Paris : les manifestants dExtinction Rebellion ont quitté Italie 2 dans la nuit – Le Parisien

Paris : les manifestants dExtinction Rebellion ont quitté Italie 2 dans la nuit - Le Parisien

Climat: occupation écolo dun “temple de la consommation”

Plusieurs centaines de manifestants, membres notamment du mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR), occupent ce samedi dans le calme Italie 2, centre commercial de 130 boutiques et restaurants du sud-est de Paris, empêchant lentrée des clients.

Ils ont expliqué vouloir occuper un  symbole du capitalisme , en prélude à une semaine dactions internationales de XR. Les manifestants sont arrivés par petits groupes à 10 heures, peu après louverture, avant de déborder les vigiles qui les ont laissé passer sans sopposer.

“Dernière occupation avant la fin du monde”.PlusLes grilles du centre commercial ferméesDans un communiqué, lassociation écologiste Extinction Rebellion précise lobjet de cette occupation. Les militants dénoncent ainsi la destruction du monde vivant par les gouvernements et les multinationales, jugeant que ces derniers contrôlent et épuisent les ressources de notre planète, au profit dun mode ultra capitaliste et dune croissance toujours plus forte.

Des gilets jaunes et des militants pour le climat occupent le centre commercial Italie Deux à Paris

Ils ont ensuite bloqué certains accès et hissé sur la grande verrière à lentrée une banderole proclamant :  Détruisons les palais du pouvoir. Construisons les maisons du peuple . Dautres entrées du bâtiment permettaient aux clients dentrer faire leurs emplettes dans la partie du centre commercial non occupée.

 Travaille, consomme et ferme ta gueule ,  A-ha anticapitaliste , pouvait-on entendre notamment parmi les slogans des manifestants, au son des tambours, ou encore :  Et un et deux et trois degrés, cest un crime contre lhumanité .  Je suis avec XR pour dire stop à ce système fou avant quil ait tout détruit , a déclaré une jeune fille dune vingtaine dannées, qui se présente comme Lucie et na pas voulu dire son âge.

Parmi les personnes sur place, plusieurs groupes ou associations sont représentés : Gilets jaunes, Extinction Rebellion, comité Adama ou encore Youth For Climate mènent ainsi une action commune ce samedi matin, comme lannonçait cet événement Facebook.

Outre XR, différents collectifs sont également présents, comme Youth for climate, Cerveau non disponible, Radio action, Comité autonomie queer et des  gilets jaunes , selon une représentante de XR qui ne veut pas être identifiée. Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement des(…) Lire la suite sur 20minutes

Paris – Des militants écologistes investissent un centre commercial du XIIIe arrondissement

À lire aussi :Lille :  Extinction Rebellion , un groupe dactivistes écologistes prônant la désobéissance civileLa désobéissance civile est-elle devenue incontournable chez les militants?Le mouvement de désobéissance écolo Extinction rebellion débarque en FranceExtinction Rébellion dispersé à Paris: La désobéissance civile est un symptôme dun déficit de démocratieCatalogne: Le président indépendantiste Artur Mas convoqué pour désobéissance civile

Extinction Rebellion est un mouvement qui sest structuré ces derniers mois sur le modèle du mouvement né à lautomne 2018 en Grande-Bretagne et qui prône la désobéissance civile non violente pour contraindre gouvernants et responsables à répondre à la crise climatique et écologique. En mai dernier, à Paris, les activites de XR avaient notamment déverser du faux sang sur les marches du Trocadéro pour alerter contre le déclin accéléré de la biodiversité.

"Quest-ce que vous voulez quon fasse?" Les vigiles devant le grand atrium dItalie 2 sont dépassés. Les petits groupes de jeunes qui détonnaient un peu à louverture des portes se sont transformés en flot décolo-activistes.

Plusieurs centaines de manifestants, membres notamment du mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR), occupent depuis ce samedi Italie 2, centre commercial de 130 boutiques et restaurants du sud-est de Paris. Dans la soirée, lambiance sest grandement tendue alors que les forces de lordre ont tenté de les déloger. Les militants, épaulés par des Gilets jaunes, se préparent eux à passer la nuit dans létablissement.

