Airbnb à Paris, une bataille à tous les étages – Libération

Airbnb à Paris, une bataille à tous les étages - Libération

JO: Airbnb parmi les principaux sponsors du CIO jusquen 2028

Lundi, le Comité international olympique (CIO) et Airbnb ont annoncé leur nouveau partenariat. Un accord de sponsoring majeur qui courra jusquen 2028, mais surtout qui contrarie beaucoup Anne Hidalgo.

Ce partenariat, dévoilé à Londres par le co-fondateur de la plateforme Joe Gebbia, intervient au moment où la société veut se présenter sous son meilleur jour avant une possible introduction en Bourse en 2020.

“En soustrayant à Paris un nombre important de logements, Airbnb est un facteur daugmentation du prix des loyers et daggravation de la pénurie de logements”, a expliqué Anne Hidalgo dans sa lettre à Thomas Bach. Les villes qui accueillent les JO sont “victimes des activités prédatrices de ce type dopérateurs”, a conclu Emmanuel Grégoire.       Plusieurs contentieux opposent le géant américain à la Ville de Paris, à moins de cinq ans des JO dans la capitale française. En février, la mairie de Paris a ainsi assigné en justice la plateforme, passible dune amende de 12,5 millions deuros pour avoir mis en ligne 1.000 logements non enregistrés.

Airbnb entre dans le cercle fermé des grandes entreprises membres du programme “top” du CIO, qui accueille déjà treize groupes dont le chinois Alibaba ou laméricain Coca-Cola. En plus de Airbnb, un quinzième groupe, lassureur allemand Allianz, avait déjà indiqué quil deviendrait sponsor mais à partir de 2021.

Anne Hidalgo, qui est en campagne pour sa réélection, vient décrire au président du CIO Thomas Bach pour l”alerter sur les risques et les conséquences” davoir accepté la plateforme de location entre particuliers comme lun des principaux sponsor des JO. Airbnb a en effet annoncé ce lundi quil devenait lun des principaux sponsors du Comité international olympique jusquen 2028, dans le but de redorer son image face à plusieurs controverses notamment à Paris.

Laccord avec Airbnb, dont le montant na pas été dévoilé, couvrira au total cinq éditions des JO à savoir Tokyo en 2020, Paris en 2024 et Los Angeles en 2028 pour lété, ainsi que Pékin en 2022 et Milan-Cortina en 2026 pour lhiver, précise de son côté le CIO dans un communiqué.

“La maire prend lengagement dorganiser un référendum auprès des Parisiens, immédiatement après les élections, probablement à lété, de façon, en concertation avec eux, à définir les bonnes conditions dusage dAirbnb. Et la question sera posée dans chaque quartier, car évidemment la réalité nest pas la même dans chaque quartier”, a précisé Emmanuel Grégoire.

Il sagit pour la plateforme américaine dun contrat marketing majeur qui doit lui permettre daccompagner son développement et de renvoyer une image plus positive face à de nombreuses controverses.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a ainsi écrit vendredi au président du CIO, Thomas Bach, pour l alerter sur les risques et les conséquences  dun sponsoring des Jeux olympiques par Airbnb.  En soustrayant à Paris un nombre important de logements, Airbnb est un facteur daugmentation du prix des loyers et daggravation de la pénurie de logements sur le marché locatif, pénalisant lensemble des Parisiennes et des Parisiens, et, en particulier, les classes moyennes , explique la maire de Paris dans sa lettre.  Les conséquences se mesurent parfois à léchelle dimmeubles, de rues, lorsque ce ne sont pas des quartiers entiers qui sont touchés, générant des nuisances pour les riverains, déstabilisant le commerce local et concurrençant durement lhôtellerie traditionnelle , ajoute-t-elle.

