A Paris, le préfet de police présente son nouveau dispositif pour mettre fin aux violences – BFMTV.COM

A Paris, le préfet de police présente son nouveau dispositif pour mettre fin aux violences - BFMTV.COM

Gilets jaunes : interdictions de manifester à Paris, Nice, Toulouse et dans une douzaine dautres villes

Le nouveau dispositif de sécurité mis en place samedi à Paris pour la 19e mobilisation des gilets jaunes doit permettre de “faire cesser immédiatement les violences, voire des destructions”, une semaine après le saccage des Champs-Elysées, a déclaré le nouveau préfet de police Didier Lallement. Au total, près de 6000 membres des forces de lordre seront engagés à Paris, selon la préfecture de police.      Linterdiction sétend également à la place de lEtoile, ainsi que dans un périmètre incluant le palais de lElysée et lAssemblée nationale.

“Nous avons défini des périmètres tenus par des forces qui auront une capacité dinitiative tactique (…) de manière à faire cesser immédiatement des violences, voire des destructions”, a détaillé le préfet.

Les rassemblements de "gilets jaunes" seront donc interdits "avenue des Champs-Elysées sur des portions de 100 mètres dans les rues transversales qui y mènent, ainsi que sur le plateau de lEtoile et dans un périmètre comprenant la présidence de la République et lAssemblée Nationale", a précisé la Préfecture de police dans un communiqué.

“Gilets jaunes”: manifestations interdites samedi sur les Champs-Elysées et ses abords

Des unités anticasseurs baptisées BRAV (brigades de répression de laction violente) ont été déployées, en remplacement des précédents DAR (détachement daction rapide).

Les objets "destinés à dissimuler tout ou partie du visage afin de ne pas être identifié" et les "équipements de protection destinés à mettre en échec tout ou partie des moyens utilisés par les représentants de la force publique pour le maintien de lordre public", sont aussi prohibés.

“Elles auront une capacité de projection supérieure”, a assuré M. Lallement, soulignant qu”un nombre beaucoup plus important de fonctionnaires ont été mobilisés” pour cette nouvelle journée daction.

“Gilets jaunes”: un samedi test pour un exécutif qui affiche de “la fermeté”

Deux drones survoleront également la capitale pour diriger plus efficacement les policiers et gendarmes sur les zones à risques et des produits marquants pourront être utilisés afin daider à lidentification des “émeutiers”.

"Il existe des raisons sérieuses de penser que ces violences et dégradations sont susceptibles de se reproduire à loccasion des rassemblements annoncés" ce samedi, indique cet arrêté signé par le nouveau préfet de police de Paris Didier Lallement, intronisé jeudi.

Les fonctionnaires munis de LBD seront équipés de nouvelles cartouches “qui à linverse des cartouches, caractérisées de chamallows par certains, sont plus performantes”, a souligné le préfet de police, anticipant “à lévidence” la présence déléments radicaux.    

Les manifestations de "gilets jaunes" seront interdites samedi à Paris sur les Champs-Elysées, ses abords et la place de lEtoile ainsi que dans un périmètre incluant le palais de lElysée et lAssemblée nationale, a annoncé vendredi la Préfecture de police. 

La 18e journée de mobilisation des gilets jaunes avait donné lieu à des scènes de saccage et de pillage sur lavenue parisienne, entraînant le limogeage du préfet de police Michel Delpuech, dont les équipes ont été tenues pour responsable des “dysfonctionnements”.

Le 19e samedi de mobilisation des  gilets jaunes  va être particulièrement encadré, après le saccage de commerces sur les Champs-Elysées il y a une semaine.

Cet arrêté préfectoral fait suite à lacte 18 des "gilets jaunes" samedi dernier qui avait donné lieu à des affrontements avec les forces de lordre et des pillages de boutiques sur la célèbre avenue de la capitale.

