LUS Orléans renversante contre Clermont-Ferrand – La République du Centre

L\US Orléans renversante contre Clermont-Ferrand - La République du Centre

Clermont Foot : une bonne mi-temps et puis plus rien…

Une rencontre à deux visages. Un premier où le Clermont Foot a maîtrisé les débats (la première période) et un deuxième, au retour des vestiaires où Orléans a eu la totale maîtrise de la rencontre. Les Auvergnats ont rapidement ouvert le score grâce à une superbe frappe de Pereira Lage (10e). Un but qui a un peu assommé les Orléanais qui se sont montrés très peu dangereux durant ce premier acte. Au contraire de Clermont qui sest procuré de belles situations mais qui a une nouvelle fois pêché dans la finition. 

Ce manque de réalisme, les Auvergnats allaient le payer après les vestiaires. Orléans faisait le pressing pour revenir au score. Les Loirétains butaient sur un Rémi Descamps inspiré dans les buts. Comme sur cette frappe de Le Tallec sur laquelle le portier sest couché à toute vitesse (55e). En revanche, il ne pouvait rien sur légalisation dAvounou qui profitait dun cafouillage entre Soares et Gastien pour le fusiller  à dix mètres (68e). Clermont continuait de reculer et lUSO en profitait. De la tête, sur un corner tiré par Demoncy, Benkaïd permettait à Orléans de passer devant (2-1, 89e). 

Au classement, lUSO a rejoint le RC Lens à la sixième place, qui a concédé le match nul contre Valenciennes (0-0). Devant, Troyes sest imposé 1-0 contre le Gazélec et remonte à la troisième place, en attendant la confrontation entre le Paris FC et Lorient de lundi.

Service PRO Foot National : Le réseau N°1 de mise en relation des clubs et des joueurs de foot semi-pro et amateurDepuis juin 2013, 3000 joueurs ayant un CV PRO Foot-National.com ont signé dans un club de la L1 à la DH. En juin 2018 près de 50% des transferts dans un groupe de N2 étaient des CV PRO.

Le résumé. Une rencontre à deux visages. Un premier où le Clermont Foot a totalement maîtrisé les débats (la première période) et un deuxième, au retour des vestiaires où Orléans a eu la totale maîtrise de la rencontre. Les hommes de Pascal Gastien ont rapidement ouvert le score grâce à une superbe frappe de Pereira Lage (10e). Un but qui a un peu assommé les locaux qui se sont montrés très peux dangereux durant ce premier acte. Au contraire de Clermont qui sest procuré de belles situations mais qui a une nouvelle fois un péché dans la finition. 

Ce manque de réalisme, les Auvergnats allaient le payer après les vestiaires. Orléans faisait le pressing pour revenir au score. Clermont tenait bon en défense avec un Rémi Descamps  inspiré dans les buts. Comme sur cette frappe de Le Tallec sur laquelle le portier sest couché à toute vitesse (55e). En revanche, il ne pouvait rien sur légalisation de Avounou qui profitait dun cafouillage entre Soares et Gastien pour fusiller Descamps à dix mètres (68e). Clermont continuait de reculer et linévitable se produisait. De la tête, sur un corner tiré par Demoncy, Benkaïd permettait à Orléans de passer devant (2-1, 89e). Dixième défaite pour le Clermont Foot qui, cette fois cest certain, voit les barrages séloigner.

Où s’arrêtera l’US Orléans ? Sur une incroyable série de dix matchs sans défaite, le club du Loiret se met à rêver des play-offs. Mais si l’USO cartonne à l’extérieur, les derniers résultats à domicile sont moins impressionnants (deux nuls contre le Gazélec et le Red Star). Or, il faudra faire carton plein au stade de la Source également pour espérer finir dans le top 5, à commencer par la réception de Clermont ce vendredi (32e journée de Ligue 2). Voici le groupe de 20 joueurs convoqué par Didier Ollé-Nicolle, avec deux incertitudes, comme le révèle La République du Centre.

Un homme dans le match. Didier Ollé-Nicolle, lentraîneur dOrléans, avouait avant le début de la rencontre redouter la vivacité de Franck Honorat. Ce nest pas après ce match que le technicien édulcorera ses propos. Par ses percussions, ses débordements et sa technique en mouvement, lattaquant clermontois a fait souffrir larrière garde orléanaise et notamment en première période. Son double contact (33e) sur Cambon aurait mérité mieux mais Franck Honorat a privilégié la solution collective en cherchant son avant-centre Florian Ayé alors quil aurait pu tenter sa chance. Là est son seul bémol (mais il nest pas négligeable). Honorat a tout de même manqué de précision dans le dernier geste au cours de cette première période. Sans cela, Clermont aurait sans doute fait le break…

Le groupe : Renault, Gallon (?) ou Le Pennec – Monfray, Mutombo, Cambon, Lopy, Pinaud, Lecoeuche – Demoncy, D’Arpino, Cissokho, Atal, Traoré, Avounou, Perrin – Le Tallec, Benkaïd, El Khoumisti, Ephestion (?).

En seconde période, lattaquant a été un peu moins en vue. Ollé-Nicolle ayant clairement mis en place un plan anti-Honorat. Bien souvent, il a été pris par deux défenseurs adverses. Signe que lentraîneur dOrléans a parfaitement saisi doù venait le danger côté clermontois…

Laction du match. Quel pétard ! On savait que Mathias Pereira Lage possédait une belle qualité de frappe. Ce vendredi soir, il sest rappelé à notre bon souvenir. Linternational espoir portugais a ouvert le score à la 10e minute de jeu en décochant des 20 mètres un missile qui est allé se loger dans la lucarne de Renault. Le portier de lUSO na pas esquissé le moindre geste. Un superbe but (son sixième de la saison) qui a permis au Clermont Foot de bien négocier lentame de match. 

Le fait de match. Inquiétude pour la défense clermontoise. Le capitaine clermontois Julien Laporte est sorti sur blessure juste après louverture du score de Pereira Lage (11e). Il a été remplacé par Manuel Pérez, peu habitué à évoluer à ce poste de défenseur central. Au plus fort du pressing Orléanais en seconde période, cela a probablement joué…

Cest une spécialité de perdre des matchs dans les dernières minutes depuis le début du championnat cest édifiant.Quel gâchis avec tous ces points perdus le podium était possible.IL va falloir recruter un préparateur mental