Sac au doc et en sweat à capuche, les militants dExtinction Rebellion (XR) se sont invités samedi matin en avant-première dune semaine daction dans ce grand centre commercial du sud-est de Paris, symbole pour eux dun capitalisme qui détruit la planète, comme ces chaînes de "fast fashion" mondialisée, sitôt portée, sitôt jetée.

A Paris, lévacuation violente des militants sur le pont de Sully a eu pour effet un afflux de nouveaux volontaires.  En France, on est les champions du monde des marches et ça ne mène à pas grand-chose , note une recrue de XR. Peu ou pas militant, pour beaucoup de ces nouveaux, la désobéissance civile non-violente est un concept nouveau. Pour les initier, Extinction Rebellion France propose, comme dautres mouvements, des sessions de formation. Nous avons suivi lune dentre elles, quelque part en banlieue parisienne.

Climat : Extinction Rebellion occupe un centre commercial à Paris

"Travaille (et sa variante Pollue)! Consomme! Et ferme ta gueule!" Les slogans retentissent sous les yeux étonnés de quelques gens venus faire leurs courses, et vite repartis.

 A partir du 7 octobre, Rebelles sans frontières rejoignez-nous , depuis plusieurs semaines, des affiches signées Extinction Rebellion​ (appelée aussi XR) ont fait leur apparition un peu partout en France. Ce mouvement né en Angleterre et désormais présent dans plus de 50 pays, déclare :  Face à la 6e extinction de masse, chaque citoyen·ne est appelé·e à agir et se mobiliser dans des actions de désobéissance civile non-violente .

Les arroseurs arrosés ? En pleine action pour le climat, des écologistes saspergent de faux sang

Rapidement, sans violence, loccupation se met en place. Des chaînes bloquent les portes dentrée, des chaises sont empilées, des volontaires "bloqueurs" se postent aux passages vers le reste du centre commercial. 

En France, ces militants écologiques sont entrés en rébellion en mars 2019 et ont, depuis, enchaîné les actions : du faux sang déversé sur les marches du Trocadéro, des blocages ( un pont à Bordeaux, le siège et plusieurs sites du géant de le-commerce, Amazon, les tours Total, EDF et Société Générale de la Défense) ou des actions de sensibilisation devant des enseignes de prêt à porter.

Une escouade de volontaires en gilets orange font les "médiateurs", chargés de sassurer que la situation ne dérape pas. Quelques groupes aux slogans plus vindicatifs ou qui commencent à sortir des masques sont invités à plus de discrétion, ou à sortir.

Plusieurs centaines de manifestants, membres notamment du mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR), ont occupé dans le calme une partie du centre commercial Italie 2, un “symbole du capitalisme”, ce samedi matin. Les derniers militants sont restés jusquà 4h du matin.

Une première patrouille de police arrive après 30 minutes, mais ne parvient pas à entrer. Puis viennent les renforts, CRS et gendarmes mobiles, qui se déploient sans intervenir.

Parce que chaque dixième de degré compte, parce que chaque espèce disparue compte, parce que chaque minute compte, nous appelons à la désobéissance civile. Nous sommes prêt·e·s à enfreindre la loi et à en subir les conséquences, y compris lemprisonnement. La Rébellion commence maintenant concluait le texte de façon explicite. Non Violent est aussi inscrit en capitale dimprimeries sur leur site internet.

À lintérieur, on sorganise. Les groupes qui ont appelé à laction – outre XR, qui prône la désobéissance civile non-violente, différents collectifs dont quelques groupes de "gilets jaunes" – déploient affiches et banderoles, tels ce "Queer VNR – révolutionnaires" au balcon dune mezzanine.

Depuis, le mouvement qui ne cesse de recruter des militants affirme sêtre implanté sur tous les continents, dans 56 pays. Extinction Rebellion affirme que 7000 personnes se connectent régulièrement au serveur dXR France et compte 19 groupes régionaux et 25 organisations locales. Chaque entité est gérée de manière autonome et décentralisée selon une enquête de France Info.

