Des milliers de pompiers, venus de toute la France, manifestent à Paris – France Bleu

Des milliers de pompiers, venus de toute la France, manifestent à Paris - France Bleu

Des pompiers de lYonne dans la manifestation nationale du 15 octobre à Paris

La colère des pompiers ne faiblit pas. Ce mardi, une manifestation est prévue à Paris à lappel de sept syndicats, qui espèrent au moins 10 000 personnes dans la rue. Cela fait trois mois quils ont déposé un préavis de grève et nont toujours pas été officiellement reçus par leur ministre, Christophe Castaner. Ils demandent à être entendus et réclament que cesse le “jeu de ping-pong” entre lÉtat et les départements et communes, soit entre le législateur et les financeurs. 

Une quinzaine de pompiers de lYonne se déplacent aussi à Paris pour prendre part à cette grande manifestation.  Les pompiers dénoncent une sur sollicitation : des interventions qui montent en flèche avec le même nombre deffectif.  Dans lYonne, le principal problème est le manque de pompiers volontaires,  ils ne sont que 1 500 sur lensemble du département et si dans les villes les effectifs sont corrects, la situation est bien plus complexe dans les zones rurales .

Linstauration du numéro unique annoncé par Agnès Buzyn, ministre de la Santé, et prévu pour lété prochain, pourrait alors apparaître comme une solution.  Cela peut permettre un premier tri avant de diriger sur le bon service pour traiter lintervention , estime Thierry Foltier.  Cela peut aider , confirme Patrick Bagot, évoquant cependant la plateforme dappels déjà existante au niveau du Cher avec la présence des pompiers, du Samu et dun coordinateur des ambulanciers privés sur un même site.  On saccorde déjà au maximum, déclare pour sa part Gaëtan Tranchard. La seule solution, cest soit davoir plus deffectifs, soit de rationaliser les secours. 

DIRECT. Plusieurs milliers de pompiers manifestent à Paris pour dénoncer un manque de moyens

Beaucoup de personnes ne sont pas disponibles en journée selon John Lesidaner, président départemental du SNSPP, syndicat national des pompiers professionnels qui manifestera à Paris : “Que ce soit dans le nord du département avec les gens qui vont travailler sur Paris ou en Puisaye ou il existe des déserts démographiques, il est compliqué de trouver des pompiers volontaires disponibles en journée. _Les interventions augmentent régulièrement depuis 20 ans contrairement aux effectifs_. Nous sommes à moins neuf volontaires selon les chiffres fournis par la direction alors quun recrutement de 300 sur trois ans été prévu. Il y a donc bien un problème. Du coup parfois des camions partent avec des effectifs en dessous du quota réglementaire ou arrivent de caserne plus éloignées ce qui rallonge le temps dintervention. Et quand on a une douleur dans le bras, si on attend trop longtemps cela peut avoir des conséquences dramatiques et conduire à un arrêt cardiaque ou si nous sommes appelé pour un feu de cheminée et que lon arrive 3/4 dheure plus tard cela peut devenir un feu de toiture” précise le syndicaliste. 

Pourquoi cest important. Les soldats du feu se sont déjà mobilisés à plusieurs reprises depuis le début de lété. Depuis le 26 juin, sept syndicats de pompiers ont déposé un préavis de grève, reconduit depuis jusquau 31 octobre. Ils dénoncent labsence de réponse du ministère de lIntérieur à leurs requêtes, et ont récemment demandé à être reçus par le Premier ministre Édouard Philippe.

Les pompiers manifestent à Paris ce mardi après-midi à 14 heures et demandent au ministre de lIntérieur des embauches massives. 

Au niveau national , les pompiers demandent aussi une revalorisation de la prime de feu et un plan sécuritaire pour les protéger lors des interventions car 120 faits de violences contre les pompiers sont recensés chaque mois en France.