Une adolescente de 17 ans enlevée et torturée pendant trois jours …

Une adolescente de 17 ans enlevée et torturée pendant trois jours ...

Nîmes : une adolescente enlevée et torturée par sa famille

gendarmes ont découvert l’adolescente attachée sur une chaise, le visage tuméfié et dans l’impossibilité de faire ses besoins. « La malheureuse se serait même urinée dessus », aurait confié une source proche de l’enquête à Midi Libre. « Elle avait le visage marqué par les coups et présentait une fracture du nez », a ajouté vendredi soir le parquet de Nîmes. Elle aurait par ailleurs été privée de nourriture pendant plusieurs jours.

Publicité if(typeof mobilecheck != “undefined” && !mobilecheck()){ sas.cmd.push(function() { sas.call(“std”, { siteId: 163504, // pageId: 823568, // Page : SITE_Planet/_actu/_societe formatId: 52745, // Format : Pave 2 Bas 300×250 target: gc_ad_sas_target }); }); } if(typeof mobilecheck != “undefined” && mobilecheck()){ sas.cmd.push(function() { sas.call(“std”, { siteId: 163514, // pageId: 824205, // Page : MOBILE_Planet/_actu/_societe formatId: 57150, // Format : Mobile Pave 300×250 target: gc_ad_sas_target }); }); }Du côté du parquet, celui-ci réclame leur mise en examen pour enlèvement en bande organisée et actes de torture et de barbarie. Le placement en détention des deux frères a été requis. Ne reste plus qu’à attendre le verdict du juge des libertés et de la détention qui doit examiner leur sort dans les prochains jours.En vidéo – Meurtre d’un adolescent à Marseille : “c’est pire qu’un choc”11/11/17 – Nîmes. Son père violent et ses frères ne supportaient semble-t-il pas qu’elle ait un petit ami…Danse avec les stars 8, le switch : Découvrez les nouveaux duos éphémères !

Nîmes : une adolescente enlevée et torturée par sa famille

La relation amoureuse d’une jeune fille de 17 ans lui aura valu les pires traitements. Lundi 6 novembre, à Nîmes (Gard), cette lycéenne a été enlevée devant son établissement scolaire par des membres de sa famille, puis séquestrée et violentée durant plusieurs jours. Et ce, parce que les siens la soupçonnaient de fréquenter un adolescent, rapporte Midi Libre.Au moment du rapt, une altercation aurait eu lieu entre les ravisseurs et des personnes qui s’interposaient. Un éducateur, chargé d’assurer le suivi de l’adolescente parce qu’elle était “placée sous protection judiciaire pour des motifs liés à des violences paternelles”, selon une source judiciaire, a même été frappé à ce moment-là.Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

"Il a fallu aller vite" : comment les policiers ont sauvé une nîmoise de 17 ans torturée par sa famille

Tag : Adolescents googletag.cmd.push(function () { googletag.display(‘Outstream_Inread’); }); A voir également var ULTIMEDIA_mdtk=”01976006″; var ULTIMEDIA_target=”ultimedia_wrapper”; var ULTIMEDIA_async=false; Contenu sponsorisé Les RéactionsConsultez la charte et les règles de modération des commentaires sur 24matins.fr

Nîmes : une adolescente enlevée et torturée par sa famille

Nîmes : une adolescente enlevée et torturée par sa famille
Sur le moment, une altercation serait même intervenue avec des personnes qui auraient tenté de s’interposer. Mais la jeune femme est tout de même emmenée contre son gré dans la voiture. D’ailleurs à cet instant, un éducateur qui s’occupait de l’adolescente a été frappé. Ce dernier était chargé d’assurer un suivi de cette jeune fille. “Elle était placée sous protection judiciaire pour des motifs liés à des violences paternelles”, précise une source judiciaire.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Copyright 2016 @ Le Dauphiné Libéré – ISSN 1760-6314

Nîmes: Une adolescente de 17 ans enlevée et torturée par sa famille pendant trois jours

Service de presse en ligne d’information politique et générale, n° CPPAP : 0521 Y 90259, validité : 31/05/2021“moyens technologiques de très haut niveau”, plusieurs suspects sont localisés. Le père de l’adolescente se voit placé en garde à vue au commissariat de Nîmes avant d’être déféré, mercredi, et mis en examen pour les violences commises à l’encontre de l’éducateur et sa participation à l’enlèvement en bande organisée.

