Tête-à-tête Trump-Macron samedi à Paris

Tête-à-tête Trump-Macron samedi à Paris

Midterms : “Vous êtes une personne grossière et épouvantable”, lance Donald Trump à un journaliste de CNN

Le président américain Donald Trump rencontrera son homologue français Emmanuel Macron samedi à Paris en marge des commémorations du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, a annoncé mercredi la Maison-Blanche. La “situation en Syrie et la menace posée par lIran”, figureront en bonne place au menu des discussions entre les deux hommes, a précisé un responsable de lexécutif sous couvert danonymat.

Ce tête-à-tête sera lunique rencontre bilatérale de Donald Trump au cours de son séjour parisien, a précisé ce responsable. Un certain flou entoure une éventuel échange entre le locataire de la Maison-Blanche et le président russe Vladimir Poutine, le Kremlin ayant évoqué une possible brève rencontre entre les deux hommes.

ÉTATS-UNIS – “Je peux virer tout le monde sur le champ”. Cette petite phrase prononcée par Donald Trump à la fin de sa conférence de presse ce mercredi 7 novembre prend dorénavant tout son sens. Quelques minutes plus tôt, le magnat de limmobilier, qui devait notamment sexprimer sur les résultats des midterms lors dune conférence de presse, sen est virulemment pris à Jim Acosta, journaliste à CNN accrédité à la Maison Blanche.

Houspillé par Trump, un journaliste de CNN viré de la Maison Blanche

La dernière rencontre remonte à fin septembre. Donald Trump, qui sera accompagné de sa femme Melania, participera dimanche à une cérémonie sous lArc de Triomphe, en présence dau moins 60 chefs dEtat, au cours de laquelle Emmanuel Macron prendra la parole. Sa participation “mettra en lumière les sacrifices faits par les Américains, pas seulement lors de la Première guerre mondiale, mais au cours du siècle écoulé, au nom de la liberté”, selon les termes de la Maison-Blanche.

Afin de montrer ces publicités personnalisées, nous essayons davoir une idée de vos intérêts probables en fonction des sites que vous visitez sur Internet. Sur la base de ces intérêts, nous adaptons le contenu sur notre site web aux différents groupes de clients. Par exemple, en fonction de vos habitudes de navigation sur Internet, vous pouvez être inclus dans une certaine catégorie, telle que homme, groupe dâge 30 à 45 ans, marié avec enfants, sintéresse au football . Bien évidemment, ce groupe verra dautres publicités que le segment femme, groupe dâge 20 à 30 ans, célibataire et aime voyager .

Au cours du week-end, Donald Trump se rendra par ailleurs au cimetière américain du Bois Belleau, dans le département de lAisne, ainsi quau cimetière américain de Suresnes, en banlieue parisienne. La dernière rencontre entre Donald Trump et Emmanuel Macron remonte à fin septembre à New York, en marge de lassemblée générale de lONU.

Mais ce mercredi, lors dune conférence de presse à la Maison Blanche, lanimosité entre le président et le journaliste a pris un nouveau tournant. Jim Acosta, qui insistait pour lui poser une nouvelle question sur la “caravane” de migrants en route vers la frontière avec le Mexique, sest vite vu répliquer : “Ça suffit, rendez le micro.” Le journaliste refusant dobtempérer, le président a notamment lancé : “CNN devrait avoir honte de vous employer, vous êtes très impoli et une personne horrible”, ajoutant quil nétait pas un de ses plus grands fans.  

Léchange a été extrêmement violent et tendu. Lors dune conférence de presse à la Maison Blanche, au lendemain des élections de mi-mandat, Donald Trump sen est pris, mercredi 7 novembre, à un journaliste de CNN qui tentait de linterroger sur limmigration et qui a refusé de rendre son micro. La Maison Blanche a annoncé, un peu plus tard, avoir suspendu laccréditation de Jim Acosta, linterdisant daccès à la présidence des Etats-Unis, provoquant des réactions indignées.

Au cours du point presse, M. Acosta, engagé dans un échange verbal houleux avec le président républicain, qui ne voulait plus lui répondre davantage, a refusé de rendre le micro à une membre de léquipe de la Maison Blanche. La jeune femme a alors tenté de lui prendre des mains le micro, et les bras des deux individus se sont touchés très brièvement. 

Lors de cette conférence de presse, Jim Acosta est revenu sur un clip de campagne du camp Trump, comparant les migrants dAmérique centrale en route vers les Etats-Unis à une "invasion". "Cette caravane [de migrants] nétait pas une invasion, cest un groupe de migrants qui arrive dAmérique