Football : US Orléans, ce sentiment de vide… – Orléans (45000) – La République du Centre

Football : US Orléans, ce sentiment de vide... - Orléans (45000) - La République du Centre

Rouen-Orléans : le match piège par excellence

Le FC Lorient a conforté sa place de leader et n’a pas fait de détails ce mardi soir sur la pelouse de l’US Orléans avec une large victoire (4-0) lors de la 17e journée de Ligue 2. A l’issue de la rencontre, l’entraîneur Christophe Pélissier savourait évidemment ce scénario, et appréciait surtout la capacité de son équipe à ne pas s’être mise en danger une fois le break effectué, comme ce fut le cas contre Grenoble (2-1) quelques jours plus tôt.

 Le mot dordre était de mettre du rythme et de lintensité dès le début du match pour ne pas laisser Orléans rentrer dans la rencontre et espérer. On a la chance en plus de marquer dentrée (2e minute par Cabot), ça nous facilite le match. Jai beaucoup aimé le sérieux des garçons parce que même à 4-0, on a vu que tout le monde était concentré et rigoureux pour ne pas prendre de but. À la mi-temps, on a mieux géré que dhabitude notre avantage de 2-0. On a été efficace. Je félicite les garçons parce que cest toujours difficile denchaîner quatre jours après un match (contre Grenoble), surtout sur une rencontre comme celle-là qui pouvait être piège au départ. 

Pierre-Yves Hamel, auteur dun doublé, a largement contribué au succès de Lorient à Orléans (4-0). (C. Saidi/Panoramic) Foot L2 issu du journal Ligue 2 : Sans pitié contre Orléans, Lorient consolide sa place de leader Le leader breton a fait exploser une équipe dOrléans qui, elle, senfonce un peu plus. Laurent Grandcolas (avec P.Pa) 04 décembre 2019 à 01h00 partager Les joueurs du FC Lorient nont pas fait de sentiments hier soir en venant largement simposer (4-0) sur la pelouse de lUS Orléans, la lanterne rouge au classement. Christophe Pélissier, lentraîneur arrivé cet été sur le banc des Bretons, semble avoir inculqué à son groupe un état desprit conquérant, qui sétait peut-être effrité depuis la descente en Ligue 2 (en 2017). Avec ce quatrième succès daffilée en Championnat, les Morbihannais nont pas lâché leur place de leader quils sont bien décidés à assumer, toujours chassés par Lens, lAC Ajaccio et Troyes, eux aussi vainqueurs mardi soir.

Attention, danger pour l'US Orléans. Lanterne rouge de Ligue 2, les hommes de Didier Ollé-Nicole sont attendus de pied ferme ce samedi (18h) du côté de Rouen, à l'occasion du 8e tour de Coupe de France. Le match piège par excellence pour les Orléannais chez le leader du groupe B de National 2.

Messenger LinkedIn Email Christophe Pelissier (entraîneur du FC Lorient) :  Le mot dordre était de mettre du rythme et de lintensité dès le début du match pour ne pas laisser Orléans rentrer dans la rencontre et espérer. On a la chance en plus de marquer dentrée (2e minute par Cabot), ça nous facilite le match. Jai beaucoup aimé le sérieux des garçons parce que même à 4-0, on a vu que tout le monde était concentré et rigoureux pour ne pas prendre de but. À la mi-temps, on a mieux géré que dhabitude notre avantage de 2-0. On a été efficace. Je félicite les garçons parce que cest toujours difficile denchaîner quatre jours après un match (contre Grenoble), surtout sur une rencontre comme celle-là qui pouvait être piège au départ. 

Des Diables Rouges en pleine confiance puisque c'est ce week-end que ces derniers ont repris les commandes de la poule grâce à leur succès face à Saint-Brieuc (2-0). Les Normands restaient sur deux contre-performances en Championnat et une victoire étriquée lors du 7e tour face à Gravelines, formation de Régional 1 (2-3 a.p.). De quoi relancer la machine à l'heure d'accueillir Orléans.

Lorient et Lens cartonnent, les poursuivants tiennent la cadence

Les pensionnaires de Ligue 2, qui affrontent le leader lorientais ce soir, n'ont plus goûté à la victoire dans l'antichambre depuis le 27 septembrer dernier et une performance sur la pelouse de Troyes (1-2). Depuis, sept matches sans succès (4 défaites, 3 nuls). Seule petite éclaircie : la qualification au tour précédent sur la pelouse de Villemomble (R2, 1-5). Vigilance est donc de mise pour Orléans.

C’est une soirée cauchemar. C’est aussi la dure réalité du sport de haut niveau. Il y avait une ou deux divisions d’écart entre les deux équipes, des gamins d’un côté contre des pros matures de l’autre… Et en plus, on leur a donné le bâton pour se faire battre. Lorient nous est déjà supérieur mais si en plus on ouvre les portes… C’est impossible. On ne méritait rien.