Nîmes: à 17 ans elle était séquestrée et torturée par sa famille

if ((!isMobile() && $(“#pub_dfp_article”).hasClass(‘not-mobile’)) || (isMobile() && $(“#pub_dfp_article”).hasClass(‘mobile-only’))) { googletag.cmd.push(function() {googletag.display(“pub_dfp_article”);}); } Lundi, devant le lycée Philippe-Lamour de Nîmes, des témoins ont vu la jeune fille sommée de force de monter dans un véhicule. Selon le journal régional Midi Libre, quelques individus ont tenté de s’interposer, dont un éducateur, chargé d’assurer le suivi de cette l’adolescente.
Nîmes : 17 ans, enlevée et torturée par sa famille

Nîmes : 17 ans, enlevée et torturée par sa famille

moyens techniques de très haut niveau et rarement utilisés permettent de localiser les parents suspects. Le père de la jeune fille est placé en garde à vue mais il ne dit pas où se trouve sa fille. Malgré tout, les forces de l’ordre parviennent à localiser le lieu de détention : près de Saint-Chaptes dans le nord du Gard.

“Le parquet a demandé leur mise en examen pour enlèvement en bande organisée et actes de torture et de barbarie”, a indiqué le procureur Maurel à journal.La victime séquestrée, violentée et peu voire pas nourrieLa victime a pour sa part été séquestrée plusieurs jours durant dans une maison de Saint-Chaptes. La police et la gendarmerie l’ont retrouvée attachée sur une chaise, le visage portant la trace d’apparents coups lui ayant entre autres fracturé le nez. Pendant tout ce temps, l’adolescent n’aurait quasiment pas été nourrie et on ne lui aurait apparemment pas permis d’aller faire ses besoins dans un endroit approprié.

VIDÉO : Blagnac : un véhicule fonce sur un groupe d’étudiants, trois blessés dont un grave

Alors que la seconde période de ce test-match contre la Nouvelle-Zélande vient de reprendre au Stade de France, les Bleus sont menés 31-5 les All Blacks.

Une adolescente enlevée et torturée par sa famille — Nîmes

l’adolescente a même tenté d’intervenir, mais il a été roué de coups.

Elle est retenue dans une maison située dans un village situé dans le secteur de Saint-Chaptes. Ainsi, policiers et gendarmes bouclent le secteur et, finalement, rentrent dans le local de détention. Ils découvrent la jeune fille attachée sur une chaise, visage tuméfié et dans l’impossibilité de faire ses besoins. “La malheureuse se serait même uriné dessus”, constate un proche de l’enquête. En outre, elle n’aurait pas été nourrie (ou très peu) pendant plusieurs jours.Enfant défenestré: le père mis en examen pour "violence habituelle"

Nîmes : une lycéenne de 17 ans enlevée, séquestrée et torturée… par sa propre famille !

La jeune fille s’était récemment plainte de violences paternelles et avait fugué quelques semaines plus tôt. Elle avait été placée en foyer.
Profitez en avant-première de nos offres exclusives en vous inscrivant gratuitement à notre newsletter :

Par ailleurs, la police de Nîmes a poursuivi son enquête qui semble mettre en relief des violences perpétrées par le père. Lequel ne supporterait pas que sa fille puisse avoir une liaison. La suite de l’enquête, aidée par les gendarmes du Gard, permet de localiser le lieu où la fille est détenue.

