Nathalie Baye et Laura Smet : la sortie de leur film endeuillée par la …

Nathalie Baye et Laura Smet : la sortie de leur film endeuillée par la ...

Les Gardiennes : rencontre avec Xavier Beauvois

+ accès intégral aux contenus

« Les Gardiennes » : Xavier Beauvois a le mal d'un pays

« Les Gardiennes » : Xavier Beauvois a le mal d'un pays

Johnny Hally­day, décédé dans la nuit après une longue bataille contre le cancer, est venue faire de cette jour­née un terrible moment de deuil. Natha­lie Baye pleure désor­mais son ancien compa­gnon, avec qui elle a vécu trois ans d’amour fougueux, au début des années 80. Laura Smet, elle, pleure son père. « Aujourd’hui nous avons perdu notre père. Notre douleur est immense », a fait savoir la jeune femme de 33 ans dans un commu­niqué rédigé avec son demi-frère, David Hally­day.

Les Gardiennes : rencontre avec Xavier Beauvois

« Les Gardiennes » : Xavier Beauvois a le mal d'un pays

À lire aussi Sheryl Sandberg veuve : La numéro 2 de Facebook a “toujours un immense chagrin” David Arquette : La mort de sa soeur Alexis, son plus grand chagrin Louane pleure la mort de Simon Carpentier (Her) : “Un immense vide”

“Une chose m’a énormément touchée: c’est le travail absolument insensé que les femmes ont fait”

Des contenus en avant-première !Son absence avait notamment été remarquée sur le plateau de C à Vous jeudi 30, moins d’une semaine avant le décès du chanteur. Nathalie Baye était alors arrivée seule. L’actrice avait expliqué que sa fille “préférait être tranquille (…) et je crois qu’elle préférait surtout être auprès de son papa”.

Iris Bry, la révélation du nouveau film de Xavier Beauvois

Actu Gauche : avez-vous essayé de redémarrer ? La Courbe Rien à dire Les rendez-vous à ne pas manquer cette semaine Un texte inédit de Santiago Amigorena : “Aucun sens” Iris Bry, la révélation du nouveau film de Xavier Beauvois Open bar par Fabcaro Les portraits de Renaud Monfourny : Bartabas Magazine Au Liban, une école de musique pour jeunes réfugiés syriens Bien que réfugié en France, l’ancien directeur du conservatoire d’Alep Fawaz Baker continue de donner des cours à de jeunes Syriens vivant dans un camp à la frontière libanaise, au sein de l’école de musique Action for Hope. Un instrument entre les mains, ces enfants voient la vie et l’avenir autrement.Les Gardiennes dans lequel jouent l’ex-épouse du chanteur Nathalie Baye et la fille du couple, Laura Smet.

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…

Plus de 15 newsletters thématiques

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.J’avais des femmes tellement belles, des paysannes, et c’est plus que des figurants, on est devenu copains. Elles ont dû apprendre à couper le blé à la faucille. Ce n’est pas évident.Abonnez-vous à partir de 1 €

La Chambre verte, ce merveilleux film de François Truffaut dans lequel il incarne, justement aux côtés de Nathalie Baye qui joue sa fiancée, un personnage de l’après-première guerre mondiale que la fidélité aux morts empêche de vivre sa vie et son amour. Et si, à l’instar de Julien Davenne, Xavier Beauvois, dans Les Gardiennes, s’était à son tour abîmé dans la chambre verte ?

Les Gardiennes – Laura Smet : "pour un autre que Xavier Beauvois, ma mère et moi aurions eu peur de travailler …

Xavier Dolan qui l’a dirigée dans Juste la fin du monde (2016). L’actrice de 69 ans a publié un carré noir, en signe de deuil, et ces quelques mots en légende : “Mon chagrin est immense.” Que dire de plus ?Les Gardiennes se révèle relativement décevant. L’histoire souffre d’un rythme peu excitant qui montre ses rudes années au gré des chiffres en lettres blanches qui entrecoupent le récit. Avec Xavier Beauvois, c’est souvent tout ou rien. On peut être embarquer dans ses propositions d’immersion ou non. Ici, malheureusement, on est plutôt resté à quai.

