Municipales à Paris: Anne Hidalgo tourne le dos au XVe – Le Point

Municipales à Paris: Anne Hidalgo tourne le dos au XVe - Le Point

Municipales 2020 à Paris : Quelle est la stratégie dAnne Hidalgo ?

Lédile change donc de tactique par rapport à 2014 où elle sétait placée tête de liste dans le 15e…

Le camp dAnne Hidalgo sactive. A cinq mois des élections municipales, le plan de bataille se structure du côté de la maire sortante. Même si elle a récemment estimé que  le temps de la campagne  et de sa propre candidature aux municipales de mars dans la capitale nétait  pas encore venu , son entourage et ses soutiens, eux, se mettent en branle et sorganisent pour lui dérouler le tapis rouge le moment venu. Soit  en décembre, janvier , souffle-t-on à nouveau dans son entourage.

Après avoir travaillé pour France 2, les Inrocks ou encore I-Télé, Audrey Pulvar avait quitté le journalisme pour prendre la présidence de la Fondation pour la nature et lhomme de Nicolas Hulot. Une place quelle avait rendu à ce dernier après sa démission du gouvernement.

Audrey Pulvar est candidate aux municipales 2020 à Paris

 Mais la stratégie monte en puissance , note son premier adjoint, Emmanuel Grégoire et tête de liste dans le 12e arrondissement.  Paris en commun , têtes de listes par arrondissement… 20 Minutes décortique la stratégie de la maire sortante, Anne Hidalgo, et de ses proches, alors que la maire du 20e, Frédérique Calandra, élue avec létiquette PS en 2014, a rejoint Benjamin Griveaux (LREM).

L’ancienne journaliste figurera, selon le Huffington post, sur la liste “Paris en commun” que devrait conduire l’actuelle maire PS de Paris, Anne Hidalgo. Audrey Pulvar devrait figurer en numéro 2 de la liste conduite par Ariel Weil, le maire sortant du 4e arrondissement, dans le nouvel arrondissement centre de la capitale qui regroupe désormais les 4 premiers.

Le parti, cest fini. Place à  Paris en commun . Ce mouvement se présente comme une  plateforme citoyenne qui souhaite promouvoir les réflexions et les idées qui permettront de relever les grands défis du 21e siècle à travers la mobilisation de tous les citoyens et de toutes les citoyennes . Le spectre du mouvement est assez large : des adjoints, des maires sortants, des membres de la société civile, des élus socialistes, de groupes politiques de gauche, des écolos comme des élus tentés un temps par les Marcheurs.  De plus en plus de gens ne souhaitent plus passer par les appareils politiques. Les modèles dengagement ont évolué, avec une étiquette politique qui sest beaucoup épuisée. Et Paris en commun est mouvement(…) Lire la suite sur 20minutes

Cest une décision incompréhensible, surtout dans ce climat de recrudescence généralisée de la délinquance à Paris, où tous les indicateurs sont mauvais. La mairie propose dembaucher des agents, de créer des postes pour lutter contre lincivilité. Mais nous avons besoin de cet amendement technique, qui consiste à modifier le code de sécurité intérieure pour que les agents de la DPSP aient une existence aux yeux de la loi. Pour linstant, ils ne font pas partie du code et cet amendement qui répond au besoin législatif est donc nécessaire. Hors, mercredi soir, on nous a annoncé que la présentation de lamendement était une fois de plus repoussée. Pourtant, ce projet de loi comporte tout un volet sur les pouvoirs de police des maires. Cest la raison pour laquelle nous avons interpellé le ministre de lIntérieur, Christophe Castaner, et le gouvernement. On ne peut pas balayer dun revers de la main la volonté des habitants. Dans tous les cas, la mairie va continuer à collaborer, créer des postes et, je lespère, répondre aux attentes des Parisiens en matière de sécurité.

À lire aussi :Municipales 2020 à Paris: On joue la survie de la droite à Paris … Les Républicains toujours dans le flouMunicipales à Paris: Anne Hidalgo maintient le suspens sur sa candidatureMunicipales 2020 à Paris: Paris en commun présente des têtes de liste très politiques