Paris : Ian Brossat fustige un nouveau partenariat entre le Louvre et Airbnb – LExpress

Paris : Ian Brossat fustige un nouveau partenariat entre le Louvre et Airbnb - L\Express

Paris : Brossat dénonce un partenariat entre Airbnb et le Louvre dans une lettre

La municipalité est encore montée au créneau ce mardi 10 septembre, par la voix de Ian Brossat, ladjoint parisien en charge du logement, qui sest insurgé quun concert soit organisé par Airbnb au Louvre (1er).

Dans une lettre adressée au ministre de la Culture, Franck Riester, lélu parisien déplore quun nouveau partenariat promotionnel ait été passé entre le musée du Louvre et Airbnb, jugeant cette utilisation répétée du patrimoine public par un géant du numérique à des fins commerciales […] désastreuse et choquante.

Rappelant les conséquences de limplantation dAirbnb à Paris sur le marché immobilier, Ian Brossat ajoute que la plateforme  méprise notre législation nationale . Ladjoint dAnne Hidalgo appelle ainsi le ministre de la Culture, qui exerce sur le musée du Louvre lautorité de tutelle, à clarifier sa position : peut-on vraiment réguler la multinationale tout en autorisant de tels partenariats ?

A Paris, Ian Brossat dénonce un partenariat désastreux entre le Louvre et Airbnb

En mai dernier, Airbnb avait déjà privatisé le célèbre musée parisien pour y organiser un jeu-concours, où le gagnant remportait un dîner devant la Joconde et une nuit au Louvre. Cest désormais une série de six concerts que le géant américain a organisé au Café Richelieu, cour Napoléon, que Ian Brossat dénonce, dont le dernier a lieu ce vendredi 13 septembre.

Partager sur Twitter Partager par mail Commenter cet article Le combat de Ian Brossat contre Airbnb ne semble pas près de sarrêter. Dans un courrier adressé au ministre de la Culture Franck Riester ainsi quaux députés parisiens mardi 10 septembre, ladjoint à la mairie de Paris a vertement critiqué le nouveau partenariat entre le musée du Louvre et la plateforme de location touristique entre particuliers.

Qualifiés de concerts intimistes, ces rendez-vous ont pourtant le don dénerver ladjoint au logement, qui regrette que ces opérations publicitaires acceptées par lEtat visent à faire rayonner une multinationale de la Silicon Valley à travers lun des symboles de la France.

Comme le rapporte RTL, qui publie cette lettre, le géant californien propose désormais à ses clients  une visite en petit comité le mardi , jour de fermeture du musée. Ian Brossat dénonce une  utilisation répétée du patrimoine public à des fins commerciales par un géant du numérique , qui constitue selon lui  un geste politique à la fois désastreux et choquant .

Aux yeux des Parisiens […] comme des PME françaises, vous comprendrez que de tels partenariats financiers puissent mettre en doute la volonté du gouvernement dobtenir dAirbnb le respect des réglementations, ajoute-t-il dans sa lettre.

+ Ian Brossat demande à Franck Riester de clarifier sa position. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP) La plateforme californienne propose à ses clients des  visites en petit comité  le mardi, jour de fermeture du musée. Une offre qui nen finit pas dagacer la municipalité. Par LObs

A la mairie, on tient le même discours. LREM va devoir clarifier sa position, dun côté le mouvement prétend vouloir réguler la multinationale, de lautre il autorise de tels partenariats financiers, aurait communiqué la municipalité à RTL.

Reste encore à connaître les modalités de ce partenariat, qui engage également le café Richelieu et Nova, car il nest pas interdit dorganiser des concerts dans des lieux privés. Facturés 20 euros par personne, les 6 rendez-vous ont en tout cas affiché complet.

Excellent courrier de @IanBrossat au Ministre de la culture. Dédicace aux parlementaires @EnMarcheParis parisiens qui expliquent que la Mairie nen fait pas assez contre @airbnb_fr . pic.twitter.com/W5mKV9FRLl

Un des joyaux de notre patrimoine privatisé par Airbnb. La plateforme de location avait lancé une “nuit au musée du Louvre”, pour lun de ses heureux clients au printemps. Elle récidive avec notamment une visite en petit comité, le mardi jour de fermeture. Airbnb vante une “expérience exclusive” du côté de chez Mona Lisa. Ce partenariat inédit dérange fortement Iann Brossat, ladjoint communiste de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui dénonce un mélange des genres.

Un courrier a été adressé au ministre de la Culture Franck Riester, mardi 10 septembre, par ladjoint dAnne Hidalgo, Ian Brossat. Ladjoint à la mairie de Paris critique le nouveau partenariat entre Airbnb et le musée du Louvre. Dans sa lettre, il dénonce “lutilisation répétée du patrimoine public à des fins commerciales par un géant du numérique”. 

Contacté par LExpress, le ministère de la Culture nentend pas répondre au courrier. Le ministre sest déjà expliqué à loccasion de la nuit dans la pyramide en mai dernier, selon lentourage du ministre. Interrogé sur franceinfo en avril, Franck Riester avait applaudi lidée expliquant que “cest très bien daller chercher toutes les initiatives permettant de faire venir les gens au musée. Le Louvre est très créatif, très innovant en la matière. Tant mieux”. Et le ministère de la Culture de rappeler à LExpress que ces établissements sont “autonomes”. 

Une décision “désastreuse” et “choquante”, selon le porte-parole du Parti communiste. Sous-texte à la mairie : “La République En Marche va devoir clarifier sa position. Dun côté, le mouvement prétend vouloir réguler la multinationale. De lautre, il autorise de tels partenariats financiers”. Pour linstant, le ministère de la Culture ne souhaite pas sexprimer sur ce sujet.

À noter que tous les députés de Paris sont en copie de ce courrier. Malheureusement Cédric Villani, candidat aux municipales dans la capitale et député de lEssonne, ne laura donc pas reçu…

Pour Ian Brossat, cen est trop. Les “Parisiennes et les Parisiens sont chaque jour plus nombreux à alerter des conséquences néfastes dAirbnb sur le marché immobilier de notre ville”, écrit celui qui a fait de la lutte contre la plateforme de location de logements en ligne un de ses principaux combats.  

Courrier adressé au ministre de la Culture hier par ladjoint dAnne Hidalgo, Ian Brossat, au sujet dun nouveau partenariat entre Air bnb et le Musée du Louvre. Il dénonce lutilisation répétée du patrimoine public à des fins commerciales par un géant du numérique @RTLFrance pic.twitter.com/yeILCq9PtH

Airbnb et le Louvre, à loccasion des 30 ans de la pyramide, ont organisé une série de concerts au café Richelieu, au sein du musée. Le dernier se déroulera ce vendredi. En mai, les deux avaient déjà signé un partenariat pour faire gagner une nuit dans la pyramide et une visite privée de la Joconde.