Tête-à-tête Trump-Macron samedi à Paris

Tête-à-tête Trump-Macron samedi à Paris

Vidéo. Trump sécharpe avec un reporter de CNN

ÉTATS-UNIS – “Je peux virer tout le monde sur le champ”. Cette petite phrase prononcée par Donald Trump à la fin de sa conférence de presse ce mercredi 7 novembre prend dorénavant tout son sens. Quelques minutes plus tôt, le magnat de limmobilier, qui devait notamment sexprimer sur les résultats des midterms lors dune conférence de presse, sen est virulemment pris à Jim Acosta, journaliste à CNN accrédité à la Maison Blanche.

En cause, ses questions embarrassantes sur sa position vis-à-vis des migrants de la “caravane” et lenquête portant sur les soupçons de collusion avec la Russie, comme le montre notre vidéo ci-dessous:

Léchange a été extrêmement violent et tendu. Lors dune conférence de presse à la Maison Blanche, au lendemain des élections de mi-mandat, Donald Trump sen est pris, mercredi 7 novembre, à un journaliste de CNN qui tentait de linterroger sur limmigration et qui a refusé de rendre son micro. La Maison Blanche a annoncé, un peu plus tard, avoir suspendu laccréditation de Jim Acosta, linterdisant daccès à la présidence des Etats-Unis, provoquant des réactions indignées.

Sur Twitter, plusieurs correspondants présents sur place ont indiqué quelques minutes plus tard que lintéressé avait été sanctionné par la présidence américaine, qui lui a retiré son accréditation. Ce que Jim Acosta a par la suite confirmé sur Twitter. “Je viens de me faire refuser laccès à la Maison Blanche”, a-t-il indiqué.

Lors de cette conférence de presse, Jim Acosta est revenu sur un clip de campagne du camp Trump, comparant les migrants dAmérique centrale en route vers les Etats-Unis à une "invasion". "Cette caravane [de migrants] nétait pas une invasion, cest un groupe de migrants qui arrive dAmérique

Ive just been denied entrance to the WH. Secret Service just informed me I cannot enter the WH grounds for my 8pm hit

Léchange a été extrêmement violent et tendu. Lors dune conférence de presse à la Maison Blanche, au lendemain des élections de mi-mandat, Donald Trump sen est pris, mercredi 7 novembre, à un journaliste de CNN qui tentait de linterroger sur limmigration et qui a refusé de rendre son micro. La Maison Blanche a annoncé, un peu plus tard, avoir suspendu laccréditation de Jim Acosta, linterdisant daccès à la présidence des Etats-Unis, provoquant des réactions indignées.

De son côté, la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a expliqué que cest en raison de son comportement que le journaliste a été sanctionné. “Le Président Trump croit en une presse libre (…) Nous ne tolérerons cependant jamais quun reporter pose sa main sur une jeune femme essayant simplement de faire son travail de stagiaire à la Maison Blanche”, a-t-elle tweeté.

Lors de cette conférence de presse, Jim Acosta est revenu sur un clip de campagne du camp Trump, comparant les migrants dAmérique centrale en route vers les Etats-Unis à une "invasion". "Cette caravane [de migrants] nétait pas une invasion, cest un groupe de migrants qui arrive dAmérique

Midterms : “Vous êtes une personne grossière et épouvantable”, lance Donald Trump à un journaliste de CNN

Mais ce mercredi, lors dune conférence de presse à la Maison Blanche, lanimosité entre le président et le journaliste a pris un nouveau tournant. Jim Acosta, qui insistait pour lui poser une nouvelle question sur la “caravane” de migrants en route vers la frontière avec le Mexique, sest vite vu répliquer : “Ça suffit, rendez le micro.” Le journaliste refusant dobtempérer, le président a notamment lancé : “CNN devrait avoir honte de vous employer, vous êtes très impoli et une personne horrible”, ajoutant quil nétait pas un de ses plus grands fans.  

Une membre de léquipe de Trump a alors tenté de reprendre le micro. Cest à ce moment-là, pendant un bref moment, quil y a eu un contact entre leurs bras.  

Deux ans après la victoire choc de Donald Trump, propulsé à la Maison Blanche sans la moindre expérience politique ou diplomatique, les Américains se sont pressés en nombre dans les bureaux de vote à travers le pays. Selon diverses estimations des chaînes américaines, les démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des représentants pour la première fois depuis 2010. Les républicains, de leur côté, ont conservé leur majorité au Sénat, quil pourraient même accroître dun ou deux sièges.

Midterms : “Vous êtes grossier et terrible”, lance Donald Trump à un journaliste de CNN

Si le journaliste a finalement rendu le micro, la Maison Blanche a décidé dans la foulée de suspendre son accréditation. “Le président Trump croit en une presse libre […] Nous ne tolérerons cependant jamais quun reporter pose sa main sur une jeune femme essayant simplement de faire son travail de stagiaire à la Maison Blanche”, a tweeté Sarah Sanders, la porte-parole de lexécutif américain. 

Elle a également publié un extrait de léchange houleux, sans son, et en dénonçant un “comportement inapproprié”. Mais comme lont signalé plusieurs journalistes, Sarah Sanders a repris lextrait sans le son. Or Acosta sexcusait auprès de la jeune femme à ce moment-là.  

Résultats midterms: poussée démocrate mais pas de “vague” anti-Trump

“Dans son explication, la porte-parole Sarah Sanders a menti. Elle a fourni des accusations frauduleuses et cité un événement qui ne sest jamais passé”, a taclé la chaîne CNN dans un communiqué, ou elle demande à la Maison Blanche dannuler cette “décision sans précédent”.