DIRECT. Manifestation des agriculteurs : On a de la nourriture pour trois jours – Le Parisien

DIRECT. Manifestation des agriculteurs : On a de la nourriture pour trois jours - Le Parisien

Des centaines dagriculteurs en colère convergent vers Paris

En octobre, par deux fois, les agriculteurs sont descendus dans la rue dénoncer notamment “lagribashing”, dont ils sestiment victimes. Le secrétaire général de la FNSEA, viticulteur dans lHérault, reconnaît toutefois des “avancées”. Parmi celles-ci, il cite “les premières condamnations dassociations antispécistes” et la mise en place dune “cellule pour identifier et poursuivre les auteurs dintrusions sur les exploitations agricoles ou dagressions”. Cette cellule nommée “Déméter”, du nom de la déesse des moissons, a pour mission de recenser et traiter toutes les violences subies par la communauté agricole.

Des centaines dagriculteurs convergeaient ce mercredi matin vers Paris, occasionnant des ralentissements à lorée dune journée de manifestation dans toute la France, pour faire monter la pression sur des négociations commerciales avec la grande distribution, à lappel des syndicats FNSEA et Jeunes Agriculteurs.

Ils réclament la sécurisation de leurs revenus, prévue par la loi Alimentation qui devait rééquilibrer la balance entre producteurs et grands distributeurs. La FNSEA estime l’impact insuffisant et demande une baisse des charges imposées par l’État. Avec les JA, elle veut aussi lutter contre « les distorsions de concurrence » qui les touchent et la fin de « l’agribashing » dont ils s’estiment la cible.

EN DIRECT. Paris, Lyon, Toulouse… suivez les blocages des agriculteurs

Au total, plus de 1 000 tracteurs venus des régions Hauts-de-France, Normandie, Ile-de-France, Grand-Est, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté devaient se diriger vers le périphérique puis se rassembler sur lavenue Foch, quartier cossu dans louest de Paris. Certains représentants syndicaux, critiques des accords de libéralisation commerciale de lUE, qui augmentent les importations agricoles et alimentaires en France, ont demandé à rencontrer le président de la République.

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs, principaux syndicats d’agriculteurs, annoncent « un millier de tracteurs » vers Paris, mercredi 27 novembre 2019. Ils seront « aux portes » de la capitale dès 6 heures. Ils resteront toute la journée. D’autres actions sont également prévues en régions, notamment à Lyon et Toulouse.

Vers 8 h 40, le trafic en région parisienne était élevé mais pas exceptionnel pour un jour de semaine, avec 337 km de bouchons cumulés, selon le site dinformation aux usagers Sytadin. Vers 8 h, un cortège de plus dune centaine de tracteurs et 50 voitures se trouvait à la hauteur dEvry-Courcouronnes sur lautoroute A6 à 30 km au sud de Paris, selon la Préfecture de lEssonne.

Quelles actions prévues en France ?  En plus de Paris, d’où convergeront des agriculteurs des régions Hauts-de-France, Normandie, Île-de-France, Grand-Est, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté, des blocages sont également prévus à Lyon, Toulouse, et plus localement, comme dans le Morbihan.

Dans le Val-dOise, trois groupes représentant plus de 80 tracteurs roulaient sur lA1 en direction de Paris, tandis que 140 tracteurs convergeaient vers la capitale sur lA14, la N12 et lA10, provoquant des  ralentissements importants  selon la préfecture des Yvelines.

En Seine-et-Marne, ce sont 300 tracteurs qui sont partis vers 7 h, au niveau des péages de Coutevroult et Fleury en Bière. La préfecture de Seine-et-Marne ne signalait aucun incident car  les agriculteurs étaient organisés , mais elle disait craindre  le retour du soir .

Les agriculteurs mobilisés doivent converger vers la capitale depuis les régions limitrophes à l’Île-de-France. Sur leur chemin, ils vont bloquer les autoroutes empruntées, puis le boulevard périphérique pour arriver par la Porte Dauphine sur l’avenue Foch.

 Dans mon groupe, nous sommes 15 agriculteurs, soit 30 % des effectifs de mon syndicat local du Val-dOise, ce qui est énorme comme mobilisation chez nous. Cela montre bien la situation critique et de détresse des agriculteurs , explique Guillaume Moret, céréalier et maraîcher, joint par téléphone à bord de son tracteur.

