“Gilets jaunes”, acte 19 : mobilisation dans le calme à Paris, des tensions à Nice – LObs

\

Gilets jaunes : interdictions de manifester à Paris, Nice, Toulouse et dans une douzaine dautres villes

+ Manifestation de “gilets jaunes” à Paris le 23 mars 2019. (FRANCOIS GUILLOT / AFP) A Nice, une femme de 71 ans a été blessée lors de lévacuation dune place par les CRS. Par LObs avec AFP

Le 19e samedi de mobilisation des  gilets jaunes  va être particulièrement encadré, après le saccage de commerces sur les Champs-Elysées il y a une semaine.

Pour linstant à Paris tout est calme. Rappelons quune manifestation a été déclarée en préfecture sur un parcours qui part de Denfert-Rochereau, dans le sud de la capitale, au Sacré-Cœur, tout au nord et surtout tout en haut, sur la butte Montmartre. Comme dhabitude, la RATP a fermé plusieurs stations : Etoile (lignes 1, 2, 6 et RER A), Invalides (lignes 8, 13, RER C), Miromesnil (lignes 9 et 13), Assemblée-Nationale (ligne 12). La ligne 13, lune des plus bondée du réseau, est carrément fermée de Saint-Lazare à Montparnasse-Bienvenüe.

A quoi sattendre pour le 19e samedi de manifestation daffilée des  gilets jaunes  ? Après le redoublement de violences du 16 mars, en particulier sur les Champs-Elysées, le gouvernement a pris une série de mesures pour empêcher de nouvelles dégradations dans le centre-ville de grandes agglomérations.

EN DIRECT. Acte 19 des “gilets jaunes” : 51 interpellations à Paris

Parmi celles-ci : linterdiction des manifestations dans plusieurs quartiers ou villes, qui seront donc effectives, pour la première fois. Les contrevenants sexposent à des amendes qui ont vu leur montant passer de 38 euros à 135 euros.

Les manifestations seront interdites à Paris sur les Champs-Elysées, ses abords, et la place de lEtoile, mais aussi dans un périmètre incluant le palais de lElysée et lAssemblée nationale, selon un arrêté signé par le nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement.

Si lacte 18 des  gilets jaunes , samedi dernier, a autant marqué, cest notamment à cause des images de lincendie de la devanture du célèbre restaurant Le Fouquets. Même si, on la dit, les manifestations sont interdites dans ce quartier aujourdhui, à la direction du restaurant on a visiblement préféré prévenir que guérir. Un véritable sarcophage métallique recouvre désormais le restaurant.

 Il existe des raisons sérieuses de penser que [l]es violences et dégradations  commises samedi dernier  sont susceptibles de se reproduire à loccasion des rassemblements annoncés  pour lacte XIX, selon ce document. Vendredi, la brasserie Le Fouquets, pillée et brûlée le 16 mars, a fait savoir quelle resterait fermée  pour une période estimée à ce stade à plusieurs mois , à la suite des  dégâts considérables .

De plus, Didier Lallement indique plus de liberté pour les brigades secteurisées. Elles nauront pas besoin dattendre les ordres de la Préfecture pour agir, en cas de violence: “Chaque unité se voit attribuer un secteur. Les Champs-Elysées et tous les secteurs interdits de manifestation ont été découpés en différentes surfaces, au sein desquelles les unités ont des instructions, elles nattendent pas les miennes de la salle de commandement pour agir.”, a ainsi commenté le nouveau préfet. Des “initiatives opérationnelles à lintérieur des secteurs”, voilà lun des points-clés du nouveau dispositif sécuritaire.

Seront également interdits : le port et le transport darmes, y compris factices, de munitions et de  tous objets susceptibles de constituer une arme  ; les  artifices de divertissement  et  articles pyrotechniques  ; le transport de  substances dangereuses .

Arpentant dès laube les Champs-Elysées, interdits à la manifestation par arrêté, Didier Lallement a échangé, devant la presse, avec plusieurs policiers positionnés tout le long de la célèbre avenue. Au total, près de 6.000 membres des forces de lordre seront engagés à Paris, selon la préfecture de police. Linterdiction sétend également à la place de lEtoile, ainsi que dans un périmètre incluant le palais de lElysée et lAssemblée nationale.

Un groupe de  gilets jaunes  dit avoir déclaré en préfecture le parcours dune manifestation qui doit relier, samedi à partir de 13 heures, Denfert-Rochereau, dans le sud de Paris, au Sacré-Cœur, dans le nord.

