Rubgy : huit fêtards du XV de France écartés du groupe

Rubgy : huit fêtards du XV de France écartés du groupe

L’antisèche : les Bleus condamnés par leur indiscipline

nLe sélectionneur Jacques Brunel a décidé de punir huit joueurs pour «comportement inapproprié» lors de la soirée d’après la défaite en Écosse (32-26). Le flou demeure sur les faits reprochés et le déroulement de cette nuit.

La liste des 31 joueurs retenus pour le match face à l’Italie (vendredi 23 février à Marseille) a été communiquée avec près de vingt-quatre heures de retard par Jacques Brunel. Le sélectionneur de l’équipe de France a procédé à neuf changements. Pour les justifier, le compte Twitter officiel de la Fédération française de rugby a simplement précisé : « Jacques Brunel a décidé d’exclure de cette liste les joueurs qui sont sortis après la défaite en Écosse. Par ce comportement inapproprié, ils n’ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent. »

Après avoir été battu par l’Irlande lors de son premier match du Tournoi des VI Nations (13-15), le XV de France a essuyé sa deuxième défaite face à l’Ecosse dimanche (26-32). Après cette déconvenue, certains joueurs ont décidé d’aller décompresser dans un bar d’Edimbourg où ils auraient été impliqué dans une échauffourée. Les joueurs impliqués ont été éconduits du groupe par Jacques Brunel et des remplaçants ont été appelés. Fabien Pelous a été interrogé sur cette polémique naissante.

L’antisèche : les Bleus condamnés par leur indiscipline

Anthony Belleau, Rémi Lamerat, Louis Picamoles, Jonathan Danty et Félix Lambey, tous retenus en Écosse lundi pour être auditionnés par la police, sont dans ce cas. Il faut y ajouter Arthur Iturria, blessé au nez, et qui est de toute façon inapte à la compétition, Teddy Thomas et Sekou Macalou. Concernant Alexandre Lapandry, le neuvième renvoyé en club, il s’agit d’un choix sportif, comme l’a précisé le site officiel de son club de Clermont : « Le staff a décidé de prendre un troisième talonneur au détriment d’un troisième-ligne supplémentaire », est-il indiqué. Enfin, Yacouba Camara, qui a lui aussi été entendu par la police écossaise comme témoin, fait bien partie du groupe France.

« Quand tu gagnes, on te pardonne tout mais là l’équipe de France est dans une période où elle ne gagne pas trop. Fatalement, ça vient se rajouter à la frustration que peuvent avoir les supporters. Je ne pense pas que les gens comprennent que les joueurs soient sortis après une défaite. » a déclaré Fabien Pelous dans une interview accordée à L’Equipe.

nouveau format « la numérique » avant-premières et contenus exclusifs nouveau prix : 9,99€/mois

Au coeur d’une polémique après être sortis à la suite de la défaite contre l’Écosse dimanche, certains joueurs du XV de France ont été évincés du groupe retenu par Jacques Brunel pour les prochains matchs. Fabien Pelous, ancien capitaine de l’équipe de France, a tenu à évoquer le sujet.

Le couperet est tombé : huit rugbymen du XV de France, dont Louis Picamoles et Teddy Thomas, ont été exclus du groupe pour affronter l'Italie le 23 février à Marseille. Ils étaient sortis faire la fête après la défaite contre l'Écosse samedi, lors du Tournoi des VI nations.

Parmi les autres choix du sélectionneur, le talonneur du Racing 92 Camille Chat (22 ans, 10 sélections) est attendu pour ses qualités de puncher. Dans la cage, la mise à l’écart d’Arthur Iturria et de Félix Lambey, qui n’aura pas disputé la moindre minute en deux matches, relance le Toulonnais Romain Taofifenua (27 ans, 11 sélections). Souvent discret sous le maillot tricolore, l’ancien joueur de l’USAP se voit offrir une nouvelle occasion d’imposer sa puissance. Une interrogation demeure néanmoins : aura-t-il la caisse pour supporter le rythme international ? Sans oublier que le deuxième-ligne du Stade Français Paris Paul Gabrillagues est loin d’avoir démérité dans son rôle de travailleur de l’ombre. Reste le cas Bernard Leroux (28 ans, 28 sélections). Convoqué en tant que deuxième-ligne, le joueur du Racing 92 encensé par Philippe Saint-André lors de son mandat, a très vite plafonné sous le maillot frappé du Coq. A-t-il vraiment une chance de disputer un match du Tournoi ? Sa polyvalence reste son meilleur allié…

L'antisèche : les Bleus condamnés par leur indiscipline

L’antisèche : les Bleus condamnés par leur indiscipline

"Par ce comportement inapproprié, ils n'ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent", a indiqué mardi 13 février l'encadrement, qui rappelle notamment le centre Mathieu Bastareaud, suspendu pour le début de la compétition, et l'ouvreur François Trinh-Duc, non retenu initialement.