En colère contre les prix bas, des centaines dagriculteurs convergent vers Paris

 Cest la première fois que je monte à Paris en tracteur , raconte Alix Heurtaut, agricultrice près dEtampes (Essonne), qui a joint un groupe de 25 autres tracteurs.  Ça se passe bien, nous recevons beaucoup de signes de soutien des automobilistes, ça fait plaisir de voir des gens qui ne sont pas contre nous .

Les agriculteurs du Cher, eux, devraient rallier la Ville-lumière en voiture selon Éloïse Bergeron, chargée de communication à la FNSEA Centre-Val de Loire dans le Cher.  On ne sait pas exactement combien vont se déplacer mais ils devraient être quelques dizaines. Le but est de toucher les Français, il y aura des distributions de tracts, des temps de dialogue avec les consommateurs , ajoute-t-elle.

Video: En colère contre les prix bas, des centaines dagriculteurs convergent vers Paris

Mathieu Garnotel, qui exploite 130 hectares dans la Marne, est venu avec une vingtaine dautres agriculteurs rejoindre les convois parisiens, mercredi matin à Coutevroult, près du péage sur lA4.

Les syndicats agricoles veulent  faire remonter le mal-être grandissant des gens qui travaillent à la campagne , comme lindique Christelle Métenier, secrétaire à la FNSEA 18 et exploitante dans le sud du département.

 Actuellement dans la Marne, un exploitant sur trois est à zéro ou en déficit, et lannée précédente nos revenus avaient baissé de 75 % par rapport à la moyenne 2010-2014, à cause de la chute des prix, de la suppression des quotas (sucriers, NDLR) et de laugmentation des charges (matériel et intrants plus chers, augmentation de la redevance pour pollution diffuse et de la taxe sur lazote), on est pris dans un effet ciseau , explique-t-il.

À lappel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs, environ 1.000 tracteurs sont attendus, ce mercredi, aux abords de la capitale. Ils viennent dIle-de-France et des régions limitrophes.

La Loi dite Egalim, issue des États généraux de lalimentation et mise en place en début dannée, était censée ramener du revenu dans les cours des fermes en rééquilibrant les relations commerciales, mais jusquici les agriculteurs disent ne pas vraiment voir de différence.

Video: Des centaines dagriculteurs en colère bloquent le périphérique parisien (3) | AFP Images

Mobilisation des agriculteurs : la colère est dans le pré

Les manifestants veulent donc mettre la pression sur la grande distribution et ses fournisseurs, alors que viennent de commencer les négociations commerciales annuelles qui fixent les prix pour un an.

Credit Photo – YayimagesC’est l’ensemble de la capitale et de ses accès qui seront touchés : l’A1, l’A4, l’A5, l’A6 l’A10, l’A11, l’A13, l’A14 et l’A15. Plusieurs nationales seront également touchées comme la N2. De quoi promette un joli bazar. Le périphérique sera touché tout comme Paris intramuros avec l’avenue Foch dans le XVIe arrondissement. Face à cette situation, la Préfecture de Police n’a rien trouvé de mieux à proposer aux Franciliens que de prendre les transports en commun…

Video: Des centaines dagriculteurs en colère bloquent le périphérique parisien (4) | AFP Images

 Nous voulons que les distributeurs jouent le jeu et ne fassent pas comme a fait Lidl il y a dix jours, du steak haché à 6,75 euros le kilo, ce qui est un profond scandale. Cest comme quand Carrefour avait fait le lait à 0,87 euro en bio lannée dernière , a expliqué à lAFP Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.

Credit Photo – YayimagesAutonewsActualitéNewsBlocage de Paris par les agriculteurs : ce qui attend les Parisiens ce 27 novembre Le 26/11/2019 par Julien Maron Agriculteurs en colère Blocage de Paris par les agriculteurs : ce qui attend les Parisiens ce 27 novembre Avant la grève de la RATP et de la SNCF du 5 décembre, ce sont les agriculteurs qui vont manifester leur mécontentement ce mercredi 27 novembre 2019. Et pour bien se faire entendre, ils vont frapper fort en bloquant une partie des accès à la capitale et certaines axes parisiens. Voici ce qui est prévu.

Video: Des centaines dagriculteurs en colère bloquent le périphérique parisien (4) | AFP Images

En Rhône-Alpes, des agriculteurs de toute la région ont prévu de bloquer les accès autoroutiers de Lyon en trois points : au nord (Limonest), au sud (Ternay) et à lest (Beynost).

