DIRECT. Manifestation des agriculteurs : blocages sur le périphérique et les Champs-Elysées – Le Parisien

DIRECT. Manifestation des agriculteurs : blocages sur le périphérique et les Champs-Elysées - Le Parisien

EN DIRECT. Paris, Lyon, Toulouse… suivez les blocages des agriculteurs

Objectif: faire monter la pression sur des négociations commerciales avec la grande distribution et pour interpeller le gouvernement sur les difficultés quotidiennes relatives à leur métier.

À Paris, Plus de 1000 tracteurs venus des régions Hauts-de-France, Normandie, Ile-de-France, Grand-Est, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté sont ainsi attendus sur lavenue Foch dans la matinée. En amont, ils ont prévu de se rassembler sur les principaux axes routiers menant à la capitale: les autoroutes A1, A4, A5, A6, A10, A11, A13, A14 et A15 et les nationales N1, N2, N12 et N20

Autant de facteurs dinsatisfaction qui poussent les paysans à sortir avec leurs tracteurs sur les routes françaises et plus particulièrement franciliennes ce mercredi matin à lappel du syndicat majoritaire FNSEA (Fédérations nationales des syndicats dexploitants agricoles) associé aux JA (Jeunes Agriculteurs). Ils convergent de toutes les régions voisines de lIle de France, dont les Hauts-de-France, la Normandie, le Grand-Est, le Centre-Val-de-Loire ou la Bourgogne-Franche-Comté pour se rapprocher au plus près de la capitale sur les grands axes routiers qui lentourent (A1, A4, A5, A6, A10, A11, A13, A14, A15, N1, N2, N12, N20…). Il sagit de la troisième journée de mobilisation depuis la rentrée car jusquà maintenant le pouvoir semble sourd à nos revendications, expliqueStéphane Rousseau, membre du bureau de la FNSEA, agriculteur en Seine et Marne, dont un tracteur sera sur le front de la manifestation.

En Rhône-Alpes, des agriculteurs de toute la région ont prévu de bloquer les accès autoroutiers de Lyon en trois points: au nord (Limonest), au sud (Ternay) et à lest (Beynost). A chaque point, une cinquantaine de tracteurs devraient être positionnés, selon la FDSEA et les Jeunes agriculteurs (JA).

Pour éviter tout dégât collatéral qui pourrait intervenir lors de ces opérations escargots, les agriculteurs ont bien préparé leur manifestation. Nous avons tout fait pour quelle soit bien encadrée et bien menée, pour quil ny ait pas daccident, promet Arnaud Rousseau. Le 21 novembre 2013, à la suite dune opération escargot du même genre, un jeune pompier revenant de sa caserne située dans le Val dOise a heurté de plein fouet des (…) Lire la suite sur Figaro.fr

En Auvergne, des agriculteurs viendront des quatre départements auvergnats (Cantal, Puy-de-Dôme, Haute-Loire et Allier) mais aussi de la Loire et de la Creuse pour une action dans la matinée sur lA71 près de Clermont-Ferrand. Des mobilisations sont…

Lheure est au ras-le-bol dans le monde agricole. Menaces des traités de libre-échange sur la production française (Ceta et Mercosur), glyphosate ou attaques des anti-viandes dans les fermes, quitte à incendier des bâtiments. Sans oublier la déception en matière économique à la suite des Etats-Généraux de lAlimentation (Egalim) dont la loi ne sest pas traduite par une amélioration des revenus des agriculteurs, dont la moitié gagne moins de 354 euros par mois.

Le sénateur Jean-Marie Bockel rend hommage à son fils mort lors de lopération Barkhane au Mali 

EN DIRECT – Un millier de tracteurs attendus aux portes de Paris

Essonne: des tensions après le blocage dun lycée, les policiers critiqués pour avoir fait usage de LBD

Des centaines d'agriculteurs ont convergé ce mercredi matin vers Paris, Les convois, partis à 6h00 de noeuds autoroutiers autour de la capitale, se rapprochaient de Paris en milieu de matinée. Mais peu après 10h30, moins de 100 km cumulés de bouchons étaient signalés en région parisienne. Au total, plus de 1000 tracteurs venus de six régions entourant la capitale devaient se diriger vers le périphérique puis se rassembler sur l'avenue Foch, quartier cossu dans l'ouest de la capitale. Les forces de l'ordre ont installé des barrières près de l'Arc de Triomphe, pour empêcher les tracteurs d'aller plus loin dans Paris.  Mais environ 200 agriculteurs bloquaient les Champs-Elysées en milieu de matinée, de l'autre côté de la place de l'Etoile, déversant du foin devant le restaurant Le Fouquet's.

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs, principaux syndicats d’agriculteurs, annoncent « un millier de tracteurs » vers Paris, mercredi 27 novembre 2019. Ils seront « aux portes » de la capitale dès 6 heures. Ils resteront toute la journée. D’autres actions sont également prévues en régions, notamment à Lyon et Toulouse.

