LAssemblée bloque une police municipale à Paris, Hidalgo dénonce une forfaiture – Le Monde

L\Assemblée bloque une police municipale à Paris, Hidalgo dénonce une  forfaiture  - Le Monde

Anne Hidalgo engrange les soutiens et poursuit sa marche en avant

Municipales: pour favoriser la parité, le seuil du scrutin de liste abaissé aux communes de 500 habitants

Place publique, parti de gauche fondé en 2018, a choisi de sallier à “Paris en commun”, la plateforme de soutien à Anne Hidalgo, pour les élections municipales, indique ce jeudi un communiqué de ce mouvement.

66,35% des quelque 250 adhérents parisiens se sont prononcés en faveur de la liste qui soutient la maire PS de Paris. Place Publique avait organisé un débat lundi soir entre des représentants dEELV et de Paris en commun afin que ses militants puissent trancher.

Au cours de lexamen de cet amendement, dans le cadre du projet de loi Engagement et proximité, la députée socialiste George Pau-Langevin a souhaité “que des pouvoirs plus importants soient conférés aux agents de la Ville de Paris chargés dun service de police” plaidant que “dès lors que des agents exercent une compétence de police municipale, (…) ils doivent disposer de droits compatibles” et avoir la “qualité dagents de police judiciaire adjoints”. 

“Il avait été proposé aux adhérentes et aux adhérents, dans un souci dexemplarité et dinnovation démocratique, de formuler une préférence entre trois options stratégiques: sallier avec la liste Paris en commun autour de la maire sortante Anne Hidalgo, sallier avec la liste EELV et sa tête de liste David Belliard, ne pas prendre parti”, précise le communiqué.

ANNE HIDALGO – Nous avons été élus sur un mandat. Lors de la campagne municipale de 2014, nous avions travaillé autour dune vision, « Oser Paris », dont lengagement écologique était clair et affirmé. Cette vision venait de loin : dès 2001, avec Bertrand Delanoë, léquipe municipale posait la question de linvestissement dans les transports collectifs, avec le lancement du tramway, et anticipait la révolution de ce que lon nappelait pas encore les mobilités, avec les projets Vélib et Autolib qui ont fait de Paris une ville pionnière copiée dans le monde entier.

“Place publique milite pour le rassemblement de la gauche et des écologistes, en encourageant le renouvellement des idées et des personnes. Face aux urgences démocratiques, écologiques et sociales, cette ambition demeure intacte et Place publique entend prendre toute sa part pour faire élire une majorité humaniste, écologiste et solidaire à Paris”, ajoute-t-on de même source.

Cette stratégie de long terme, affirmée dès 2001 et amplifiée en 2014, visait de façon transparente à réduire la place de la voiture individuelle en ville, pour permettre un rééquilibrage de lespace public et faire baisser la pollution et les émissions de CO2. En 2014, la majorité municipale que janime arrive sur un programme clair :…

“Maintenant que les adhérents se sont prononcés, Place publique va pouvoir commencer les négociations avec Paris en commun pour les places dans la liste”, a indiqué Raphaël Glucksmann, lun des fondateurs de Place publique.

Anne Hidalgo accueille ce jeudi 21 novembre deux nouveaux ralliements en vue des municipales 2020 à Paris : celui de Place publique (le parti de Raphaël Glucksmann) ainsi que de Christophe Najdovski, son adjoint écologiste aux transports. Des soutiens qui prolongent la bonne dynamique de la maire.

 Place publique milite pour le rassemblement de la gauche et des écologistes, en encourageant le renouvellement des idées et des personnes. Face aux urgences démocratiques, écologiques et sociales, cette ambition demeure intacte et Place publique entend prendre toute sa part pour faire élire une majorité humaniste, écologiste et solidaire à Paris , ajoute-t-on de même source.

Le premier, plutôt anecdotique en lui-même, est toutefois un bon signe pour Anne Hidalgo dans la perspective de réussir le rassemblement (dune partie) de la gauche. La maire, qui a renoncé à safficher sous la bannière PS et préfère mettre en avant son mouvement hors parti Paris en Commun, mène des négociations acharnées avec Génération.s ainsi quavec le Parti communiste. Le but : obtenir leur ralliement dès le premier tour.

