Gilets jaunes à Nantes : Des heurts violents dans le centre, envahi par des lacrymogènes – 20 Minutes

Gilets jaunes à Nantes : Des heurts violents dans le centre, envahi par des lacrymogènes - 20 Minutes

Loire-Atlantique. Les projets des Gilets jaunes

LIRE AUSSI >> Acte 53 des gilets jaunes : une manifestation annulée après des heurts place dItalie 

Les manifestants, moins dun millier selon la préfecture, ont défilé entre le Cours des 50 otages et la préfecture, dans le centre historique de Nantes, dénonçant “la fracture sociale”.  

Messenger LinkedIn Email Ce samedi matin, Corinne est pleine despoir. La retraitée de Bouguenais retrouve son rond-point de laéroport de Nantes, un an après son entrée dans le mouvement des Gilets jaunes. Elle se réjouit de réentendre les klaxons de soutien

Nantes : Gilets jaunes : un anniversaire pas si joyeux

“On est face à des manifestants plutôt violents, qui sont venus dans le but de commettre des dégradations, nécessitant lintervention des forces de lordre, a indiqué le directeur de cabinet du préfet. Il y a eu des jets de projectiles sur les forces de lordre, des vitres dabribus brisées et les manifestants ont tenté denfoncer la porte de la préfecture”. 

Un millier de manifestants ont marqué, ce samedi, à Nantes, le premier anniversaire du mouvement des Gilets jaunes. Le défilé avait un air de déjà-vu. Ce dimanche, le Facebook Gilets Jaunes Nantes 44 appelle à investir les ronds-points autour du périphérique.

Le centre a rapidement été envahi par les gaz lacrymogènes. Une barricade de panneaux de chantier a été érigée près du château. “Moins de chaînes, plus de chênes” pouvait-on lire, tagué, sur les murs de la préfecture ou encore “Plutôt vandales que vendus”. 

Messenger LinkedIn Email Ce 17 novembre 2018, ils sont près de quatre mille à occuper des ronds-points pour dénoncer la hausse du prix du gazole, la goutte deau qui a fait déborder le vase. Au total, une trentaine de barrages filtrants sont dressés aux quatre coins

Gilets jaunes. Rassemblement devant le MacDo de Commerce à Nantes

Serge, 58 ans, gilet jaune de la première heure, est venu dAncenis. Il dit avoir “de lespoir” dans les municipales. “On a été très bien accueillis par les candidats aux municipales dAncenis, et là on veut mettre la pression sur les futurs élus. On peut faire bouger les choses localement”, a-t-il déclaré. 

Même sil sest étiolé au fil des mois, le mouvement des Gilets jaunes a longtemps fait la une de lactualité en Loire-Atlantique, Nantes ayant été à plusieurs reprises lépicentre de la contestation.

“Je suis là parce que je ne veux pas que ma fille simmole devant un CROUS ou quelle soit de la chair à travailler”, a confié de son côté Vanessa, 47 ans. “Si le mouvement disparaît jai peur que la société se déshumanise, ce sera la fin du service public et le règne de largent roi”, a-t-elle ajouté. À Lyon et surtout à Paris, des heurts ont aussi éclaté entre manifestants et forces de lordre. 

Par leurs manifestations, hier, et leurs actions, cette semaine, les Gilets jaunes ont montré quils voulaient durer. Ils essaient de le faire maintenant avec dautres forces, syndicales ou municipales.

Messenger LinkedIn Email Convergence des luttesY a-t-il convergence des luttes entre Gilets jaunes et syndicats ? On a invité les syndicats : ils viendront mardi à la Maison du peuple quon a créée dans lancien collège Notre-Dame du Bon Conseil. Et le 5 décembre, on participera à la manif à leurs