A quoi sattendre pour le 19e samedi de manifestation daffilée des  gilets jaunes  ? Après le redoublement de violences du 16 mars, en particulier sur les Champs-Elysées, le gouvernement a pris une série de mesures pour empêcher de nouvelles dégradations dans le centre-ville de grandes agglomérations.

ok il y a de la casse et ce n'est pas bon , mais l'homme du 55 rue du faubourg St Honoré lui c'est un casseur patenté avec les ordres a la police de matraquer les manifestants qui revendiquent pour leurs droits sociaux y compris les pacifiques – avec les insultes c'est sa manière dempêcher les gens de s'exprimer pour crier leur désarroi devant la pauvreté a laquelle ils sont acculés la majorité d'entre-eux n'arrivent pas a boucler les fins de mois alors que lui et son épouse son ancienne enseignante vivent dans l'opulence cet homme là est très dangereux pour nos libertés et pour la démocratie , là il tâtonne afin de savoir comment se servir de l'armée contre le peuple donc …. les Français doivent réagir –

Parmi celles-ci : linterdiction des manifestations dans plusieurs quartiers ou villes, qui seront donc effectives, pour la première fois. Les contrevenants sexposent à des amendes qui ont vu leur montant passer de 38 euros à 135 euros.

Le couple a été arrêté près de Tours, à la suite dun signalement de la gendarmerie dIndre-et-Loire. Il est soupçonné davoir commis des dégradations volontaires par moyen dangereux, des vols ainsi que des recels aggravés, a indiqué une source judiciaire à Reuters. La gendarmerie a retrouvé le couple après de multiples recherches sur Internet. Suite à une veille diligentée sur les réseaux sociaux, les gendarmes ont vu des photos et des commentaires postés par la femme et fait un signalement à la police nationale, a expliqué à Reuters un porte-parole de la gendarmerie. Ils seront jugés en comparution immédiate samedi, au tribunal de Paris.

Les manifestations seront interdites à Paris sur les Champs-Elysées, ses abords, et la place de lEtoile, mais aussi dans un périmètre incluant le palais de lElysée et lAssemblée nationale, selon un arrêté signé par le nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement.

 Il existe des raisons sérieuses de penser que [l]es violences et dégradations  commises samedi dernier  sont susceptibles de se reproduire à loccasion des rassemblements annoncés  pour lacte XIX, selon ce document. Vendredi, la brasserie Le Fouquets, pillée et brûlée le 16 mars, a fait savoir quelle resterait fermée  pour une période estimée à ce stade à plusieurs mois , à la suite des  dégâts considérables .

Ils ont les sous pour aller se balader et pleurer aux champs elysees tous les samedis. Moi pas. J'en ai assez pour boire un café au bistrot du coin et lire le journal. C'est moins cher, et plus tranquille. Ces gilets, rois le stupidité, nuisent à la liberté du bistrotier et à la mienne, car le bistrot ferme tous les samedis par crainte de la casse. Ils sont contre la liberté du travail et du loisir. C'est inutile de leur rappeler, et à vous aussi, la devise de notre république, avec le mot liberté en premier.

Seront également interdits : le port et le transport darmes, y compris factices, de munitions et de  tous objets susceptibles de constituer une arme  ; les  artifices de divertissement  et  articles pyrotechniques  ; le transport de  substances dangereuses .

Tiens, un partisan des mensonges ! Depuis la naissance de la république, toute manifestation est autorisée et déclarée en préfecture. Non déclarée, c'est un attroupement qui peut provoquer des excès, donc être interdit. Les commerces restent ouverts pendant les manifestations, car la protection des travailleurs est obligatoire, c'est dans la constitution comme le droit de manifester. Je vous suggère de respecter les lois, et de les lire avant de raconter n'importe quoi.

Un groupe de  gilets jaunes  dit avoir déclaré en préfecture le parcours dune manifestation qui doit relier, samedi à partir de 13 heures, Denfert-Rochereau, dans le sud de Paris, au Sacré-Cœur, dans le nord.

A Toulouse, la préfecture de Haute-Garonne a interdit les manifestations ou rassemblements de  gilets jaunes  entre 12 heures et 21 heures place du Capitole. Linterdiction répond à lannonce de la manifestation prévue à partir de 14 heures et  non déclarée .

La préfecture met notamment en avant un  durcissement de lattitude des manifestants qui ont systématiquement cherché laffrontement violent avec les forces de lordre .

