Nice : larrêté interdisant toute manifestation des “gilets jaunes” publié dans la soirée – France 3 Régions

Nice : l\arrêté interdisant toute manifestation des \

Le gouvernement va interdire des manifestations de Gilets jaunes à Nice pour lacte 19

Le maire de Nice ne voulait pas du rassemblement national des “gilets jaunes”. Il a obtenu du ministère de lIntérieur linterdiction de cette manifestation prévue pour lacte 19. Ce week-end, Emmanuel Macron et le président chinois ont prévu une rencontre au sommet à Beaulieu-sur-Mer.  

L'acte 19 des Gilets jaunes doit se dérouler à la veille d'une visite officielle du président chinois Xi Jinping qui débutera sur la Côte d'Azur, à Nice et Monaco. Ce timing a poussé le gouvernement à prendre un arrêté réclamé par Christian Estrosi.

Lundi, Edouard Philippe avait annoncé linterdiction de manifester  chaque fois quil le faudra , dans les quartiers  les plus touchés ,  dès lors que nous aurons connaissance déléments “ultras” et de leur volonté de casser , en faisant référence aux Champs-Elysées à Paris ou aux places du Capitole à Toulouse et Pey-Berland à Bordeaux. Pour le 19e épisode du mouvement des  Gilets jaunes , samedi, plusieurs  appels nationaux  ont été lancés, à Nice donc, mais aussi à Toulouse ou Montpellier.

Christian Estrosi a annoncé le 20 mars que le gouvernement allait interdire lacte 19 des Gilets jaunes dans certaines zones de Nice le 23 mars. Le maire Les Républicains (LR) a précisé que la décision avait été prise «conformément [à sa] demande». Le périmètre a lui été défini par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. «Je n’accepterai jamais que Nice soit la proie des casseurs», a affirmé Christian Estrosi.

Citée par lAFP, la préfecture des Alpes-Maritimes a confirmé quun arrêté était en cours de rédaction.

Les “gilets jaunes” promettent de “tout bloquer”. Estrosi confirme: il exige linterdiction de la manif ce week-end à Nice

Un acte 19 perturbé par la venue de Xi Jinping ?La manifestation du mouvement citoyen devait se tenir comme tous les samedis. Cependant, le timing était particulier étant donné que Xi Jinping, le président chinois, doit débuter le 24 mars sa visite en France sur la Côte dAzur.

À la suite de lappel national à manifester à #Nice06 lancé aujourdhui sur les réseaux sociaux et après le chaos de #Paris, je demande au Premier ministre et au ministre de lIntérieur dinterdire tout rassemblement à Nice déclarait le maire de la ville, sur Twitter. Ce lundi, Édouard Philippe avait déjà annoncé linterdiction de manifester chaque fois quil le faudra, dans les quartiers les plus touchés, comme les Champs-Élysées, à Paris, la place du Capitole, à Toulouse, et la place Pey-Berland, à Bordeaux.

Les manifestations des “gilets jaunes” seront interdites ce week-end à Nice

Tandis que les manifestations niçoises sont restées largement pacifiques au fil des semaines, Christian Estrosi avait pointé du doigt, le soir du 19 mars, le «chaos de Paris», en référence aux dégradations commises dans la capitale par des casseurs en marge de lacte 19 des Gilets jaunes. Il avait alors annoncé avoir interpellé le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de lIntérieur Christophe Castaner pour réclamer une interdiction.

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

Le Premier ministre avait de son côté annoncé, le 18 mars, linterdiction de manifester «chaque fois quil le faudra», dans «les quartiers les plus touchés» lorsque les autorités auraient «connaissance déléments “ultras” et de leur volonté de casser».

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

“Gilets jaunes” : le gouvernement va interdire les manifestations du week-end prochain à Nice

Lire aussi : Acte 18 bis ? Des centaines de Gilets jaunes défilent dans les rues de Paris

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Cest peut-être en mai dernier que la campagne des municipales a commencé. A deux ans de léchéance et avec pour top départ un débat enflammé sur les impôts. Pas forcément déclarés candidats, Christian Estrosi et Eric Ciotti se sont lancés dans une guerre dannonces au sujet de la fiscalité locale. Du côté de la métropole, un nouvel impôt sur le foncier bâti pour financer un nouveau plan dinvestissement a été créé. Alors quEric Ciotti montait au créneau, lactuel maire de Nice annonçait trois mois plus tard deux baisses : les diminutions de la taxe denlèvement des ordures ménagères (TEOM) et de la taxe sur le foncier bâti à Nice (pour compenser la création de limpôt métropolitain). Dans le même temps, Eric Ciotti et son département des Alpes-Maritimes annonçaient une baisse dimpôts au travers de la taxe foncière sur les propriétés bâties.