Manifestation des antinucléaires à Nancy : tout sest bien passé, plus de 1 300 participants – actu.fr

Manifestation des antinucléaires à Nancy : tout s\est bien passé, plus de 1 300 participants - actu.fr

ENVIRONNEMENT. A Nancy, une manifestation calme contre lenfouissement de déchets nucléaires

La marche antinucléaire organisée par le collectif “Vent de Bure” a eu lieu ce samedi 28 septembre dès 14h. Le cortège a suivi le parcours prévu dans le calme. Un bon millier de participants a défilé cet après midi.

Environ 1 500 personnes ont participé samedi à Nancy à une manifestation intitulée “vent de Bure” pour dénoncer le projet Cigéo de stockage de déchets nucléaires dans la Meuse, sans incident majeur et sous surveillance policière renforcée.

Un millier de manifestants pour #VentdeBure à #Nancy : “les propos du préfet hier a sûrement découragé des manifestants” déclare un organisateur. pic.twitter.com/FmkidUhOFq

Revivez la manifestation et toutes les images du cortège sur le site de LEst Républicain.

Fin de cortège en musique cour Léopold à #nancy les organisateurs estiment la mobilisation à 3000 personnes pour la manifestation de #VentdeBurepic.twitter.com/uGLO0AqgRI

Une vitrine de compagnie d’assurance a été brisée, mais “manifestement le dispositif important a été dissuasif”, a souligné Marie Cornet, directrice de cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle. “Une cinquantaine de personnes cagoulées et habillées en noir, au profil Black Blocs” se trouvait selon elle dans le cortège et a tenté d’attaquer des commerces.

Parc de la Pépinière fermé. 500 policiers mobilisés. Les autorités craignent des débordements lors de la manifestation  Vent de Bure . Ce weekend, les antinucléaires se sont donnés rendez-vous à Nancy pour dénoncer le projet denfouissement des déchets radioactifs de Bure dans la Meuse.

#Manifestation anti-nucléaire à @VilledeNancy : communiqué de presse dEric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle ⬇️ pic.twitter.com/YCWL6wIfGh

Prévue initialement au mois de juin dernier, la manifestation Vent de Bure se déroulera samedi 28 septembre 2019 à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Organisée par des opposants à l’enfouissement de déchets radioactifs à Bure (Meuse) et au nucléaire en général, celle-ci devrait réunir 1 500 manifestants en provenance de toute la France et même d’Allemagne, d’après la préfecture du département.

Mené par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), le projet Cigéo vise à enfouir à 500 mètres sous terre les déchets les plus radioactifs ou à vie longue du parc nucléaire français. Dans une tribune publiée sur le site Reporterre, environ 150 organisations, associations et personnalités avaient appelé à se mobiliser contre cette “poubelle nucléaire”.

Afin de limiter les débordements, un périmètre au sein duquel toute manifestation se voit interdite a également été défini par arrêté préfectoral. Les récalcitrants qui souhaiteraient passer outre, encourront une contravention d’un montant de 135 euros. Le parquet a lui aussi informé que ses membres seraient intransigeants et fermes face aux possibles hors-la-loi.

PHOTOS – Les banques se barricadent avant la manifestation anti-nucléaire à Nancy

Le projet se trouve aujourd’hui à un tournant, pointent les signataires, puisque “la demande d’autorisation de création (DAC) et la déclaration d’utilité publique (DUP) vont être déposées”.

Mais pourquoi Nancy ?  Cest là que sont jugées, en appel, toutes les affaires liées à Bure , explique Eric Freysselinard. Et pour ceux désirant aller en ville ce samedi après-midi ?  Je leur recommande de faire attention, de sinformer du parcours, prévient le préfet. Nous avons demandé aux commençants de ne pas sortir tout ce qui pourrait servir de cibles ou de projectiles. Il est vraiment préférable de ne venir à Nancy que le matin. Quoi quil en soit, on a mis le paquet. Je ne suis pas du genre à surestimer les choses, il y a des risques réels, des éléments violents seront à Nancy. Ce sera une manifestation bien plus dure que celles des gilets jaunes, les black-blocs présents seront de vrais black-blocs. Casser est pratiquement devenu un métier… Ils sont entraînés et nhésitent pas à sen prendre aux forces de lordre. 

Le week-end de mobilisation contre Cigéo devait se poursuivre avec une soirée festive en banlieue de Nancy puis une “assemblée de lutte” dimanche.

« On s’adapte à cette manifestation en doublant les effectifs ce week-end, détaille, de son côté, Amaury Lacôte, procureur de la République adjoint. Il y aura deux fois plus de greffiers, de magistrats… Il y aura deux juges des libertés et de la détention. Les déferrements seront systématiques et immédiats. Lundi, une audience spéciale est prévue, les réquisitions réclameront de la prison ferme assortie d’un mandat de dépôt. »