Mon compte Annoncer un événement Contact Déconnexion Espace perso

Après la localisation de suspects, le père de l’adolescente est d’abord placé en garde à vue au commissariat de Nîmes, puis le lieu de détention de la jeune fille est localisé, grâce notamment à l’aide des gendarmes du Gard, dans un village situé à une vingtaine de kilomètres du rapt. En pénétrant dans le local en question, policiers et gendarmes découvrent la victime “attachée sur une chaise, visage tuméfié et dans l’impossibilité de faire ses besoins”, précise Midi Libre. Et le quotidien local de citer le témoignage d’un proche de l’enquête : “La malheureuse se serait même uriné dessus”.Les deux frères de la jeune femme sont alors interpellés et placés en garde à vue, suspectés d’avoir participé à l’enlèvement et d’avoir frappé leur sœur pendant les trois jours qu’a duré son calvaire. “Elle a le visage marqué par les coups et présente une fracture du nez”, précisait ainsi une source du parquet de Nîmes, vendredi 10 novembre.Transférés au tribunal de grande instance de Nîmes, les deux frères pourraient faire l’objet d’une mise en examen pour enlèvement en bande organisé et actes de torture et de barbarie, comme l’a demandé le parquet, selon le procureur. Ce dernier a aussi requis que ces deux suspects soient placés en détention. Finalement, leur cas devait être examiné vendredi soir par le juge des libertés et de la détention. Le père des deux tortionnaires présumés et de la victime sera lui “déféré mercredi et mis en examen pour les violences commises sur l’éducateur et sa participation à l’enlèvement en bande organisée”, a indiqué Midi Libre.

Football Coupe de France : les résultats du 7e tour”Elle était placée sous protection judiciaire pour des motifs liés à des violences paternelles”, a indiqué une source proche de l’enquête à Midi Libre qui dévoilait l’affaire. L’adolescente de 17 ans a ensuite vécu un calvaire avant d’être retrouvée dans un appartement à Saint-Géniès-de-Malgoirès, près de Nîmes dans le Gard , par des policiers et des gendarmes jeudi 9.

Et nous, on s’engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Le parquet réclame leur mise en examen pour enlèvement en bande organisée et actes de torture et de barbarie. Le magistrat a églement requis le placement en détention des deux frères. Le juge des libertés et de la détention doit examiner leur sort.

if(typeof mobilecheck != “undefined” && !mobilecheck()){ sas.cmd.push(function() { sas.call(“std”, { siteId: 163504, // pageId: 823568, // Page : SITE_Planet/_actu/_societe formatId: 55957, // Format : Publi Texte 630×75 target: gc_ad_sas_target }); }); }Elle a été retrouvée le visage tuméfié, incapable de faire ses besoins et complètement affamée… Une adolescente séquestrée dans une maison située à Saint-Chaptes près de Nîmes a donc retrouvé la liberté après avoir été embarquée de force lundi dernier dans un véhicule devant son lycée. Selon plusieurs témoins, certains d’entre eux auraient tenté de s’interposer. En vain. Un éducateur a même été frappé.

Image d'illustration. Photo François Vignola

A lire aussi : Montauban : découverte d’un jeune torturé et séquestré pendant un mois

"Il a fallu aller vite" : comment les policiers ont sauvé une nîmoise de 17 ans torturée par sa famille

"Il a fallu aller vite" : comment les policiers ont sauvé une nîmoise de 17 ans torturée par sa famille

adolescence enlèvement femme justice police police-nationale Par :Le Télégramme sur les réseaux sociauxPak court hands down death sentence to Kulbhushan Jadhav for spyingSampaoli a la confiance de Messi — Argentine

La jeune fille de 17 ans, enlevée puis retenue prisonnière pendant plusieurs jours, a été humiliée et frappée par ses proches (illustration Shutterstock)
19:35 Il roule 22 km à contresens au nord de Toulouse