Des unités anticasseurs baptisées BRAV (brigades de répression de laction violente) ont été déployées, en remplacement des précédents DAR (détachement daction rapide). “Elles auront une capacité de projection supérieure”, a assuré lancien secrétaire générale du ministère de lIntérieur sous Manuel Valls, soulignant qu”un nombre beaucoup plus important de fonctionnaires ont été mobilisés” pour cette nouvelle journée daction.

A Toulouse, la préfecture de Haute-Garonne a interdit les manifestations ou rassemblements de  gilets jaunes  entre 12 heures et 21 heures place du Capitole. Linterdiction répond à lannonce de la manifestation prévue à partir de 14 heures et  non déclarée .

La préfecture met notamment en avant un  durcissement de lattitude des manifestants qui ont systématiquement cherché laffrontement violent avec les forces de lordre .

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

A Bordeaux, comme toutes les semaines depuis la fin de novembre, la préfecture a publié un arrêté interdisant de manifester dans les rues du centre-ville. Mais les  gilets jaunes  nont jamais cessé darpenter, chaque samedi, le centre de la capitale girondine sans déclarer leur manifestation.

Dautres villes ont pris des décisions similaires : Rouen, Rennes, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Vannes, La Rochelle, Tarbes, Carcassonne, Trèbes, Dijon, Metz et Perpignan.

Quelques banques ont déjà pris des mesures de protection en vue de l’acte XIX des gilets jaunes de ce 23 mars 2019. Quand bien même un arrêté du préfet cantonne la manifestation sur la place de la République, il n’est pas exclu que le dispositif souffre de fuites et voit des GJ partir dans les rues. Une éventualité anticipée par l’agence du Crédit Agricole de la rue des Clercs : elle a fait poser des châssis sur toutes ses ouvertures pour y fixer des protections. Dans laprès-midi la Banque Populaire a suivi le même mouvement en dressant des panneaux de bois sur la devanture de son agence de la rue des Clercs.

A Nice, six arrêtés ont été pris par le préfet des Alpes-Maritimes. Ils prévoient des périmètres interdits à toute personne – sauf aux résidents – avec un filtrage de laccès par la police, des palpations et des fouilles. Les véhicules ont interdiction de circuler et de stationner.

De son côté, la fédération des commerçants de Metz distribue des flyers à ses adhérents pour rappeler en trois lignes et demie exactement, les consignes de bon sens données par la mairie. “Il vous est très vivement recommandé de ne pas déposer vos cartons et poubelles sur la voie publique samedi”, conseille le texte. Lors des rassemblements du 29 décembre 2018 et 9 février 2019, les manifestants les plus remontés avaient simplifié le ramassage des déchets en allumant des feux pour retarder leur retraite du centre-ville.

DIRECT. Gilets jaunes : 4688 contrôles préventifs et 51 interpellations à Paris

Les zones concernées varient en fonction des heures : du samedi midi au lundi midi pour une portion de la promenade des Anglais située au pied de lhôtel Negresco, où doit séjourner le président chinois ; à partir du dimanche midi pour le secteur allant de laéroport à la promenade. Il sera également interdit de manifester sur une grande partie de lagglomération, dont la Promenade des Anglais.

À quelques pas de là, rue Serpenoise, le LCL qui avait aussi goûté aux pierres a changé ses vitres ce jeudi. Habituellement fermé le samedi, l’établissement ne s’étale pas sur de possibles mesures de sécurité. Idem pour la Société Générale, place de la République, qui dispose d’une importante surface vitrée.

Laccès aux communes dEze, de La Turbie, Cap-dAil ainsi que Beaulieu-sur-mer où doivent dîner Xi Jinping et Emmanuel Macron est également soumis à des restrictions dimanche.

EN DIRECT: Suivez lacte XIX des gilets jaunes

La préfecture justifie ces  mesures exceptionnelles  par la menace terroriste, mais aussi celle des  gilets jaunes ,  un conflit social majeur qui occasionne dans lensemble de la France de graves troubles à lordre public , et  des débordements de plus en plus violents .

Mercredi le gouvernement a annoncé que des militaires seraient mobilisés samedi pour lacte XIX des  gilets jaunes , suscitant de vives critiques. Lindignation a encore pris de lampleur quand le gouverneur militaire de Paris a déclaré que les soldats pourraient aller  jusquà louverture du feu  en cas de danger.

Emmanuel Macron a tenté déteindre lincendie en expliquant que les militaires effectueraient uniquement ce qui relève de leur mission :  La lutte contre le terrorisme et la protection des sites sensibles, pour pouvoir décharger policiers et gendarmes de ces missions.