Le Festival de Loire prend dassault les quais dOrléans – la Nouvelle République

Le Festival de Loire prend d\assault les quais d\Orléans - la Nouvelle République

Temps fort – Le Festival de Loire a été inauguré ce mercredi à Orléans, au son de Big Ben

Ils ont enlevé un pont, navigué sur la Loire, donné de la voix… et, chacun à leur façon, public, artistes et autres inconditionnels du rendez-vous, ils ont rythmé comme il se doit le premier jour du Festival de Loire, ce mercredi 18 septembre. 

Non sans quelques légers accrocs comme lenlèvement du pont de singe à cause du vent, en fin daprès-midi ce mercredi, concerts, balades, démonstrations… ont animé comme de coutume le lancement de cette 9e édition. 

Concrètement, les quais du Châtelet et du Fort-Alleaume demeureront fermés à la circulation jusquau mercredi 25 septembre, 6 heures. Conséquence : les riverains habitant le périmètre compris entre la rue de Bourgogne et les quais ne peuvent plus accéder à leur domicile que par le nord. Certaines rues font ainsi lobjet de modication de circulation : citons notamment les rues dAlibert, au Lin, du Petit-Puits, de Vaudour, de lEmpereur ou de la Poterne…

Le Festival de Loire se poursuit jusquau dimanche 22 septembre avec, demain jeudi 19 septembre, deux concerts en soirée sur les quais avec notamment le groupe Madame Monsieur. 

À partir de ce mercredi, et jusquau dimanche 22 septembre, voire au-delà (car après il faut démonter), le Festival de Loire – ses 220 bateaux, 700 mariniers et près de 750.000 visiteurs – bouleverse naturellement la circulation dans le centre-ville dOrléans.

Juste après Tea Time, les officiels ont inauguré cette 9e édition du Festival de Loire. À 18 heures, ce mercredi, le maire dOrléans et nombre de ses conseillers municipaux, le préfet et des députés sont montés sur la grande scène située sur le ponton, quai du Châtelet, accompagnés de lambassadeur de Grande-Bretagne en France, Edward Llewellyn.

Une tombola est aussi organisée par votre journal, avec de nombreux lots à remporter. Si un baptême de lair en ULM (planeur ultra-léger motorisé) vous tente, cest loccasion de vous inscrire gratuitement à ce concours.

Après une introduction trilingue (en français, en anglais et en langue des signes) et en musique, Olivier Carré a pris la parole. Le maire sest fendu de quelques mots en anglais pour souhaiter la bienvenue (Welcome !) à nos amis britanniques, dont la Tamise est mise à lhonneur cette année. 

Festival de Loire à Orléans : sans grutage pas de batellerie, cest en camion quarrivent 90 bateaux

Le maire a rappelé son attachement à ce festival, qui fête avant tout ce “fleuve magique” et les mariniers qui laniment et y naviguent toute lannée. 

Puis, lambassadeur a pris la parole dans un très bon français (mais aussi dans sa langue) pour rappeler “les liens étroits et forts entre nos deux pays et nos deux peuples”. Il a déclenché les rires et les applaudissements quand il a évoqué “votre héroïne Jeanne dArc”, qui a écrit “un chapitre de notre histoire que nous nallons pas oublier”. Une touche dhumour toute british. 

Non sans quelques légers accrocs comme lenlèvement du pont de singe à cause du vent, en fin daprès-midi ce mercredi, concerts, balades, démonstrations… ont animé comme de coutume le lancement de cette 9e édition. 

Il en ensuite brièvement parlé de la Tamise, fleuve qui lui est cher : “Jai fait mes études à Oxford et fait de laviron sur la Tamise. Et ma famille vit à Londres, à 300 mètres du fleuve”.

Un quart du budget du Festival de Loire est consacré au grutage des bateaux. Dans toute la France, il sagit daller chercher les embarcations qui font le succés de la manifestation. Pour cette édition 2019, 90 bateaux sur 220 auront transité par la route.

Il a conclu en remerciant pour cet “accueil si chaleureux” et la “belle ville dOrléans”, avant despérer ne pas avoir ramené le temps britannique avec lui… “sauf peut-être dimanche”. 

A Orléans, les quais battent au rythme du Festival de Loire du 18 au 22 septembre 2019. Nous avons sélectionné 5 animations à ne pas rater pendant les 5 jours du plus grand rassemblement de marine fluviale.

Enfin, les deux hommes se sont dirigés vers une cloche, en bordure de la scène. La faire retentir est devenu une tradition depuis la 2e édition du Festival. “Vous avez entendu Big Ben dans Orléans ? Cest pas le même modèle mais vous allez lentendre”, a lancé Olivier Carré au public. Lambassadeur et lui ont alors fait résonner la cloche. Ainsi sest ouvert le millésime 2019, qui se terminera dimanche soir.