Les commerces du centre-ville dOrléans profitent inégalement du Festival de Loire – La République du Centre

Les commerces du centre-ville d\Orléans profitent inégalement du Festival de Loire - La République du Centre

Comment le Festival de Loire facilite laccès aux animations aux personnes en situation de handicap

Acrobates hors pairs, géants, ragondin… ils ont chacun apporté un zeste dinsolite au 9e Festival de Loire, débuté mercredi 18 septembre à Orléans. 

Si vous êtes passés à côté de ces moments souvent drôles et décalés, voici notre sélection en images !

Ce jeudi 19 septembre, durant la journée, il faut reconnaître que les allées sont plutôt propres. Rien ne traîne. Et les agents, équipés dune chasuble orange, veillent au grain. “Nous sommes deux par tronçon, sachant que le festival est réparti en quatre tronçons”, détaille David. “Nous travaillons de 10 à 19 heures. Le soir, pour la tranche 19 heures-minuit, dautres équipes prennent le relais.”

Cest une première sur le Festival de Loire : un stand est consacré à laccueil des personnes en situation de handicap. Pour cela, la municipalité, en lien avec le Centre communal daction sociale (CCAS), a mobilisé une quinzaine dassociations* du territoire.

En ce qui concerne les déchets des restaurateurs, de grands bacs ont été mis à leur disposition. Il y en a même un réservé aux bidons dhuiles de fritures. En pratique, il est interdit dy mettre tout autre déchet. Sauf que jeudi 19 septembre, le vent jouait avec la petite affiche indiquant cette précision dimportance. Du coup, ce sont des déchets qui avaient été déposés.

“Quelque 35 bénévoles se relaient sur les cinq jours de la manifestation”, explique Djamila Cheriet, responsable du service handicap à la Ville dOrléans. “Nous bénéficions aussi de laide de jeunes en service civique via Unis-Cité”.

Selon David, agent de la propreté pour Orléans Métropole, il semblerait que le public du festival soit plutôt correct. Il faut dire que de nombreuses poubelles, à double usage, sont à la disposition du public. Dun côté, on peut déposer les canettes, sodas et prospectus. Lautre est réservée aux gobelets et barquettes en plastique, papiers souillés et emballages de sandwich.

Sur ce stand, situé quai du Châtelet (à hauteur du platane numéroté 28), les associations accueillent et renseignent les visiteurs sur le festival, les accès pour personnes à mobilité réduite (PMR) et proposent même daccompagner les personnes qui le souhaitent sur les pavés, qui restent difficiles daccès.

“Outre le parking de La Charpenterie, réservé aux personnes en situation de handicap, une vingtaine de fauteuils roulants sont disponibles au prêt”, précise Djamila Cheriet. “Nous disposons également dun traducteur en langue des signes et distribuons le plan et le programme en braille.” Sur place, il est dailleurs possible de participer à un atelier langue des signes et de faire traduire un document en braille.

Dimitri, en fauteuil roulant, apprécie le personnel du stand et laccompagnement proposé. “Ce matin – jeudi 19 septembre – nous sommes une cinquantaine à avoir profité dune sortie en bateau. Je suis très content.”

Plus loin, José, dOrmes, regrette que laccès au parking de La Charpenterie ne soit pas clairement indiqué et fléché, les quais étant fermés à la circulation (pour y accéder, passer devant lentrée du parking Châtelet, prendre la rue des Halles ; sonner pour signaler sa présence, NDLR). Il salue en revanche le prêt de fauteuils. “Un seul bémol : ne pouvant pas rouler sur les pavés, on voit tout de loin.”

Un avis partagé par Christian, de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin : “Cest frustrant de ne pas pouvoir aller sur les quais, au plus près des bateaux. Il est plus facile dapprocher la Loire sur les premiers mètres en arrivant du pont George-V, après il y a plus daspérités et nous sommes obligés de remonter sur la promenade le long des stands. Là, aucune difficulté pour circuler.” Pas de quoi entamer leur plaisir de profiter du festival de Loire, visiblement.

Les associations mobilisées. LUnafam (Union nationale des amis et familles de malades mentaux) ; le CHV (Collectif handicap visuel) ;  la fédération des aveugles Val de Loire ; la maison des sourds du Loiret ; Trisomie 21 Loiret ; Accompagner lautisme ; Handisoutien ; Visuel-LSF Centre ; lAssociation des paralysés de France ; Des rêves pour Yanis ; les Amis de Pierre…