Sylvie Pialat, rencontrée au Festival International du film d’Histoire de Pessac, éprouvait depuis longtemps l’envie de porter à l’écran le livre éponyme de Ernest Perochon. Il faisait partie de son “patrimoine d’enfance, offrant le point de vue intéressant de montrer les ravages à l’arrière du front de la guerre de 14-18″. La productrice a souhaité que Xavier Beauvois adapte le bouquin paru en 1924 “parce qu’il aime les petites gens du monde rural et que son cinéma cherche à rendre une vérité”. Persévérante, elle a attendu six ans pour qu’il accepte de réaliser le film. Et elle a bien fait car LES GARDIENNES rend en effet un bel hommage à ces femmes dignes et courageuses, obligées de reprendre le travail des hommes partis la fleur au fusil.

VIDEO. «Les Gardiennes»: Comment Iris Bry vole la vedette à Laura Smet et Nathalie Baye

LE PETIT LIEUTENANT et la consécration à Cannes en 2010 (Grand Prix du Jury) pour DES HOMMES ET DES DIEUX, Xavier Beauvois revient ici avec LES GARDIENNES, un regard sur la guerre depuis l’arrière du front, là où se jouait la survie d’un peuple presque exclusivement féminin qui continuait à faire fonctionner les infrastructures existantes.
“C’était une manière de parler de la guerre tout à fait différente des autres et très émouvante”, relate Nathalie Baye. L’actrice avait déjà eu l’occasion de se pencher sur la place des femmes lors de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale car elle avait prêté sa voix à deux documentaires consacrés à ces périodes, “Elles étaient en guerre”.

Sylvie Pialat qui a été aussi convaincue que moi. » Iris Bry, qui termine un CAP de libraire, est engagée sur le champ. « Elle est comme touchée par la grâce dans la façon dont elle prend la lumière, insiste Xavier Beauvois. C’est un mélange d’expérience et d’instinct qui m’a fait m’en rendre compte instantanément. » Le réalisateur a expliqué les règles à la débutante notamment en lui montrant La Nuit américaine de François Truffaut, film sur un tournage de cinéma. Ses explications ont porté leurs fruits, car Iris Bris n’a pas été le moins du monde intimidée sur le plateau.

Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné : 0 892 892 892 (0,34€/minute)

[CRITIQUE] LES GARDIENNES

Décès Johnny Hallyday: le texte émouvant de Laeticia

Les Gardiennes Drame de Xavier Beauvois avec: Nathalie Baye, Laura Smet, Iris Bry… durée: 2 h 14.6/12/2017 à 10:12 par Nicolas BelletLib\u00e9ration vous offre 4 visites.

Jusqu'à 80% de réduction sur les spectacles

«Les Gardiennes», en l'absence des hommes

Pour le duo Nathalie Baye / Laura Smet C’est la première fois que Nathalie Baye et Laura Smet se donnent la réplique pour le grand écran, elles qui avaient joué ensemble dans la série « Dix pour cent ». À voir le film, il y de quoi se demander pourquoi cela n’était pas arrivé plus tôt. Le duo mère-fille fonctionne à merveille. Une complicité confirmée par Laura Smet à Madame Figaro: « Après le tournage, on s’entendait dix fois mieux qu’avant ». Il n’y a plus qu’à espérer qu’elles retentent à nouveau l’expérience.
LES GARDIENNES sont des graines plantées pour toujours dans le cœur du spectateur”

Je m’abonne Jusqu’à 50% de réduction

Les Gardiennes héroïnes de cinéma

PORTRAIT Le réalisateur Xavier Beauvois évoque l'actrice qu'il contribue à révéler dans cette chronique féminine située en 1915…

« Les Gardiennes » : Beauvois, beau film

Xavier Beauvois, le réalisateur blagueur

Pour le côté historique “Les Gardiennes” retrace le destin de ces femmes laissées seules pendant la Première Guerre mondiale alors que les hommes sont partis au combat. Une retranscription réaliste de la vie pendant la guerre, et de ces femmes devenues le principal support économique du pays pendant cette période trouble. Le film se concentre en particulier sur la société agricole et religieuse des années 1910.

