Municipales à Paris: LREM prend son mal en patience – Le HuffPost

Municipales à Paris: LREM prend son mal en patience - Le HuffPost

Municipales à Paris : Hidalgo devant dans un sondage

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech T'as vu ? Vidéos 20 Minutes Podcast Guide d'achat By the Web En Images Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Paris Hidalgo passe devant Griveaux, d'après un sondage pour les municipales

CHIFFRES La maire socialiste de Paris progresse légèrement tandis que les différents candidats macronistes testés sont orientés à la baisse

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) devancerait légèrement le candidat de La République en marche (LREM) au premier tour des élections municipales de 2020, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche (JDD).

À droite également, Pierre-Yves Bournazel, qui siège avec Agir à lAssemblée mais avec Les Républicains et indépendants au Conseil de Paris, recueillerait 6 à 7%. Testée dans une hypothèse Hidalgo-Griveaux, Florence Berthout recueillerait 14%, et Pierre-Yves Bournazel 4,5%.Membres de lexécutif parisien, les écologistes recueilleraient, selon les hypothèses, 10 à 11%. La France insoumise représentée par Danielle Simonnet est créditée de 8%, le Rassemblement national de 6% à 7%. Le mouvement Parisiennes, Parisiens de Gaspard Gantzer recueillerait de 3 à 5%. Une liste conduite par le forain Marcel Campion obtiendrait 1%. Selon ce sondage, une majorité de Parisiens (55%) se dit mécontent de laction de Anne Hidalgo (58% en mars 2018).* Enquête menée en ligne du 14 au 21 mars, auprès dun échantillon de 1.079 personnes représentatif de la population de la commune de Paris âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). 

Dans lhypothèse dune liste En Marche conduite par Benjamin Griveaux, lactuel porte-parole du gouvernement recueillerait 22 %, deux points derrière Anne Hidalgo (24 %). Lécart en faveur de la maire sortante augmente légèrement dans lhypothèse dune liste LREM conduite par le secrétaire dEtat au Numérique Mounir Mahjoubi (23 % contre 20 %), ou bien par le député de lEssonne Cédric Villani (24 % contre 20 %).

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) devancerait légèrement le candidat de La République en marche (LaREM) au premier tour des élections municipales, selon un sondage* Ifop pour le Journal du Dimanche (JDD) publié ce 24 mars.Dans lhypothèse dune liste En Marche conduite par Benjamin Griveaux, lactuel porte-parole du gouvernement recueillerait 22%, deux points derrière Anne Hidalgo (24%). Lécart en faveur de la maire sortante augmente légèrement dans lhypothèse dune liste LaREM conduite par le secrétaire dÉtat au Numérique Mounir Mahjoubi (23% contre 20%), ou bien par le député de lEssonne Cédric Villani (24% contre 20%).

Dans un sondage Ifop/JDD de septembre 2018 Anne Hidalgo et Benjamin Griveaux étaient à égalité (23 %) devant Florence Berthout (21 %), la cheffe de Les Républicains au Conseil de Paris. La candidature de Mounir Mahjoubi, testée au même moment, plaçait le secrétaire dEtat au Numérique en 3e position avec 20 %, derrière Anne Hidalgo (24 %) et Florence Berthout (23 %).

LIfop teste dans létude paraissant dimanche la candidature de Rachida Dati. La maire LR du VIIe arrondissement recueillerait 16 % face à Anne Hidalgo et Benjamin Griveaux, et 15 % dans les hypothèses Mahjoubi et Villani. A droite également, Pierre-Yves Bournazel, député du 18e arrondissement qui siège avec Agir à lAssemblée mais avec Les Républicains et indépendants au Conseil de Paris, recueillerait 6 à 7 %. Testée dans une hypothèse Hidalgo-Griveaux, Florence Berthout recueillerait 14 %, et Pierre-Yves Bournazel 4,5 %.

Membres de lexécutif parisien, les écologistes recueilleraient, selon les hypothèses, 10 à 11 %. La France insoumise représentée par Danielle Simonnet est créditée de 8 %, le Rassemblement national de 6 % à 7 %. Le mouvement Parisiennes, Parisiens de Gaspard Gantzer recueillerait de 3 à 5 %. Une liste conduite par le forain Marcel Campion obtiendrait 1 %.

Selon ce sondage, une majorité de Parisiens (55 %) se dit mécontente de laction de la municipalité dAnne Hidalgo (58 % en mars 2018).

Enquête menée en ligne du 14 au 21 mars, auprès dun échantillon de 1.079 personnes représentatif de la population de la commune de Paris âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) devancerait légèrement le candidat de La République en marche (LREM) au premier tour des élections municipales, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche (JDD).

Dans lhypothèse dune liste En Marche conduite par Benjamin Griveaux, lactuel porte-parole du gouvernement recueillerait 22%, deux points derrière Anne Hidalgo (24%).

