PHOTOS. Bouchons, bus à larrêt, tracteurs… Nancy paralysée par la manifestation des agriculteurs – actu.fr

PHOTOS. Bouchons, bus à l\arrêt, tracteurs... Nancy paralysée par la manifestation des agriculteurs - actu.fr

DIRECT. Manifestation des agriculteurs en Lorraine : suivez la situation sur les routes

La manifestation dans les rues de Nancy est terminée. Place désormais au retour des agriculteurs vers leurs exploitations. Ceux qui quittent la cité ducale empruntent (notamment) l’A31. Selon la préfecture de Meurthe-et-Moselle, près de 20 kilomètres de ralentissements sont annoncés dans le sens Nancy-Metz. 

#InfoCirculation #JNA 18km de ralentissements sur l#A31 dans le sens Nancy-Metz en raison du retour des tracteurs vers leur point de départ. pic.twitter.com/ImcIKn49PP

Suzanne, 17 ans, est fille dagriculteurs. Elle ne veut pas avoir le même métier que ses parents : “Je pense que la population ne se rend pas compte des efforts que les agriculteurs font, du métier que cest. Cest un métier à plein temps, nuit et jour, on ne compte pas les heures. Je ne pourrais pas le porter sur mes épaules.”

Les automobilistes, déjà nombreux à cette heure de pointe, sont appelés à la patience sur l’A31.

Lire aussi : DIRECT. Manifestation des agriculteurs en Lorraine : les manifestants dans le centre de Nancy

Côté Réseau Stan, le retour à la normale est attendu sur les lignes principales. Mais, la direction annonce des perturbations importantes sur toutes les autres lignes. 

🔴Info Trafic 17h45 Manifestations des agriculteurs :– Ligne T1, reprise progressive dune fréquence normale.– Ligne T2, reprise progressive dune fréquence normale.– Ligne T3, reprise progressive dune fréquence normale.– Le reste des lignes est fortement perturbées.

On est aujourd’hui le pays où il y a le plus de normes écologiques, sanitaires et réglementaires, au monde. Tout cela pèse sur les exploitations. Enfin, nous voulons que l’agribashing cesse. On ne peut pas ouvrir un réseau social, écouter la radio ou regarder la télévision sans que l’on soit taxés de pollueurs, de mal faire notre métier ou de maltraiter nos animaux. On a déjà du mal financièrement alors on n’a pas besoin d’une pression psychologique supplémentaire.

Manifestation des agriculteurs en Lorraine : quelles routes touchées ? Voici les perturbations

Les perturbations s’annoncent nombreuses en Lorraine mardi 22 octobre 2019. Ainsi, des convois de tracteurs vont converger vers les centres-ville de Metz, Thionville, Nancy, Épinal, Sarreguemines et Sarrebourg. Les professionnels en colère vont se rendre vers les préfectures et sous-préfectures pour interpeller les représentants de l’Etat. 

Après avoir traversé différents axes routiers, les professionnels du monde agricole se sont donnés rendez-vous en fin de matinée au stade Marcel-Picot à Nancy, avant de converger en direction du centre-ville peu avant 14h. C’est en suivant un itinéraire précis que les manifestants, munis de leurs tracteurs, ont pénétré dans les rues de la cité ducale. Au total, 157 engins agricoles ont été répertoriés par les forces de l’ordre, contre 200 par les participants.

S’ils n’ont pas prévu de blocages à proprement parler, les agriculteurs vont perturber la circulation des axes principaux ou secondaires avec leurs tracteurs. Mais aussi les entrées le matin et les sorties le soir lors de leur déplacements dans ces villes. Pas question d’embêter les habitants en les empêchant d’aller au travail mais des problèmes importants de circulation liés aux convois. 

Si le nombre exact de tracteurs reste lui incertain, ce qui est sûr en revanche, c’est que les agriculteurs en ont plus qu’assez de leur situation. Antoine Clavel, secrétaire général des Jeunes agriculteurs de Meurthe-et-Moselle, est revenu auprès de Lorraine Actu sur les raisons qui ont donc poussé, lui et ses camarades, à investir la cité ducale.

