Gilets jaunes: Nantes sattend à des manifestations violentes ce samedi – Le Figaro

Gilets jaunes: Nantes sattend à des manifestations violentes ce samedi - Le Figaro

Mort de Steve à Nantes. On reconnaît enfin que lintervention policière pose problème

Messenger LinkedIn Email Ladjoint au maire de Nantes en charge de la sécurité, Gilles Nicolas, juge fondamental que le rôle de lintervention policière soit éclairci par le rapport de lInspection générale de ladministration, rendu public ce vendredi 13 septembre.

Le problème, cétait lintervention de police. Après, on peut toujours épiloguer . Pour ladjoint au maire en charge de la sécurité, Gilles Nicolas, il est fondamental que le rôle de la police soit reconnu

Messenger LinkedIn Email LInspection générale de ladministration (IGA) a rendu son étude après les événements survenus à Nantes lors de la fête de la musique. Le préfet ne saute pas, le commissaire est muté.

Une sanction préventive, donc, avant que les circonstances de la mort du jeune homme soient clairement établies. Mercredi, un nouvel élément est venu renforcer lhypothèse selon laquelle lanimateur périscolaire serait tombé à leau à cause des gaz lacrymogènes : le Canard Enchaîné a révélé que le téléphone de Steve bornait toujours au moment de lintervention policière. “Aussi douloureuse que soit cette perte, la vérité est que nul ne peut dire aujourdhui avec certitude comment Steve Maia Caniço est mort “, a pris soin de préciser Christophe Castaner. Tout en déplorant le ” manque de discernement” du commissaire : “La vitesse de réaction la emporté sur lanalyse, empêchant une manoeuvre plus adaptée.” 

Qui est responsable de la mort de Steve Maia Caniço, ce jeune animateur périscolaire, le soir de la fête de la musique ? Le jeune homme sétait noyé après une chute dans la Loire, à la suite dune riposte policière, quai Wilson à Nantes. Vendredi 1

Ne rien faire était intenable. Près de trois mois après la mort de Steve Maia Caniço, lors de la fête de la musique à Nantes, le ministre de lIntérieur a annoncé une première sanction. En sappuyant sur lenquête administrative de lIGA, dévoilée ce vendredi, Christophe Castaner a pointé la responsabilité du commissaire Grégoire C. qui dirigeait cette nuit-là lintervention policière sur le terrain.