“La mission dAirbnb est de créer un monde où nimporte qui peut se sentir chez soi nimporte où, et nous sommes fiers que lesprit olympique soit diffusé au sein de notre communauté”, assure Joe Gebbia.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach (à gauche) et le cofondateur dAirbnb Joe Gebbia, lors de la signature de laccord de sponsoring à Londres, le 19 novembre 2019. DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP Le géant de la location de logements entre particuliers Airbnb a annoncé, lundi 18 novembre, quil devenait lun des principaux sponsors du Comité international olympique (CIO) jusquen 2028, dans le but de redorer son image face à plusieurs controverses. Ce partenariat, dévoilé à Londres par le cofondateur de la plate-forme Joe Gebbia, intervient au moment où la société veut se présenter sous son meilleur jour avant une possible introduction en Bourse en 2020.

JO 2024 : Paris salarme de larrivée dAirbnb comme sponsor du CIO – Tous sports – JO

Le directeur général dAirbnb Brian Chesky avait lui confié récemment à la presse japonaise quun partenariat olympique permettrait “de vraiment aider à faire connaître Airbnb” au Japon.

Fin octobre, Allie Conti, une journaliste, a publié une longue enquête sur le site Vice.com, racontant comment elle avait découvert par hasard une arnaque aux locations sur Airbnb et à quel point il était facile de tromper la plate-forme et difficile de la faire réagir en cas de plainte. Selon la journaliste, larnaque dont elle a été victime lors dune visite à Chicago avant denquêter concernait une centaine de logements dans huit villes aux Etats-Unis. Elle consistait à attirer le client avec de fausses annonces de locations, de trouver une excuse pour dire quelles nétaient pas disponibles une fois les clients arrivés sur place et de disparaître sans rembourser la location.

Populaire auprès de millions de touristes pour ses prix jugés attractifs, Airbnb sest attiré les foudres de nombreux professionnels de lhôtellerie qui laccusent de réduire leurs parts de marché et réclament aux autorités un meilleur contrôle des activités de la compagnie américaine.

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Politique A la Une Municipales 2020 Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Hub Immo Hub Innovation Bourse Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Senior Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia Gaming Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde météo 7° Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM La Minute Santé La Minute Éco La Minute Immo La Minute Tourisme Adoptez-les avec la SPA Bon plan du week-end Avant-match OM Météo La Minute Innovation Jai testé pour vous Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Nos rendez-vous A la une Evénements Magazines et hors-séries Jeux-concours Boutique Unes personnalisées Espace presse Belote en ligne Balades en Provence Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Société OM Sorties – Loisirs Vidéos Nos rendez-vous Recherche

Plusieurs contentieux opposent dailleurs actuellement le géant américain à la Ville de Paris, à moins de cinq ans des JO dans la capitale française. En février, la mairie de Paris a ainsi assigné en justice la plateforme, passible dune amende de 12,5 millions deuros pour avoir mis en ligne 1.000 logements non enregistrés.

Ladjoint au maire a aussi estimé que la ville de Paris navait  pas de pouvoirs réglementaires suffisants  pour réguler la plateforme, qui dépend de la loi, alors que dans dautres pays  ce sont les villes qui choisissent , comme à Berlin ou aux Etats-Unis.  En soustrayant à Paris un nombre important de logements, Airbnb est un facteur daugmentation du prix des loyers et daggravation de la pénurie de logements , a expliqué Anne Hidalgo dans sa lettre à Thomas Bach. Les villes qui accueillent les JO sont  victimes des activités prédatrices de ce type dopérateurs , a conclu M. Grégoire.

Le CIO et Airbnb annoncent un partenariat olympique mondial majeur – Actualité Olympique

La maire de Paris Anne Hidalgo, qui est en campagne pour sa réélection, a dailleurs écrit au président du CIO Thomas Bach pour l”alerter sur les risques et les conséquences” dun sponsoring des JO par Airbnb, selon son courrier dont lAFP a eu copie.

 La maire prend lengagement dorganiser un référendum auprès des Parisiens, immédiatement après les élections, probablement à lété, de façon, en concertation avec eux, à définir les bonnes conditions dusage dAirbnb. Et la question sera posée dans chaque quartier, car évidemment la réalité nest pas la même dans chaque quartier , a précisé Emmanuel Grégoire.  Nous navons pas dopposition de principe à Airbnb mais la maire est déterminée à en faire un sujet central de la campagne , a-t-il ajouté.