Agriculteurs en colère : des centaines de tracteurs à Nancy et Épinal

Lire aussi : Agriculteurs en colère : le point sur les villes et les axes routiers touchés en Lorraine

Malgré le respect des normes européennes par les agriculteurs français, « on n’est pas reconnus pour autant » selon Germain Bach, même s’il considère que « la société, dans sa globalité, soutient le monde agricole, à l’exception d’une minorité très agressive ».

Commençons par la Meurthe-et-Moselle. Tout comme la préfecture du département l’a indiqué, des perturbations sont à prévoir sur différents axes routiers en direction de Nancy à partir de 8h30.

À Metz et à Thionville, du fumier a été symboliquement déversé devant les bâtiments des services de l’État. Dans les deux villes, une délégation de quatre personnes a été reçue dans les locaux par des interlocuteurs. Pour Germain Bach, président des Jeunes agriculteurs de Moselle :

Aux alentours de 10h30, le cortège de tracteurs prendra la direction de l’agglomération nancéienne. Les agriculteurs devraient y faire leur entrée par la D674, le boulevard Lobau et la ZAC de la Porte Verte. Le tout dans le but de défiler dans les rues de la cité ducale à partir de 13h30. 

Du côté de la Moselle, les professionnels du monde agricole ont prévu de débarquer en tracteurs à Metz, Thionville, Sarrebourg et Sarreguemines.

Nous sommes présents aujourd’hui pour mettre en lumière trois revendications. La première c’est de stopper les accords de libre-échange CETA et Mercosur que le gouvernement veut mettre en place. La seconde chose que l’on souhaite c’est que la surtransposition des normes s’arrête.

Contacté vendredi 18 octobre 2019 par notre rédaction, Jean-Baptiste Kaiser, secrétaire général des Jeunes agriculteurs de Moselle, a insisté sur le fait que la manifestation « n’a pas pour but de gêner les automobilistes ».

Nombre d’entre eux ont en effet investi les routes de Lorraine, mais aussi les rues de certaines villes telles que Nancy (Meurthe-et-Moselle), Metz, Thionville, Sarreguemines, Sarrebourg (Moselle), ou encore Épinal (Vosges), afin d’exprimer leur colère à l’encontre du gouvernement.

Enfin, tout comme en Meurthe-et-Moselle, des perturbations sont attendues dès 8h30 dans les Vosges. La préfecture du département indiquent en effet que plusieurs axes structurants en direction d’Épinal vont être touchés.

Contacté vendredi 18 octobre 2019 par notre rédaction, Jean-Baptiste Kaiser, secrétaire général des Jeunes agriculteurs de Moselle, a insisté sur le fait que la manifestation « n’a pas pour but de gêner les automobilistes ». Toutefois, ceux-ci devraient tout de même être impactés par la venue des manifestants qui prévoient de rejoindre le parc des expositions de Metz à 9h, avant de se rendre, toujours en tracteurs, en direction du centre-ville. 

L’ensemble des perturbations dans la région qui vont vous toucher sont à retrouver dans cet article. 

Après une première manifestation nationale mardi 8 octobre 2019, les agriculteurs français ont pris la décision d’exprimer une nouvelle fois leur colère à l’encontre du gouvernement. Et tout comme lors de la première édition, les agriculteurs de la région ont répondu favorablement à l’appel de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) et des Jeunes agriculteurs.

Pour suivre la situation sur les routes en Lorraine, suivez notre direct. Il sera alimenté par notre rédaction et nos journalistes sur le terrain notamment à Metz et Nancy. Dès 9h30, nous allons vous détailler les conditions de circulation et les bouchons qui vont se former à proximité et dans les villes touchées. 

Depuis ce mardi matin, nous avons suivi la mobilisation des agriculteurs en Lorraine. Nous allons également publier un reportage complet sur les revendications des « paysans en danger ». Un autre article a été publié sur les perturbations provoquées par la manifestation dans les rues de Nancy. 

Enfin, tout comme en Meurthe-et-Moselle, des perturbations sont attendues dès 8h30 dans les Vosges. La préfecture du département indiquent en effet que plusieurs axes structurants en direction d’Épinal vont être touchés :

[#CommuniquéDePresse] #JNA des agriculteurs : fin de la manifestation en Meurthe-et-Moselle ⬇️ pic.twitter.com/swuOzYd8XB

Commençons par la Meurthe-et-Moselle. Tout comme la préfecture du département l’a indiqué, des perturbations sont à prévoir sur différents axes routiers en direction de Nancy à partir de 8h30.