Lécart en faveur de la maire sortante augmente légèrement dans lhypothèse dune liste LREM conduite par le secrétaire dEtat au Numérique Mounir Mahjoubi (23% contre 20%), ou bien par le député de lEssonne Cédric Villani (24% contre 20%).

Dans un sondage Ifop/JDD de mars 2018, lhypothèse dune liste LREM conduite par Benjamin Griveaux recueillait 32% des intentions de vote au premier tour, contre 29% pour Anne Hidalgo. A droite, Les Républicains étaient donnés à 21% avec une liste conduite par leur présidente de groupe au Conseil de Paris, Florence Berthout.

Un an plus tard, lIfop a principalement testé la candidature de Rachida Dati. La maire LR du VIIe arrondissement recueillerait 16% face à Anne Hidalgo (24%) et Benjamin Griveaux (22%), et 15% dans les hypothèses Mahjoubi et Villani.

A droite également, Pierre-Yves Bournazel, qui siège avec Agir à lAssemblée mais avec Les Républicains et indépendants au Conseil de Paris, recueillerait 6 à 7%.

Testée dans une hypothèse Hidalgo-Griveaux, Florence Berthout recueillerait 14%, et Pierre-Yves Bournazel 4,5%.

Membres de lexécutif parisien, les écologistes recueilleraient, selon les hypothèses, 10 à 11%. La France insoumise représentée par Danielle Simonnet est créditée de 8%, le Rassemblement national de 6% à 7%.

Le mouvement Parisiennes, Parisiens de Gaspard Gantzer recueillerait de 3 à 5%. Une liste conduite par le forain Marcel Campion obtiendrait 1%.

Selon ce sondage, une majorité de Parisiens (55%) se dit mécontent de laction de Anne Hidalgo (58% en mars 2018).

Les frustrés des campagnes et les fous de la bagnole des banlieues se déchaînent ! Ils nont pas le droit de voter à Paris et cest bien comme ça

Ce qui démontre que c'est LREM qui a la clé du scrutin, selon qu'ils fusionneront avec le PS ou LR… A deux ans de la Présidentielle, on voit mal Macron se rapprocher du PS….

Elle a beau être nulle, ses opposants, les Grivaux, Villani et autres, le sont encore plus. Elle sera probablement réélue, hélas !

La transformation de Paris en ville sans voiture est une excellente idée. Bien sûr le travail est de long haleine. Et nen déplaise aux grincheux (qui ne veulent changer leurs habitudes, ni respirer lair pure dans la capitale, ni au moins le souhaitent pour ses enfants) , Hidalgo restera dans lhistoire comme quelquun qui a eu cette initiative! Aucune transformation ne se fait sans quelque remous, regardons le long terme.

Dans le titre :  quelque soit la tête de liste…  et ça ne dérange personne. Comme quoi, on comprend mieux le niveau de nos politiques quand on voit le niveau du peuple français… En démocratie, tout peuple mérite son gouvernement ou son maire…

Anne Hidalgo est consternante mais en face delle les possibles candidats ne sont pas convainquants. Cest sa chance.

Arrêtez de désinformer avec des titres trompeurs. Elle na que 24 % et très peu de réserve pour le deuxième tour ?

Donc …: seule LaREM a une chance de"sortir " Hidalgo . C'est en soit déjà une belle victoire …non ?

L'orthographe du Figaro, hallucinant ! "Quelque" n'a rien à faire ici, ça signifie "un peu", "environ" : Mon père m'avait laissé quelque argent à sa mort, mais quelle que soit la somme, quel que soit le montant, ça arrangeait bien mes affaires… C'est à quelque dix lieues d'ici, mais quelle que soit la distance, quel que soit le temps pris, il faut y aller.

Pfff, pitoyable, la nouvelle école où on n'apprend rien, des journalistes qui ne maîtrisent pas leur langue.

Qui vit à Paris? les bobos gauchos moralistes, qui sont capables de mettre 12000 à 15000 euros le m2 dans leurs logements. Hidalgo, veut désertifier Paris, la rendre aux piétons.

Un sondage est toujours un reflet de la pensée des gens concernés. Mais parfois l'inverse se produit, et mais pourquoi les journalistes sont toujours à laffût de ce genre d'opinion. les parisiens sont les seuls qui peuvent voter pour ou contre un ou une candidat (te). Les dégradations commises ces derniers mois ne sont certainement pas à lettre au crédit du maire actuel, mais à une politique qui n'a pas fait entièrement le nécessaire pour que ces dégradations entachent notre capitale.

Excellent, Anne Hidalgo fait partie de ces gens qui ont le courage de faire changer les choses après des décennies d'incurie de la droite! Vive le Paris du futur!

Bien sûre qu'elle va gagner de nouveaux. Que reste il à suis ? Les bobos de gauches et les assistés. La clés moyenne à déjà quitté la capitale. A gauche toute…