“En soustrayant à Paris un nombre important de logements, Airbnb est un facteur daugmentation du prix des loyers et daggravation de la pénurie de logements”, a expliqué Anne Hidalgo dans sa lettre à Thomas Bach.

Anne Hidalgo, qui est en campagne pour sa réélection, vient décrire au président du CIO Thomas Bach pour l  alerter sur les risques et les conséquences  davoir accepté la plateforme de location entre particuliers comme lun des principaux sponsors des JO. Airbnb a en effet annoncé lundi quil devenait lun des principaux sponsors du Comité international olympique jusquen 2028, dans le but de redorer son image face à plusieurs controverses notamment à Paris.

Le président du Comité dorganisation des JO-2024, Tony Estanguet, a de son côté affirmé s”appuyer sur les infrastructures hôtelières incroyables de la capitale”.

Le contrat noué avec le CIO portera notamment sur lhébergement des visiteurs et des familles dathlètes lors des prochains JO, en se voulant respectueux de lenvironnement.

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Politique A la Une Municipales 2020 Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Hub Immo Hub Innovation Bourse Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Senior Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia Gaming Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde météo 7° Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM La Minute Santé La Minute Éco La Minute Immo La Minute Tourisme Adoptez-les avec la SPA Bon plan du week-end Avant-match OM Météo La Minute Innovation Jai testé pour vous Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Nos rendez-vous A la une Evénements Magazines et hors-séries Jeux-concours Boutique Unes personnalisées Espace presse Belote en ligne Balades en Provence Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Société OM Sorties – Loisirs Vidéos Nos rendez-vous Recherche

Anne Hidalgo promet un référendum sur Airbnb après les élections municipales (si elle est élue)

“Ce partenariat novateur renforce notre stratégie qui est de sassurer que lorganisation efficace des Jeux Olympiques est durable et laisse un héritage à la communauté hôte”, souligne Thomas Bach.

Le Comité International Olympique (CIO) et Airbnb ont annoncé aujourd’hui un accord important pour soutenir le Mouvement olympique jusqu’en 2028. Ce partenariat, qui couvrira cinq éditions des Jeux sur neuf ans, a pour but de créer une nouvelle norme en matière d’hébergement, une norme qui sera gagnante pour les villes hôtes, pour les spectateurs et les fans, mais aussi pour les athlètes.

“Avec le soutien dAirbnb, nous offrirons également de nouvelles possibilités aux athlètes du monde entier de générer leurs propres revenus en faisant la promotion de lactivité physique et des valeurs olympiques”, selon lui.

Lalliance avec le CIO est annoncée quelques jours après la décision dAirbnb de vérifier lexactitude des informations concernant la totalité des 7 millions de locations proposées sur son site dici fin 2020, afin de rassurer les clients après plusieurs incidents, dont une fusillade qui a fait 5 morts en Californie.

– Des centaines de milliers de nouveaux hôtes Airbnb apporteront leur soutien et prendront part au Mouvement olympique en proposant des hébergements et des expériences jusqu’en 2028.

Basée à San Francisco, la plateforme, emblème de léconomie du partage au même titre quUber, a pris son essor peu après la crise financière de 2007.

24 heures chrono… – Edition du soir Ouest France – 18/11/2019

Selon son site internet, elle propose désormais une offre dans quelque 100.000 villes et 191 pays. Créée en 2008, Airbnb fait partie des “licornes”, à savoir des start-up technologiques valant plus d1 milliard de dollars.

Son principe est que les utilisateurs peuvent réserver des logements entiers, des chambres privées ou des chambres partagées à travers le monde, généralement pour des séjours de courte durée.

Ces dernières années, le groupe a cherché à diversifier son activité, se lançant notamment dans la réservation de restaurants et mettant à disposition de ses utilisateurs des “expériences”, où des tiers peuvent proposer des activités payantes, comme des visites touristiques ou des cours de langues et de cuisine.