#InfoCirculation #JNA 18km de ralentissements sur l#A31 dans le sens Nancy-Metz en raison du retour des tracteurs vers leur point de départ. pic.twitter.com/ImcIKn49PP

Dans notre article, avec les photos de nos journalistes sur place, revivez les perturbations liées à la manifestation des agriculteurs dans Nancy. La ville a été l’épicentre de la mobilisation régionale en Lorraine. C’est dans la cité ducale que les agriculteurs ont été les plus nombreux pour interpeller l’Etat et la population.

Ainsi, mardi 22 octobre 2019, les automobilistes sont prévenus : patience sera de mise. Des cortèges de tracteurs vont en effet défiler un peu partout en Lorraine, ralentissant considérablement le trafic.

>> PHOTOS. Bouchons, bus à l’arrêt, tracteurs… Nancy paralysée par la manifestation des agriculteurs <<

Les derniers tracteurs arrivent sur le boulevard Lobau. Les agriculteurs vont repartir vers leurs exploitations. Cela va entraîner de nouveaux ralentissements dans plusieurs sorties de la métropole (vers le nord ou encore le sud)

Les agriculteurs dénoncent notamment un sentiment de rejet, les zones de non-traitement aux pesticides mais également les accords commerciaux. Pour eux, leurs actions du 8 octobre dernier n’étaient « qu’un avertissement » avant de passer à une étape supplémentaire : après des actions coup de poing comme des barrages filtrants, ils s’attaquent désormais aux préfectures et aux sous-préfectures vers lesquelles ils vont converger en cortèges de tracteurs. 

🔴 Info Trafic, 16h27 Manifestation des agriculteurs : – Ligne T1, trams bloqués aux stations temporairement le temps du cortège.– Ligne Tempo 2, 3 et 4 bus temporairement bloqués aux arrêts avant le centre ville, le temps du cortège.– Retard important sur le reste du Réseau.

Les agriculteurs poursuivent leur mouvement dans la ville et traversent le centre-ville. Le cortège s’étale encore de la rue Stanislas en passant par celle des Dominicains et passe à proximité de la préfecture de Meurthe-et-Moselle. 

Des actions d’agriculteurs en colère sont prévues en Moselle, en Meurthe-et-Moselle, dans les Vosges et dans la Meuse mardi 22 octobre 2019. Ainsi, ce sont des milliers d’automobilistes qui seront impactés durant une grande partie de la journée en Lorraine. Ce sont les principales agglomérations qui sont visées : Metz, Nancy, Thionville, Sarreguemines, Sarrebourg ou encore Épinal. 

🔴 Info Trafic, 16h15 le cortège se rassemble au maximum rue du Tapis Vert pour une fin de manifestation.

Pour connaître toutes les perturbations sur la route ou dans les transports dans votre ville, voici notre article complet :

Comme devant la préfecture de la Moselle à Metz et devant la sous-préfecture de Thionville, la tour Thiers a subi un déversement de fumier devant ses locaux.

>> Agriculteurs en colère : le point sur les villes et les axes routiers touchés en Lorraine <<

Après quelques légères interruptions, l’avancée du cortège se poursuit. Ils sont aperçus ici rue Gambetta.

Après avoir progressé dans les rues de la ville, les manifestants ont été immobilisés au niveau de la faculté de droit. Des policiers sont présents sur les lieux.

La FNSEA et les jeunes agriculteurs appellent à de nouveaux rassemblements, mardi 22 octobre. Ils manifestent contre les arrêtés anti-pesticides et les projets de traités de libre-échange. Des perturbations importantes sont attendues dans plusieurs villes lorraines. Voici les prévisions.

Le cortège est arrivé dans le centre-ville de Nancy. Les agriculteurs se trouvent dans le secteur gare.

A Nancy comme à Epinal, le retour des agriculteurs chez eux risque de provoquer dautres ralentissements, dans laprès-midi. Les services de lEtat conseillent aux automobilistes déviter les deux centre villes au plus fort des manifestations, et de décaler si possible leur trajet sur les axes encombrés aux horaires prévus…

Ça y est, les agriculteurs sont rentrés dans la ville au volant de leurs tracteurs. Ils se situent au niveau du boulevard Lobau.