Sur la grande verrière de lentrée du centre commercial, des varappeurs montent précautionneusement pour installer une banderole.

Importé en France, il y a quelques mois seulement, le 24 mars dernier lors de leur déclaration de rébellion , le mouvement britannique Extinction Rebellion est devenu un acteur incontournable du débat sur lavenir de la planète. Il y a urgence. Notre survie sur Terre est menacée et nous devons agir maintenant déclarait ainsi le mouvement français dans son manifeste.

Paris : des militants écologistes et des gilets jaunes occupent un centre commercial

Dedans, cest une autre banderole qui fait débat: le slogan "Écologie radicale. Mort au capital" flanqué de chaque côté du logo de XR, un sablier stylisé dans un rond représentant la Terre.

Les manifestants sont arrivés par petits groupes à 10 heures, peu après louverture, avant de déborder les vigiles qui les ont laissé passer sans sopposer, a constaté un journaliste de lAFP. Ils ont ensuite bloqué les accès et hissé sur la grande verrière à lentrée une banderole proclamant : Détruisons les palais du pouvoir. Construisons les maisons du peuple.

"Cest violent, mort à quelque chose. On veut être radical, mais pas dans la violence", argumente Camille (les militants dXR se présentent sous des prénoms, souvent modifiés, ou demandent lanonymat), architecte de 37 ans, partisan de décrocher la banderole. "Et extinction, cest pas synonyme de mort?" rétorque un grand barbu.

Outre XR, différents collectifs sont également présents, comme Youth for climate, Cerveau non disponible, Radio action, Comité autonomie queer et des gilets jaunes, selon une représentante de XR qui ne veut pas être identifiée. Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement des gilets jaunes, est notamment présent.

Le débat ira en assemblée générale, où lon décidera dun compromis pour garder le slogan, en masquant les logos. Mais il est représentatif dun débat dans la mouvance écolo: "Convergence des luttes" ou pas? Il avait surgi le 21 septembre, à la manif "pour le climat et la justice sociale", qui navait pu aller à son terme en raison de la présence de black blocs venus en découdre avec la police.

Lopération, baptisée Dernière occupation avant la fin du monde, se déroule alors que Extinction Rebellion organise à partir de lundi des actions dans 60 villes dans le monde qui devraient rassembler des milliers de personnes, et notamment des actions de blocage à Londres, prévues pour durer plus de deux semaines.

Mais hormis quelques montées de décibels et chants anti-Macron à larrivée de petits groupes de "gilets jaunes", comme Jérôme Rodrigues, la foule, majoritairement jeune, voire très jeune, est bon enfant.

Centres commerciaux : le siège des militants écologistes et des Gilets jaunes

On lit, on joue aux cartes et évidemment on discute, comme il se doit dans une structure qui se veut aussi horizontale que possible. Deux AG en moins de trois heures, menées à chaque fois par des intervenants différents, où lon exprime ses choix avec des signes des mains.

Le mouvement écologiste XR organise depuis le 30 septembre des actions dans 60 villes dans le monde, dont Madrid, Amsterdam, Berlin et Paris. Il sest étendu grâce aux réseaux sociaux et revendique 500 groupes dans 72 pays. Les militants appellent à la «désobéissance civile» et affirme : «Aux gouvernements dans le monde, nous avons déclaré lurgence climatique et écologique. Vous navez pas fait assez. A tous les autres, rebellez-vous.»

Un "comité toilettes" a monté des toilettes sèches et un urinoir improvisé, mais on fait aussi la queue pour les WC de service dun restaurant.

“Désobéissance civile” à Paris : des militants occupent un centre commercial

Deux jeunes gens interpellent une militante dXR, désignant des tags au feutre sur une vitrine. "On navait pas dit pas de dégradations? Les tags cest pas des dégradations?" "On a du blanc de Meudon pour nettoyer", répond-elle.

Vers 15h00, les varappeurs finissent de déployer leur banderole sur limmense façade. "La nature nest pas à vendre. Écologie sociale et populaire". Ils ont aussi accroché un hamac, signe de la volonté que loccupation dure.