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a indiqué mardi devant l'hémicycle qu'il partageait les inquiétudes des agriculteurs qui "sont malmenés, qui sont montrés du doigt". "Depuis une dizaine de mois c'est 50 intrusions dans des exploitations agricoles, dans des bâtiments d'élevage. Ce week-end encore, trois bâtiments ont brûlé, ce n'est pas acceptable !", a souligné le ministre.  Dans la nuit du 22 au 23 novembre, trois incendies ont touché des exploitations laitières dans le secteur de Romans-sur-Isère (Drôme), tuant 30 bovins, selon la gendarmerie. Ces incendies n'ont pour l'heure pas été revendiqués. 

Blocage de Paris par les agriculteurs : ce qui attend les Parisiens ce 27 novembre

Ils réclament la sécurisation de leurs revenus, prévue par la loi Alimentation qui devait rééquilibrer la balance entre producteurs et grands distributeurs. La FNSEA estime l’impact insuffisant et demande une baisse des charges imposées par l’État. Avec les JA, elle veut aussi lutter contre « les distorsions de concurrence » qui les touchent et la fin de « l’agribashing » dont ils s’estiment la cible.

“Notre détresse est réelle. Nous demandons à rencontrer le président. Nous sommes prêts à rester aussi longtemps quil le faudra”, a clamé le président de la FDSEA de Seine-et-Marne, Cyril Milard, au mégaphone. “Je soutiens la colère des agriculteurs et cette manifestation, il y en a assez de ce dénigrement”, avait plus tôt assuré le ministre de lAgriculture Didier Guillaume au micro dEurope 1. Avec cette mobilisation, qui doit sétendre dans toute la France au fil de la journée, les agriculteurs entendent exprimer leur désarroi face aux difficultés économiques qui saccumulent et à la défiance dune partie des citoyens.

Quelles actions prévues en France ?  En plus de Paris, d’où convergeront des agriculteurs des régions Hauts-de-France, Normandie, Île-de-France, Grand-Est, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté, des blocages sont également prévus à Lyon, Toulouse, et plus localement, comme dans le Morbihan.

à 08:13 Pour Marine Le Pen, les agriculteurs “vivent un véritable calvaire” La président du Rassemblement national a déclaré soutenir les “agriculteurs et leurs familles” contre les “politiques iniques menées contre eux”, soulignant que la souveraineté et la sécurité alimentaire des Français sont en jeu avec le sort de lagriculture :Nos #agriculteurs vivent un véritable calvaire. Nous sommes, Français, tous victimes des politiques iniques menées contre eux : cest en effet notre souveraineté et notre sécurité alimentaire qui tomberont avec eux ! Soutien à eux et à leurs familles ! MLP#SauveTonPaysan

Les agriculteurs bloquent plusieurs axes routiers

Lire aussi : CARTE. Autoroutes et périphérique bloqués par les agriculteurs à Paris : le détail des blocages

La manifestation de ce mercredi est “pour lefficacité des Etats généraux de lalimentation, et pour larrêt des distorsions franco-françaises”, a expliqué à lAFP Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, syndicat qui appelle les agriculteurs à manifester avec celui des Jeunes Agriculteurs (JA). La Loi dite Egalim, issue des États généraux de lalimentation et mise en place en début dannée, était censée ramener du revenu dans les cours des fermes en rééquilibrant les relations commerciales, mais jusquici les agriculteurs disent ne pas vraiment voir de différence.

Les agriculteurs mobilisés doivent converger vers la capitale depuis les régions limitrophes à l’Île-de-France. Sur leur chemin, ils vont bloquer les autoroutes empruntées, puis le boulevard périphérique pour arriver par la Porte Dauphine sur l’avenue Foch.

1000 tracteurs à Paris, pas de record dembouteillages

Les autoroutes bloquées seront : A1, A4, A5, A6, A10, A11, A13, A14, A15 et l’A126. Des nationales seront aussi perturbées par tous les convois qui sillonneront au ralenti. La préfecture de police déconseille ces secteurs. Un report du trafic sur d’autres axes est à prévoir.

Les agriculteurs font monter la pression ce mercredi. Alors que des négociations commerciales sont en cours avec la grande distribution et ses fournisseurs pour fixer les prix annuels, les agriculteurs manifestent ce mercredi en tracteurs dans toute la France. Des centaines dagriculteurs convergeaient ce mercredi matin vers Paris où des opérations de blocage sont prévues, tout comme à Lyon. Plus de 1000 tracteurs venus de différentes régions sont attendus avenue Foch à Paris après être passés par le périphérique. A Lyon, une cinquantaine de tracteurs devraient être positionnés au nord (Limonest), au sud (Ternay) et à lest (Beynost) selon les syndicats.

Venus de plusieurs régions de France, les agriculteurs resteront avenue du Maréchal Foch jusqu’à 18 heures. Le secteur de la Porte Dauphine sera interdit aux voitures pendant la manifestation. Le départ des tracteurs causera de nouveaux embouteillages.

Du Chili au Liban, en passant par lIrak, lAlgérie et d'autres, se lève un vent anticorruption. Comparé aux autres, Haïti cumule plusieurs handicaps : pas de matières premières, pas dargent dans les caisses de lEtat, pas de système fiscal efficace… Mais la même corruption.