Cette “convergence des tracteurs” ralentira tout de même la circulation, et les pouvoirs publics ont parfois prévu des restrictions. Cest le cas dans les Vosges : léchangeur de Jeuxey sera fermé aux automobilistes de 10h à midi. Dans le centre ville dÉpinal, fermeture de la rue Gambetta toute la journée. 

Alors que l’arrivée du cortège de manifestants prend la direction du centre-ville de Nancy, les forces de police se mettent progressivement en place.

À 14h20, plusieurs cars de police étaient stationnés sur le parvis de la gare, du côté de la place Simone-Veil.

Avec une demi-heure de retard, les agriculteurs ont pris la direction du centre-ville de Nancy pour une manifestation dans les rues principales de la cité ducale. Les transports en commun sont de nouveau perturbés. 

Le syndicat agricole, majoritaire dans le sud de la Lorraine, organise des “cortèges de tracteurs”. “Il ny aura pas de blocages”, promet Denis Piard, vice-président de la FDSEA en Meurthe-et-Moselle, invité de France Bleu Sud Lorraine ce mardi. 

🔴 Info Trafic, 13h50 début de manifestation : Les agriculteurs démarrent du Stade Marcel Picot, se dirigent vers la rue Fraternité.

🔴 Info Trafic, 14h les manifestants sont sur le pont Collignon ils se dirigent vers le Bd Lobau.

Les exploitants dénoncent les traités de libre-échange et sont fatigués des critiques répétées contre la profession, critiques alimentées, selon la FNSEA, par lattitude du gouvernement.

Les agriculteurs sont rassemblés sur un parking près du stade Marcel Picot de Nancy avant de défiler dans les rues de la cité ducale. Ils sont au moins 200 selon le syndicat FDSEA de Meurthe-et-Moselle. 

La préfecture des Vosges annonce des perturbations à partir de 8 h 30 ce mardi matin, sur les routes autour dÉpinal. La RN 57 est concernée, au départ de Charmes et de Saint-Nabord. 

Ils s’adonnent d’abord à une pause déjeuner avant de prendre la direction du centre-ville à 13h30. Ils doivent s’arrêter devant la préfecture du département. 

Après une réunion de plus d’une heure entre les services de l’État et une délégation d’agriculteurs, les manifestants ont quitté la préfecture avec leurs tracteurs. Ils ont été escortés vers Grigy pour quitter la ville.

Sil y a deux semaines, des barrages filtrants avaient été organisés, il nest pas question ce mardi de gêner les automobilistes selon les syndicats. La manifestation va prendre la forme de convois de tracteur qui vont se rendre en direction des préfectures. En Moselle, celles de Metz, Thionville, Sarreguemines et Sarrebourg vont être ciblées par les agriculteurs. Trois départs à 9h et lun (celui de Sarreguemines) à 10h. A midi, les rassemblements seront terminés pour permettre aux manifestants de travailler dans laprès-midi.

Germain Bach, président des Jeunes agriculteurs de la Moselle, rencontré à l’issue de la réunion, déplore un « sacrifice » de l’agriculture :

On ne comprend pas qu’on est en train de brader et de sacrifier l’agriculture française pour des accords internationaux. On ne peut pas comprendre qu’on sacrifie une souveraineté alimentaire pour des produits qui ne respectent pas les normes françaises.

Selon lui, l’une des difficultés de manifester pour les agriculteurs vient du manque de renouvellement des effectifs : « Il y a un jeune qui s’installe pour trois départs en retraite ».

Le point de rassemblement a été fixé au niveau du stade de foot Marcel Picot. Tous les agriculteurs sont arrivés et vont défiler dans la ville dès 13h30 avec l’itinéraire suivant : 

[A partager] [Communiqué de presse] Journée nationale d’action (#JNA2019) des #agriculteurs – Manifestation en Meurthe-et-Moselle – Mardi 22 octobre 2019 pic.twitter.com/bYmvyWylav

Leur arrivée par plusieurs entrées de la métropole a également perturbé le trafic des réseaux de transports en commun avec des « retards importants »

🔴 Info Trafic, 12h suite aux agriculteurs qui entrent dans la Metropole par tous les points de rassemblement. Lensemble du réseau accumule des retards importants et des déviations sur certaines lignes.