Video: Des centaines dagriculteurs en colère bloquent le périphérique parisien (4) | AFP Images

En Auvergne, ils ont prévu de mener une action dans la matinée sur lA71 près de Clermont-Ferrand.

Des mobilisations sont également prévues à Toulouse et dans le Vaucluse, qui a prévu une  journée de deuil de lagriculture vauclusienne .

Les agriculteurs ont convergé vers la capitale ce mercredi 27 novembre pour notamment dénoncer lagribashing dont ils sont victimes et les prix bas. Des actions en région sont également annoncées.

Je suis plus malheureux à lheure actuelle que quand je me suis lancé en 1983 : les agriculteurs convergent vers Paris pour exprimer leur colère

Mardi soir, une cinquantaine dagriculteurs de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire avaient visé la coopérative Terrena et des grandes surfaces, à Ancenis (Loire-Atlantique), rapporte le quotidien Ouest-France ce mercredi.

Je lis sur ce forum certains qui voudraient Guillotiner tout les Agriculteurs,triste et lamentable.Quand a leur reprocher de tous voter à droite,pas beaucoup dimagination!A mon avis le problème est plus complexe avec leurope.

personne ne veut guillotiner tous les agriculteurs, dune part, et dautre part, ils nont quà sen prendre à eux-mêmes, à leur bulletin de vote et à leur syndicat unique, qui les ont mené dans le mur. Ils font partie de ceux dont le bulletin de vote a mené la France là où elle est aujourdhui. Maintenant il faut assumer.

Plusieurs dizaines de véhicules sont attendus, venus de tout le département. Ils devraient converger vers la préfecture d’Indre-et-Loire en centre-ville où une délégation de paysans sera reçue par les autorités. La Tranchée, le Pont Wilson, le secteur de l’Alouette ou le Boulevard Heurteloup risquent d’être bloqués aux environs de 18h-18h30.

Agriculture : des centaines dagriculteurs en colère contre les prix bas

@louis corre vous avez du vous rendre compte que la guillotine rassemblait les deux : LFI ET LE RN.

Ce n’est pas la première fois que les agriculteurs se mobilisent cet automne. Leur dernier rassemblement national remonte à un mois. En Touraine on se souvient par ailleurs d’une distribution de produits de la ferme aux voyageurs en gare de Saint-Pierre-des-Corps pour entamer le dialogue autour des difficultés du monde rural.

@ jean pierre féat : vous devriez au moins me dire merci, : je vous permets dexister sur les commentaires: ingrat !

@ la guillotine Ces deux partis sont un rassemblement de nauséeux et revanchards qui nont rien à proposer !

peut-être, et ne vous en déplaise, et lensemble des deux correspond à ce que pense une large majorité de lopinion française !

Il faut soutenir nos agriculteurs et surtout pour quils arrivent à vivre de leur travail. Ceci dit, ils doivent prendre en compte que lagriculture doit évoluer dans le bon sens et ce nest pas en gorgeant leurs champs de pesticides et en rendant malade les consommateurs quils gagneront mieux leur vie. La pollution devient même sonore avec cette belle invention des effaroucheurs ou canons à oiseaux qui vous détruisent les tympans et vous rendent fous de mai à aout et ceci dans presque toutes les régions.Linnovation oui mais pas à nimporte quel prix…

Ils font partie de lélectorat qui a toujours voté pour la droite, pour lunion européenne, et ils se plaignent aujourdhui de ce pourquoi ils ont voté depuis des décennies… ce qui serait bien, cest quils sachent vraiment ce quils veulent ( en dehors du beurre et de largent du beurre) et quils mettent leur bulletin de vote en accord avec leurs revendications, pour une fois

En colère contre les prix bas, un millier dagriculteurs font route vers Paris, Actualités générales

@ Louis Corre : vous semblez ne pas être au courant quil existe dautres formations politiques que le RN ou LFI en France, et surtout vous évitez le sujet principal : le vote du monde paysan pour les gens qui se retournent contre eux ou qui leur font du mal à travers lEurope, Europe qui leur impose des normes, des interdictions .. encore une fois il faudrait quils sachent ce quils veulent, notamment avec leur syndicat unique qui appelle toujours à voter pour lEurope et pour la droite ! Au niveau de la contradiction on ne peut pas trouver pire

Jignorais que LFI ou le RN sintéressaient à nos agriculteurs. Quelque chose a du méchapper….