Paris : poursuivie au pénal par Jean Nouvel, la Philharmonie se défend – Le Parisien

Paris : poursuivie au pénal par Jean Nouvel, la Philharmonie se défend - Le Parisien

Culture: Jean Nouvel dépose une nouvelle plainte contre la Philharmonie de Paris

Les choses ne s’améliorent pas entre la Philharmonie de Paris et les Ateliers Jean Nouvel. Depuis avril 2017, l’établissement public réclame 170 millions d’euros au cabinet d’architecture, accusé d’avoir fortement sous-évalué le coût du projet et d’avoir effectué des « modifications permanentes ». Initialement estimé à 173 millions d’euros lors du lancement du projet en 2006, le financement avait finalement grimpé à 386 millions lors de la livraison du bâtiment en janvier 2015.

Outre ce dépassement de budget, le montant réclamé par la Philharmonie inclut 91 millions d’euros de pénalités de retard.

AFP |  le 21/10/2019  |  Jean Nouvel,  Ile-de-France,  Réglementation des marchés publics

Jugeant la somme demandé « injustifiée » et « exorbitante », le cabinet d’architecture Jean Nouvel a contre-attaqué ce lundi 14 octobre en portant plainte pour « concussion », à savoir la perception par un établissement public de sommes qu’il sait indues, et pour « favoritisme », auprès du parquet national financier.

Une facture astronomique et un conflit judiciaire qui se durcit: sommé de payer 170 millions deuros pour les surcoûts survenus lors du chantier, larchitecte Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie de Paris, laccusant de lui réclamer des sommes “indues”. 

Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie, qui lui réclame 170 millions deuros

« Les faits sont d’autant plus inhabituels que la Philharmonie a fait le choix de poursuivre uniquement le maître d’œuvre, à l’exclusion des entreprises. Ce traitement différencié ne trouve aucune explication légitime », estiment William Bourdon et Vincent Brengarth, les avocats du cabinet d’architecture.

Près de cinq ans après linauguration de la prestigieuse salle de concert parisienne, rien ne va plus entre larchitecte star, père du Quai Branly et du Louvre Abou Dhabi, et létablissement public Philharmonie de Paris. Au coeur du bras de fer, le dérapage financier survenu lors de la construction du bâtiment, dont le coût est passé de 173 millions deuros au lancement du projet en 2006 à 386 millions deuros lors de son inauguration en 2015.

Ces derniers accusent également la Philharmonie de « favoritisme » pour avoir passé des ordres de services à l’entreprise Bouygues, sélectionnée sans l’accord de l’architecte. 

Enfin, ils l’accusent de « faux et usage de faux » pour avoir signé des documents de chantiers avec l’en-tête du cabinet d’architecte, et ce après sa mise à l’écart.

Larchitecte Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie, qui lui réclame 170 millions deuros

Concernant le dépassement du budget, les Ateliers Jean Nouvel rejettent la faute à la Philharmonie elle-même, estimant sa gestion du projet « défaillante ».

Pour Jean Nouvel, il s’agit d’un « sabotage ». Il reproche notamment au directeur de l’établissement d’avoir pris des décisions « désastreuses » durant le chantier.

Pour les avocats, la demande de la Philharmonie relève ainsi de la “concussion” — à savoir la perception par un agent ou un établissement public de sommes quils savent indues. Les avocats dénoncent également des faits de “favoritisme” pour des ordres de service passés avec lentreprise Bouygues, sélectionnée sans mise en concurrence effective, sans laccord de larchitecte.

Déjà engagé dans une bataille judiciaire depuis plus de deux ans avec la Philharmonie de Paris, larchitecte star Jean Nouvel vient de déposer une nouvelle plainte contre létablissement qui lui réclame 170 millions deuros.

ARCHITECTURE. La Philharmonie lui réclame 170 millions deuros : Jean Nouvel porte plainte

Il y a deux ans, la Philharmonie de Paris réclamait 170 millions deuros à Jean Nouvel. Larchitecte avait, selon létablissement public, grandement sous-estimé le coût de la construction de la nouvelle salle de concert phare de la région parisienne inaugurée début 2015.

Sommé de payer 170 millions d'euros pour les surcoûts du chantier, l'architecte porte plainte devant le Parquet national financier, notamment pour délits de concussion et de favoritisme. Il a déjà engagé des poursuites depuis deux ans devant la justice administrative.

Philharmonie de Paris: Larchitecte Jean Nouvel porte plainte contre létablissement, qui lui réclame 170…

Jean Nouvel contre-attaque donc, il vient de déposer plainte auprès du parquet national financier. Pour lui, cette somme réclamée est indue et la Philharmonie le sait bien. Il estime donc quil y a concussion comme on dit.

En clair, on demande à Jean Nouvel de rembourser une partie du bâtiment : cest du jamais-vu, ça na pas de sens , confie au Parisien Me Vincent Brengarth, du cabinet Bourdon & Associés. Une demande de la Philharmonie qui, selon les avocats de larchitecte relève de la concussion , cest-à-dire de la perception par un agent public de sommes quil sait indues. Quel va être le sort de ces sommes alors que ce nest pas la Philharmonie qui a financé le chantier mais ses tutelles : lEtat, la Ville et la région ? interroge le conseil.

Lachitecte Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie de Paris

Si la somme est indue, cest parce que selon larchitecte, létablissement public a fauté au moment de passer les contrats lors du chantier en utilisant des ordres de service signés sans mise en concurrence. Une explication pour Jean Nouvel du dérapage financier survenu lors de la construction. Avec un montant total de presque 400 millions deuros, le bâtiment a coûté 210 millions de plus quanticipé.

Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie, qui lui réclame 170 millions deuros – 21 octobre 2019

Enfin, larchitecte a un dernier grief. Il accuse en effet la Philharmonie de faux et usage de faux. Toujours selon lui, du papier à en-tête de son cabinet a été utilisé par létablissement pour signer les ordres en questions de service en question.

En avril 2017, l’établissement public chargé de gérer la salle a donc adressé une facture de 170,6 millions d’euros à l’architecte. Cette demande, confirmée par “titre exécutoire” en septembre 2017, comprend 110 millions d’euros de pénalités de retard.