Le tweet d’un automobiliste bloqué à proximité du stade Marcel Picot de Nancy-Tomblaine 

Manif des agriculteurs en cours, déjà 1h30 bloqué sur la route de la maison. pic.twitter.com/gH2mspfUGk

Selon notre journaliste présent sur place, du fumier a été déversé devant la préfecture de Metz. Des agriculteurs sont actuellement reçus par des représentants de l’Etat. 

Le trafic des bus est perturbé à proximité du stade Marcel-Picot à Nancy, selon le réseau Stan. 

🔴 Info Trafic, 11h36 les agriculteurs bloquent la circulation à proximité du Stade Marcel Picot, retard sur les lignes en passage.

La mobilisation se poursuit en Moselle. Voici le point en fin de matinée, selon des informations transmises par la préfecture : 

– Thionville : 15 agriculteurs manifestent, 4 reçus en sous-préfecture et déversement de fumier – Metz : 30 agriculteurs mobilisés, 4 reçus en préfecture déversement de fumier – Sarreguemines : 15 agriculteurs, déjà tous partis – Sarrebourg : 12 agriculteurs qui manifestent encore

Les premiers tracteurs sont arrivés dans la métropole de Nancy. Des perturbations sur les axes empruntés par les engins sont perturbés. Le réseau de bus est également impacté, selon un tweet du Réseau Stan.  

🔴 Info Trafic, 11h14 les agriculteurs arrivent progressivement sur la Métropole. Surtout secteur rond point Marcel Brot, Jarville. Du retard est à prévoir pour le moment sur les lignes en passage.

🔴 Ligne 33, 11h18 la rue Marcel Brot nest plus desservie dans les deux sens de circulation. Terminus effectué à larrêt Loritz.

Par le nord pour accéder à la métropole de Nancy, un convoi de tracteurs provoque des embouteillages sur l’A31. Des tracteurs sont partis de Lesménils. 

Par la sud, des agriculteurs en convoi qui vont bientôt entrer dans la cité ducale provoquent des ralentissements importants sur l’A333 et l’A330. 

Un cortège d’agriculteurs est en train de converger vers Sarreguemines, en Moselle où doit se dérouler un rassemblement devant la sous-préfecture en début d’après-midi. 

Manifestation des agriculteurs à Sarreguemines. Le cortège, parti du parking de l’Intermarché, se dirige vers la Sous-Prefecture de la ville.

La circulation est très difficile sur la RN57 dans le sens Charmes-Epinal. Une dizaine de tracteurs convergent vers le centre-ville de la capitale vosgienne. 

#Manifestation des agriculteurs ce matin à Metz, Thionville, Sarreguemines et Sarrebourg. Les centre-ville seront impactés. Automobilistes, soyez vigilants. pic.twitter.com/xkCs4UCxbz

Des agriculteurs se rassemblent actuellement dans plusieurs villes du département : Charmes, Saint-Nabord, Mandres-sur-Vair, Rambervillers, Corcieux. Ils prennent la direction d’Epinal.

Les agriculteurs vosgiens ont donné rendez-vous à 12h30 devant la préfecture pour une dégustation de produits locaux.

Eric Freysselinard, le préfet de Meurthe-et-Moselle, vient d’activer le centre opérationnel départemental (COD) où sont présents les gestionnaires routiers et les forces de sécurité (police, gendarmerie…) pour assurer un suivi fin de la situation.

Les tracteurs vont converger au courant de la matinée vers Nancy où ils vont s’engouffrer dans la ville pour manifester avant de se rendre devant la préfecture du département. 

#JNA des agriculteurs, Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, vient dactiver le centre opérationnel…

Pour l’instant, la situation est calme sur les routes de la région. Dans les Vosges, un convoi d’une vingtaine de tracteurs a démarré de Mandres-sur-Vair à 9h pour prendre la direction de la ville de Vittel puis d’Épinal.

Lire aussi : Une manifestation des agriculteurs va perturber la circulation des transports en commun à Strasbourg