Comme Gilbert Bonneau, Iris Bry n’a jamais cherché à faire du cinéma…Poilus épuisés. Comme hier la communauté monastique isolée dans la splendeur nue des montagnes algériennes, les paysannes de la ferme du Paridier, une mère et sa fille, Hortense et Solange, doivent composer avec la disparition des hommes partis se battre au front. Nous sommes en 1915 et seuls les vieillards – ici le frère d’Hortense, Henri, qui se contente de les regarder s’exténuer à la tâche, des semailles aux moissons – témoignent de la vie patriarcale d’avant le bruit des canons. Aux femmes déjà amplement mises à contribution dans l’organisation du travail dans la ferme en temps de paix, incombe désormais l’exclusivité du maintien d’une activité qui ne se discute plus dans les mêmes termes dès lors qu’aucune voix mâle, aucun «chef de famille» n’y prend part. La sanglante tragédie du front est reléguée hors champ, la rumeur n’en parvient ici qu’épisodiquement par le retour de poilus épuisés, fils, frère ou mari, rendus faibles dans leurs habits de héros taillés trop grand, leurs regards transfigurés par la mort omniprésente. La ferme devient dans l’indifférence paisible de son écrin campagnard, et au rythme d’une ample chronique virgilienne des travaux et des jours, le lieu évocateur d’une crise.J’ai essayé de la fatiguer un peu dans les scènes précédentes, mais elle restait pimpante. Et juste avant la scène en question, elle a détruit son visage, en un clin d’œil. De l’intérieur. Elle est devenue cette femme défaite, par son seul talent d’actrice. C’était impressionnant. D’ailleurs, dans une scène des Gardiennes où Nathalie s’effondre de douleur après avoir appris la mort de son fils, j’ai bien vu que Laura, qui la soutenait à bout de bras, s’est servi de l’émotion déchirante de sa mère pour aller puiser la sienne. C’est ce que j’aime chez elles : ce sont des actrices, pas des comédiennes ; elles « sont », elles ne « jouent » pas. 

Pour parler de ce film, Xavier Beauvois dit que c’est un western, avec des cow-girls ! 

Dans “The Florida Project”, Sean Baker filme les parias de l’Amérique Cinéaste des freaks et des “chiens errants” vagabondant sur les bas-côtés du rêve américain, Sean Baker a posé sa caméra en Floride pour y raconter l’existence d’une communauté white trash paupérisée. Remarqué à Cannes, The Florida Project est un uppercut porté à la face d’une Amérique aveuglée et malade. Celle de Trump.

Abonnez-vous Acheter le numéro Télécharger Nos applis Les séances dans les cinémas les plus proches Les films à l’affiche dans vos salles favorites Les sorties de la semaine et les films à venir  Les Gardiennes Laura Smet Nathalie Baye Xavier Beauvois

Vous aimerez peut-être: #rpbt-related-gallery-1 { margin: auto; } #rpbt-related-gallery-1 .gallery-item { float: left; margin-top: 10px; text-align: center; width: 50%; } #rpbt-related-gallery-1 img { border: 2px solid #cfcfcf; } #rpbt-related-gallery-1 .gallery-caption { margin-left: 0; } /* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */ Juste la fin du monde Moka Préjudice Frédérique MoreauIris BryLaura SmetMarie-Julie MailleNathalie BayeXavier BeauvoisLe journal du jour en exclusivité et le journal de demain avant tout le monde

Outre ce rôle, qu’est ce qui vous plaît particulièrement dans le cinéma de Xavier Beauvois ?En pleine célébration du centenaire de la guerre 14-18, les films sur cette immense boucherie se multiplient. Après « Au revoir là- haut » de Dupontel, place aux « Gardiennes » de Xavier Beauvois. Point commun entre les deux films, il s’agit d’adaptations de romans et ce ne sont pas les combats qui sont au centre de l’histoire, mais leurs conséquences.

Nathalie Baye s'épanouit en paysanne courageuse dans "Les gardiennes"

Si on imagine un silence et une vie paisible au sein des foyers durant la Grande Guerre, il n’en est rien. Xavier Beauvois dépeint les conséquences de la guerre à cette époque à tous les niveaux avec le point de vue de personnes dont les rôles ont été très importants durant cette période. Le réalisateur français laisse la parole à ces femmes de l’ombre incroyables, dont le contexte politique a bouleversé les vies. Comme des soldats, on les voit travailler à la ferme, faisant des gestes mécaniques et usant toutes leurs forces pour être à la hauteur de ce travail très physique. La photographie du film sublime avec justesse le quotidien de ces femmes au milieu d’un paysage auquel elles se mêlent avec délicatesse. Un film d’une grande poésie !