Je veux que nous écrivions ensemble lavenir de Paris : à mi-chemin entre lopération séduction et la démocratie participative, Benjamin Griveaux avait demandé cet été aux Parisiens de lui envoyer leurs idées pour la capitale par voie de cartes postales. Léquipe de campagne en avait imprimé plus dun million, envoyées dans les boîtes aux lettres de tous les habitants au mois daoût. A la rentrée, une poignée de militants socialistes a renvoyé les cartes postales au QG du candidat LREM par dizaines, faisant dune pierre deux coups : écrire Réélection dAnne Hidalgo dans la colonne idées et alourdir les comptes de campagne de Griveaux. Les missives étaient en effet dotées dun T noir, qui implique que le coût de la poste est imputé au destinataire.

Les adherents @placepublique_ #Paris ont décidé de faire alliance avec .@ParisEnCommun pour les #Municipales2020. Nous devons nous rassembler dès le premier tour pour que Paris reste à gauche, pour porter la social-écologique avec un projet de transformation radical. pic.twitter.com/pdfZo9oUiJ

Dans la capitale picarde, où le Président se rend ce jeudi, lissue des municipales est difficile à prédire. Le chef de lEtat voudrait prouver limplantation de son parti, mais sur place, LREM est morcelée et la gauche pourrait sallier pour recréer le scénario des législatives.

Quant au ralliement de Christophe Najdovski, sil était dans les tuyaux depuis plusieurs semaines, il est aussi une bonne nouvelle pour la maire dans la perspective de la verdisation actuelle de la campagne. Faute dun accord global avec EELV, cest en effet le deuxième ralliement écolo quAnne Hidalgo enregistre, après celui en septembre de Célia Blauel, son adjointe à lenvironnement. Deux prises conséquentes quand on sait que les Verts ont peu de figures médiatiques à Paris.

Après le Sénat le mois dernier, l'Assemblée nationale a rejeté, jeudi, un amendement devant permettre la création d'une véritable force de police municipale dans la capitale. Selon l'équipe d'Anne Hidalgo, le gouvernement a pris part à une  manoeuvre politicienne  orchestrée par Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris.

Municipales: Place Publique choisit de sallier à Paris en commun, en soutien à Hidalgo

Et tout cela sans même quAnne Hidalgo ne se soit encore déclarée candidate. Car elle mène une stratégie habile. Après sêtre exposée à la rentrée de septembre, pour dire quelle comptait finir le travail en tant que maire de Paris, elle capitalise aujourdhui sur la diminution des travaux dans la capitale, avec la livraison de gros projets tels que les pistes cyclables et les rénovations de place.

M. Bigard semble lignorer : les électeurs que nous sommes ne votent pas directement pour leur maire. Les citoyens de chaque commune élisent des conseillers municipaux qui élisent ensuite le maire.  Si généralement ce maire est la tête de la liste qui a remporté la majorité des voix, ce nest pas une obligation juridique , explique Jean-Paul Markus, professeur de droit public et membre du collectif Les Surligneurs.

Plutôt en retrait pour ne pas saturer lespace médiatique et éviter déventuelles polémiques, elle laisse monter au front ses snipers, en particulier Emmanuel Grégoire, Jean-Louis Missika et Ian Brossat. Ceux-ci se chargent avec efficacité de riposter face aux quelques arguments des autres candidats. Un temps quelle met aussi à profit pour monter ses listes darrondissements et peaufiner son programme. On est serein mais au travail. Les choses se mettent en place, répond-on dans lentourage de la maire.

Lélection du maire de trois villes en France se déroule en effet selon un scrutin particulier, encore plus indirect. Depuis la loi du 13 décembre 1982 (articles L2511-3 et suivants du code général des collectivités territoriales), dans le cas de Paris, Lyon et Marseille, il faut en effet choisir une liste afin de constituer un conseil darrondissement, lequel votera ensuite pour élire, en deux tours, le maire de la ville.

Anne Hidalgo veut sa police municipale à Paris… LREM temporise

Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature courant janvier et mener une campagne éclair, avec sans doute des annonces fortes qui vont marquer sur un temps court, dautant plus avec linterruption des vacances de février. Tout le contraire de ses adversaires, pour linstant.