“Le rôle de Sentinelle nest pas de faire du maintien de lordre (…) ils ne vont pas se mettre à arrêter les gilets jaunes”, a réagi une source gouvernementale. “Les militaires de Sentinelle seront utilisés à la marge, pour remplacer quelques policiers sur des gardes statiques de bâtiments qui ne sont pas au centre de Paris et ne seront pas grandement exposés” aux “gilets jaunes”, insiste une source proche du dossier.

A Bordeaux, comme toutes les semaines depuis la fin de novembre, la préfecture a publié un arrêté interdisant de manifester dans les rues du centre-ville. Mais les  gilets jaunes  nont jamais cessé darpenter, chaque samedi, le centre de la capitale girondine sans déclarer leur manifestation.

Cela nempêchera pas Lucien Pons, professeur à la retraite, de “manifester dans la légalité”. “On manifestera à Nice sans être des voyous, on veut simplement exercer notre droit”, dit-il à lAFP. Mais certains, dont Johnny Toulouse, figure du mouvement niçois, prévoit que cela “va chauffer à Nice”.

Dautres villes ont pris des décisions similaires : Rouen, Rennes, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Vannes, La Rochelle, Tarbes, Carcassonne, Trèbes, Dijon, Metz et Perpignan.

“Dès que des attroupement sont constatés” dans ces zones, a précisé le secrétaire dÉtat à lIntérieur Laurent Nuñez sur BFMTV, “il y a interpellation et amende”. Les contraventions encourues en cas de participation à une manifestation interdite sont passées depuis jeudi de 38 à 135 euros.

A Nice, six arrêtés ont été pris par le préfet des Alpes-Maritimes. Ils prévoient des périmètres interdits à toute personne – sauf aux résidents – avec un filtrage de laccès par la police, des palpations et des fouilles. Les véhicules ont interdiction de circuler et de stationner.

Dautres “gilets jaunes” veulent faire de Nice lépicentre de la 19e journée. La préfecture des Alpes-Maritimes doit prendre un arrêté dinterdiction de manifester dans un “périmètre défini” alors que débutera une visite officielle du président chinois Xi Jinping sur la Côte dAzur.

Les zones concernées varient en fonction des heures : du samedi midi au lundi midi pour une portion de la promenade des Anglais située au pied de lhôtel Negresco, où doit séjourner le président chinois ; à partir du dimanche midi pour le secteur allant de laéroport à la promenade. Il sera également interdit de manifester sur une grande partie de lagglomération, dont la Promenade des Anglais.

A Montpellier, un appel a été lancé: “Il y a des covoiturages et des hébergements prévus pour les personnes en provenance de Marseille et Toulouse. Notre appel a été relayé par Priscilla Ludovsky, nous attendons du monde”, confirme un membre des “gilets jaunes” de Montpellier.

Laccès aux communes dEze, de La Turbie, Cap-dAil ainsi que Beaulieu-sur-mer où doivent dîner Xi Jinping et Emmanuel Macron est également soumis à des restrictions dimanche.

Les “casseurs” “peuvent se rassembler ailleurs (…) mais là, ça reste un attroupement dindividus susceptibles de commettre des violences. Et ça, après sommation, nous sommes en capacité de disperser ou dinterpeller les gens, et là ça devient un délit”, a-t-il ajouté.

La préfecture justifie ces  mesures exceptionnelles  par la menace terroriste, mais aussi celle des  gilets jaunes ,  un conflit social majeur qui occasionne dans lensemble de la France de graves troubles à lordre public , et  des débordements de plus en plus violents .

Dans sa reprise en main, lexécutif a choisi de décapiter la préfecture de police en limogeant le préfet Michel Delpuech, son directeur de cabinet Pierre Gaudin et le directeur de la sécurité de proximité de lagglomération parisienne Frédéric Dupuch.

Mercredi le gouvernement a annoncé que des militaires seraient mobilisés samedi pour lacte XIX des  gilets jaunes , suscitant de vives critiques. Lindignation a encore pris de lampleur quand le gouverneur militaire de Paris a déclaré que les soldats pourraient aller  jusquà louverture du feu  en cas de danger.

Emmanuel Macron a tenté déteindre lincendie en expliquant que les militaires effectueraient uniquement ce qui relève de leur mission :  La lutte contre le terrorisme et la protection des sites sensibles, pour pouvoir décharger policiers et gendarmes de ces missions.