en chœur une bande de jeunes damis.

Aux alentours de 4 heures du matin, ces hommes âgés de 16 à 68 ans ont fait leur valises à la hâte, jeté pêle-mêle leurs vêtements dans des sacs plastiques. Une évacuation ordonnée à deux jours de la trêve hivernale.

Il reste encore quelques personnes à lAfpa qui ne sont pas dans le protocole, mais on va se battre pour quelles aient une solution de relogement , assurait-on il y a encore une semaine à la mairie de Montreuil. Et pour cause, les locaux de lAfpa — que lEtat souhaite récupérer pour y construire dici 2024 le nouveau tribunal administratif de Montreuil et la Cour nationale du droit dasile — devaient être libérés avant le 1er novembre, date de début de la trêve hivernale.

Depuis, ils se serrent les coudes sur ce bout de trottoir de lavenue du Général- de-Gaulle, attendant désespérément une solution de relogement leur évitant de passer une première nuit dehors. Pour se réchauffer , les plus jeunes dansent sur des rythmes reggae. Leur mot dordre, désormais : On ne bouge pas sans solution.

Quallons nous devenir ? senquiert Touré Kandé, un homme dune cinquantaine dannées. Nous sommes plus de 200 sans-papiers. Nous travaillons tous !

Montreuil: un foyer de travailleurs sans-papiers expulsé

A ses côtés, Sidibé, la soixantaine élégante, se protège de la pluie persistante sous un parapluie. Jai passé la nuit (précédente) à faire les paquets, dit-il. Je nai pas de papiers mais je travaille dans une entreprise de ménage depuis 1999. Là, je ne sais pas où aller, ni où poser mes bagages mais demain, je dois me rendre au travail.

VOIR LES COMMENTAIRESÎle-de-France & OiseBreuil-le-Sec : sa pâte à pizza fermente comme il y a 6 000 ans !Carrières-sous-Poissy : mis en minorité, le maire sest vu retirer ses délégationsNuisances sonores : amendes records contre Vueling à RoissyA Clichy, on peut pédaler pour recharger son téléphone portableGuide Shopping Le Parisien

Les consoles de jeux portables sont de retour. La Nintendo Switch relance une catégorie dominée précédemment par la PS Vita, la Nintendo 3DS ou la PSP. Quelle console de jeux portable est la plus indiquée pour vous ? La réponse dans notre sélection !

Le foyer Bara à Montreuil a été évacué ce mardi matin par les forces de lordre. Un important dispositif policier était mobilisé pour cette expulsion menée par la préfecture de Seine-Saint-Denis. Lévacuation a débuté vers 4 heures du matin et sest déroulée dans le calme mais a surpris les quelque 300 résidents.

Fnac Darty continuent les ventes flash ce week-end. Pour ce long week-end, du 31 octobre au 4 novembre, la Fnac permet de so côté de gagner 10 euros par tranche de 100 euros dachat pour les adhérents Fnac avec un code spécial.

“Je ne comprends pas. Cest la loi du plus fort, on allait entrer dans la trêve hivernale. On attend jusquà ce quon trouve une solution avec la municipalité (…). Depuis un an tout se passait bien”, explique sur BFM Paris Toumani Traoré, porte-parole des résidents du foyer Bara. 

Le Black Friday se déroule cette année le vendredi 29 novembre : cest le moment de sy préparer, mais ce nest pas pour autant quil ne faut pas sintéresser aux offres déjà disponibles.

Apple vient dannoncer ses tout nouveaux écouteurs sans fil, les AirPods Pro. A quoi vous attendre ? Où les trouver ? Suivez notre guide pour tout savoir.

Des sans-papiers du foyer de la rue Bara, à Montreuil, avaient été relogés en 2018 dans un bâtiment vide de lEtat, réquisitionné par la mairie. Mardi matin, à deux jours de la trêve hivernale, les 200 travailleurs ont été expulsés par la préfecture de Seine-Saint-Denis, une décision fustigée par le maire communiste de la ville, Patrice Bessac. Les locaux évacués doivent notamment accueillir dici 2024… la Cour nationale du droit dasile. Photo Martin Colombet. Hans Luca