Fusillade à Nantes : un mort et une surenchère qui inquiète – Ouest-France éditions locales

Fusillade à Nantes : un mort et une surenchère qui inquiète - Ouest-France éditions locales

Nantes : un mort lors dune fusillade rue Joffre

Après la série de fusillades qui a fait un mort et plusieurs blessés, dans l'agglomération nantaise, entre ce vendredi et ce mardi, l'opposition municipale demande plus de policiers municipaux et des policiers municipaux armés. Ce n'est pas comme ça qu'on réglera le problème répond la majorité.

En quatre jours, quatre séries de coups de feu ont fait un mort et plusieurs blessés, dans lagglomération nantaise, à Bellevue, au Breil et rue Maréchal Joffre. Pour les élus de la droite et du centre, cest-à-dire lopposition municipale, pour répondre à cette montée de la violence, “il faut davantage de policiers municipaux et des policiers municipaux armés”. “Ce nest pas comme ça quon réglera le problème” répond Gilles Nicolas, ladjoint en charge de la sécurité. 

Ce dimanche, à Nantes, la fréquence des épisodes de règlements de comptes dans les quartiers dits sensibles s’est nettement accélérée – trois épisodes et pas moins de cinq blessés. Les pouvoirs publics semblent impuissants à rétablir l’ordre. L’arrivée d’une soixantaine de CRS à Bellevue parviendra-t-elle à pacifier ce quartier, véritable zone de non-droit ? On peut en douter.

Nantes est la quatorzième ville de France, sur les 15 plus grandes villes françaises, en terme deffectifs de police municipale par habitant”,  Laurence Garnier, la chef de file de lopposition municipale à Nantes

Cest un climat de violence qui règne à Nantes et dans ses environs. En deux jours, 4 personnes ont été blessées par balles et une tuée près dun bar à chicha du centre-ville. Pas moins de 45 fusillades ont été comptabilisées depuis le début de lannée. Si bien que les enquêteurs nexcluent pas une guerre entre deux bandes rivales. “Malheureusement on constate une recrudescence de la violence, avec des armes de guerre, avec des armes de poing”, explique Stéphane Léonard, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police-FO. “Ça fait des années quon dit que la délinquance nantaise augmente. Depuis le début du mois, on en est à huit blessés par armes à feu, alors que dans lannée, en général, on en est à une dizaine”, martèle-t-il. 

Tout na pas été fait à #Nantes pour lutter contre linsécurité grandissante qui gangrène nos quartiers. Il faut obtenir des renforts de police nationale, doubler le nombre de policiers municipaux et réfléchir aux conditions de leur armement 2/2

Dans la nuit de lundi à mardi, un jeune homme a été abattu par balle, rue Maréchal Joffre, à Nantes. Un homme qui habite en face du bar à chicha “le Moonlight”, a été alarmé par les coups de feu en pleine nuit. Il est sorti à sa fenêtre pour voir ce quil se passait . “Il y avait une voiture et deux scooters, je vois un mec qui sort du Moonlight avec un fusil à pompe” raconte le Nantais. “Après, cest très rapide. Je vois plein de mecs qui sortent un corps inerte du bar.”

Peu dinformations pour le moment sur les circonstances de la mort dun jeune homme dans le centre-ville de Nantes. Les faits se sont déroulés dans la nuit de lundi à mardi devant le bar le “Moonlight” rue Joffre. Transporté au CHU, le jeune homme est mort des suites de ses blessures.