Le Dernier Tango à Paris : chronique dun film qui fait scandale …

Le Dernier Tango à Paris : chronique d\un film qui fait scandale ...

Mort de Bernardo Bertolucci, “le dernier maestro” du cinéma italien

Le cinéma italien a perdu son “ultimo maestro”, son dernier géant. Le réalisateur Bernardo Bertolucci est mort, lundi 26 novembre, à Rome des suites dune longue maladie, ont annoncé les médias italiens ainsi que son attachée de presse.

Il est lun des rares réalisateurs italiens à avoir beaucoup tourné à létranger. Ses films “Le Dernier Tango à Paris”, “Un thé au Sahara”, “Little Buddha” et “Beauté volée” ont fait sa notoriété dans le monde entier, mais cest “Le Dernier Empereur”, tourné en 1987, qui vaudra à Bernardo Bertolucci neuf Oscars, dont celui du meilleur réalisateur.

Malgré un superbe rôle face à Jack Nicholson dans Profession reporter (1975), son film préféré, lactrice reste associée au Dernier Tango. Le succès lenferme dans un rôle. Les réalisateurs lui demandent de se dénuder à lécran, lui proposent des rôles de prostituées. Elle refuse. Dans les années 1980 et 1990, elle est de moins en moins sollicitée pour les cinéastes. Malade, elle séteint en 2011. Deux ans avant que la polémique sur Le Dernier tango à Paris ne ternisse la carrière de Bernardo Bertolucci.

En Italie, “Novecento” (1900), sorti en 1976, a acquis le statut doeuvre classique majeure dans son pays. Cette fresque historique portée par un prestigieux casting international (Robert De Niro, Gérard Depardieu, Burt Lancaster, Dominique Sanda) embrasse près dun siècle de lutte des classes dans la riche plaine du Pô à travers le destin de deux amis denfance.

Dans une interview accordée au Daily Mail en 2007, Maria Schneider avait déclaré: “Marlon ma dit: Ne ten fais pas Maria, cest juste un film. Mais pendant quon tournait, même si ce que faisait Marlon nétait pas réel, mes larmes létaient. Je me suis sentie humiliée, et pour être honnête, un peu violée par Marlon et par Bertolucci. Après cette scène, Marlon ne ma pas consolée et ne sest pas excusé. Heureusement il ny a eu quune prise.”

Maria Schneider: comment Le Dernier Tango à Paris a détruit sa carrière et sa vie

En 2011, Bernardo Bertolucci avait reçu la Palme dhonneur du Festival de Cannes pour lensemble de son œuvre.

Aux Etats-Unis, la polémique enfle, moins dun an avant laffaire Weinstein et les révélations sur les agressions sexuelles subies par de nombreuses actrices. Poussant le réalisateur à se justifier une nouvelle fois, en jugeant notamment "désolant" la naïveté de ceux qui ne savent pas que "le sexe est (presque) toujours simulé au cinéma".

Les hommages se sont multipliés dès lannonce de sa mort, notamment de la part de lancien président du Festival de Cannes, Gilles Jacob, qui a fait part de sa “tristesse infinie”. “Cétait le dernier empereur du cinéma italien, le seigneur de toutes les fresques et de toutes les frasques. La fête est finie : il faut être deux pour danser le tango”, a t-il aussi déclaré.

"A tous ceux qui ont aimé le film, vous êtes en train de regarder une jeune fille de 19 ans en train dêtre violée par un homme de 48 ans. Le réalisateur a planifié lagression. Ça me rend malade", avait notamment écrit sur Twitter lactrice Jessica Chastain, très engagée pour la cause des femmes et ensuite dans le mouvement Times up.

Son aura de cinéaste a été toutefois entachée par la polémique : Maria Schneider, la jeune actrice du Dernier Tango à Paris, avait raconté avoir été brisée par le film. Lors dune scène de sexe avec Marlon Brando, elle avait dit avoireu le sentiment davoir été “manipulée” par le réalisateur. “Jai eu limpression dêtre violée à la fois par Bertolucci et Brando”, avait-elle raconté en 2007. Après la mort de lactrice en 2011, Bernardo Bertolucci avait affirmé quil aurait “voulu demander pardon” à Maria Schneider.

Mais le long-métrage nest pas seulement connu pour le magnétisme de sa mise en scène ou de son interprétation. Lors du tournage dune séquence qui marqua le public lors de sa sortie, Bernardo Bertolucci organisa avec son comédien, Marlon Brando, le viol de sa comédienne, Maria Schneider. Lagression survint lors de la séquence au cours de laquelle le personnage de Brando sodomise le personnage de Schneider contre son gré. La comédienne, ignorant tout de la scénographie et donc de la violence qui allait lui être imposée sous le regard de la caméra, qualifia lévènement de viol.

En 2016, lactrice américaine Jessica Chastain avait critiqué la scène du Dernier Tango dans un tweet devenu viral : “Le réalisateur a planifié ce viol. Cela me rend malade”, avait-elle dénoncé.

Bien avant de savoir comment Maria Schneider a vécu le tournage au cours d'une discussion avec un ami, j'avais détesté le dernier tango que j'ai maté pour ma culture ciné (et parce qu'il y avait Marlon Brando) que je trouvais trop long pour ce qu'il raconte et j'ai pas été sensible à la détresse du héros. Mais en voyant en plus le vécu de l'actrice, j'ai envie de balancer des cailloux sur le réal… Et c'est bien dommage car j'ai aimé le dernier empereur par contre qu'on compte pas sur moi pour 1900.

Bernardo Bertolucci : une œuvre marquée par la politique et entachée par un héritage trouble

France 5 rend hommage au réalisateur. Selon lAFP, le cinéaste italien Bernardo Bertolucci est décédé ce lundi à lâge de 77 ans à Rome. Daprès plusieurs médias italiens, il était atteint dun cancer depuis plusieurs mois. Il était connu pour avoir réalisé le sulfureux “Dernier tango à Paris” en 1972, qui avait provoqué une polémique à sa sortie. Une scène de sodomie avait fait scandale et avait amené le film à être interdit en Italie. Lactrice Maria Schneider, alors âgée de 19 ans, en avait été profondément marquée et le réalisateur Bernard Bertolucci avait raconté par la suite quelle navait pas été complètement avertie avant le tournage du contenu de cette scène.

En 1970, dans Le Conformiste, lun de ses plus grands films, il en observe la contagion dans la psyché dun bourgeois des années 1930 – impressionnant Jean-Louis Trintignant – gangrené de haine et de culpabilité, malade du désir dêtre dans le rang, de réprimer toute singularité. Cette approche psychanalytique, presque organique, irrigue aussi 1900, sa grande fresque, tournée en 1976, consacrée  à lhistoire de lItalie, du début du XXe siècle à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans ce monument de cinéma, parcours de deux amis denfance (Robert De Niro et Gérard Depardieu), que tout oppose, origines sociales, idéologies et destins personnels, Bernardo Bertolucci observe aussi lautre versant de lhistoire de son pays : celle des luttes sociales, de la condition ouvrière, révoltes et révolutions, dont il sest fait le porte-parole et le compagnon durant une bonne partie de sa carrière, jusquà la fin des années 1970. De Prima della rivoluzione, en 1964, à La Stratégie de laraignée, en 1970, il interroge son propre engagement auprès du parti communiste, entre fascination et désenchantement.