Quelle équipe après le coup de balai de Brunel ?

Jacques Brunel a décidé d’exclure de cette liste les joueurs qui sont sortis après la défaite en Ecosse. Par ce comportement inapproprié, ils n’ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent.

Déjà privé de Matthieu Jalibert après sa blessure au genou, Jacques Brunel a décidé de rappeler François Trinh-Duc (31 ans, 63 sélections) au détriment de son coéquipier du RC Toulon Anthony Belleau. Peu convaincant lors de ses dernières sorties avec l’équipe de France à l’automne dernier, Trinh-Duc est loin de faire l’unanimité au sein de l’encadrement technique du XV de France. Son retour semble avoir été acté par défaut. Dans ces circonstances, Lionel Beauxis (32 ans, 21 sélections) apparaît comme un titulaire en puissance au poste de demi d’ouverture pour les prochains matches du 6 Nations.

En revanche, Morgan Parra, choix numéro 1 du nouveau sélectionneur Jacques Brunel au poste de demi de mêlée mais forfait avant le début du Tournoi, n'a pas été convoqué, toujours blessé au genou gauche.

Après seulement deux matches, Jacques Brunel est déjà confronté à une crise majeure. Si les résultats sont dans la triste lignée de son prédécesseur Guy Novès, le sélectionneur du XV de France est aujourd’hui confronté à un épisode extra-sportif pour le moins embarrassant. En évinçant cinq des six joueurs entendus par la police écossaise, lundi, pour “comportement inapproprié”, l’ancien entraîneur de l’Union Bordeaux-Bègles a lancé un message fort. Et les conséquences sur le terrain seront profondes.

Lundi matin, la police écossaise avait retardé le départ de l'avion du XV de France, à l'aéroport d'Edimbourg, pour pouvoir entendre certains joueurs, comme simples témoins potentiels à la suite d'informations sur une agression sexuelle dans le centre d'Edimbourg. Elle avait conclu après investigation qu'"aucun crime" n'avait "été commis". Sur les six rugbymen entendus par la police, cinq ont été exclus : Anthony Belleau, Jonathan Danty, Félix Lambey, Louis Picamoles et Rémi Lamerat. Seul Yacouba Camara a été conservé pour le prochain match.

Les autres internationaux non reconduits à la suite de cette sortie à Edimbourg sont Teddy Thomas, Arthur Iturria et Sekou Macalou. Thomas avait pourtant illuminé le début de Tournoi morose des Bleus (défaites contre l'Irlande et l'Écosse) en inscrivant les trois seuls essais des Bleus sur des exploits personnels, pour porter son total à huit en dix sélections. Alexandre Lapandry, lui n'a pas été reconduit pour des raisons sportives.

Le XV de France se déplace pour affronter l’Écosse au stade de Murrayfield ce dimanche 11 février. Un deuxième match pour les tricolores dans ce Tournoi des VI Nation après la défaite de justesse face à l’Irlande la semaine dernière. “L’Écosse est accessible pour cette équipe de France. Historiquement, c’est un adversaire qui nous réussit : 18 matchs dans le tournoi, 16 victoires pour 2 défaites”, relate Matthieu Lartot en direct sur place. 

Pour les remplacer, le sélectionneur Jacques Brunel a appelé, outre Bastareaud et Trinh-Duc, Mathieu Babillot (aucune sélection), Camille Chat, Gaël Fickou, Kélian Galletier, Rémy Grosso, Bernard Le Roux et Romain Taofifenua.

XV de France. Brunel : «Il nous manque un petit quelque chose»

XV de France. Brunel : «Il nous manque un petit quelque chose»

Le groupe sera rassemblé à partir de vendredi à Aix-en-Provence, sauf certains joueurs qui participeront à la journée de Top 14 ce week-end avant de retrouver le XV de France dimanche.

6 Nations. Écosse - France : Billet : pourquoi on aime le style Brunel

6 Nations. Écosse – France : Billet : pourquoi on aime le style Brunel

Tournoi des six nations de rugby : le XV de France battu en Écosse (26-32)

Tournoi des six nations : l’Irlande bat la France du nouveau sélectionneur Brunel

Ligue des champions: Manchester City surclasse Bâle 4-0 et a un pied en quarts

Le Top des intox les plus fréquentes en Afrique… vous en avez repéré une ? Participez !

Posted in Uncategorized
Bookmark the permalink.