Quelques années plus tard lui vient l’envie de réaliser un film sur la guerre. “Du coup, j’ai lu le livre. J’étais aussi tombé amoureux des “Parapluies de Cherbourg”, je trouvais que c’était une magnifique film de guerre sur l’arrière”, ceux qui attendent le retour des soldats, poursuit-il.

S’abonner au Monde à partir de 1 €« Tu vas faire comment pour la scène de ce soir, tu vas boire un petit coup avant ? »

Les Gardiennes : rencontre avec Xavier Beauvois

Les Gardiennes : rencontre avec Xavier Beauvois

Après Des hommes et des Dieux, prix du jury à Cannes en 2010, Xavier Beauvois décide de parler du courage des femmes durant la Première Guerre Mondiale.Une critique détestant les clichés et l’empathie forcée mais qui sera comblée si le film lui procure surprises, émotions et réflexionsif(jQuery(‘.view-id-related_articles a’).attr(‘href’)==”/node/”) { jQuery(‘.related_wrapper’).hide(); } (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = “//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1”; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, “script”, “facebook-jssdk”)); Juliette Goudot Journaliste

Cinéma : "Les Gardiennes" rendent hommage aux femmes à l'arrière du front

Sur l’adaptation des romans au cinéma. « Si j’ai lu un livre, je ne vais pas voir l’adaptation. Chacun de nous devient metteur en scène en lisant un roman. On va imaginer une fille qui n’aura rien à voir avec celle proposée par le cinéaste. Forcément quand vous allez voir le film vous êtes confronté avec quelqu’un qui a un autre fantasme qui ne va pas forcément vous plaire. En général, on est déçu. »

mort de Johnny Hallyday dans la nuit du mardi au mercredi 6 décembre 2017. Laeticia Hallyday, épouse de Johnny, a publié un texte bouleversant pour annoncer ce décès redouté à l’AFP. David Hallyday et Laura Smet, les aînés du rockeur, ont évoqué en quelques mots leur “douleur immense”, toujours auprès de l’AFP. Parmi femmes qui ont compté pour lui, Johnny est resté proche de Sylvie Vartan, mère de David évidemment bouleversée d’avoir perdu “son amour de jeunesse”, et de Nathalie Baye, maman de Laura.Les Gardiennes se cache un roman écrit par Ernest Pérochon. Celui-ci a été instituteur au début du siècle et envoyé au front durant la Première Guerre mondiale. Confronté à des problèmes cardiaques, il est rentré prématurément. Durant sa convalescence, il a donc pu observer le courage de ces femmes qui pallient l’absence de leur maris en s’occupant des affaires courantes. Un courage auquel l’écrivain rendra ensuite hommage dans ses écrits.

Johnny Hallyday "se maintient très, très courageusement"

Les Gardiennes de Xavier Beauvois. Sortie le 6 décembre 2017.

Les gardiennes de Xavier Beauvois, des femmes et des adieux

Les gardiennes de Xavier Beauvois, des femmes et des adieux
Balayée, la joie de voir abou­tir un projet dont elles rêvaient depuis long­temps. Désor­mais, et sans doute pour quelques temps encore, c’est dans l’épreuve et la douleur qu’elles vont devoir s’épau­ler.Nakhane : “Je me condamne à l'excellence” Aux Transmusicales de Rennes, qui débutent cette semaine, on attend beaucoup de la création du jeune artiste sud-africain Nakhane, à la fois chanteur, musicien, acteur, romancier et danseur. L’un des grands événements d’une programmation plantureuse et passionnante.
Après Les Gardiennes, y a-t-il un livre que vous rêveriez d’adapter ?Le Time a désigné ses «personnalités de l'année» La police va tester des tasers de 50.000 volts Le Kanar de la semaine Décès Johnny Hallyday: le texte émouvant de Laeticia Johnny Hallyday est décédé Culture PHOTOS. Johnny Hallyday 15 juin 1943 – 6 décembre 2017 Luc Lorfèvre Il n’était pas seulement une voix, mais aussi l’incarnation du rock’n’roll français. Retour en images sur un parcours de vie unique…

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Posted in Uncategorized
Bookmark the permalink.