DIRECT. Manifestation des agriculteurs : une délégation rencontre le ministre – Le Parisien

DIRECT. Manifestation des agriculteurs : une délégation rencontre le ministre - Le Parisien

EN DIRECT. Paris, Lyon, Toulouse… suivez les blocages des agriculteurs

En octobre, par deux fois, les agriculteurs sont descendus dans la rue dénoncer notamment “lagribashing”, dont ils sestiment victimes. Le secrétaire général de la FNSEA, viticulteur dans lHérault, reconnaît toutefois des “avancées”. Parmi celles-ci, il cite “les premières condamnations dassociations antispécistes” et la mise en place dune “cellule pour identifier et poursuivre les auteurs dintrusions sur les exploitations agricoles ou dagressions”. Cette cellule nommée “Déméter”, du nom de la déesse des moissons, a pour mission de recenser et traiter toutes les violences subies par la communauté agricole.

“On en a besoin pour notre sécurité”, explique Baptiste Gatouillat, vice-président des Jeunes (…)

Les tracteurs arrivent sur le périphérique parisien pour exprimer la colère des agriculteurs

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs, principaux syndicats d’agriculteurs, annoncent « un millier de tracteurs » vers Paris, mercredi 27 novembre 2019. Ils seront « aux portes » de la capitale dès 6 heures. Ils resteront toute la journée. D’autres actions sont également prévues en régions, notamment à Lyon et Toulouse.

Ils réclament la sécurisation de leurs revenus, prévue par la loi Alimentation qui devait rééquilibrer la balance entre producteurs et grands distributeurs. La FNSEA estime l’impact insuffisant et demande une baisse des charges imposées par l’État. Avec les JA, elle veut aussi lutter contre « les distorsions de concurrence » qui les touchent et la fin de « l’agribashing » dont ils s’estiment la cible.

Messenger LinkedIn Email À linvitation de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs, suivant un mot dordre national, une cinquantaine dagriculteurs de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire ont mené une opération coup de poing, hier soir, à Ancenis-Saint-Géréon, visant les grandes surfaces et lentreprise Terrena.

Quelles actions prévues en France ?  En plus de Paris, d’où convergeront des agriculteurs des régions Hauts-de-France, Normandie, Île-de-France, Grand-Est, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté, des blocages sont également prévus à Lyon, Toulouse, et plus localement, comme dans le Morbihan.

Une cinquantaine dagriculteurs de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire ont visé Terrena et des grandes surfaces ce mardi soir 26 novembre , à Ancenis.

Lire aussi : CARTE. Autoroutes et périphérique bloqués par les agriculteurs à Paris : le détail des blocages

Les agriculteurs mobilisés doivent converger vers la capitale depuis les régions limitrophes à l’Île-de-France. Sur leur chemin, ils vont bloquer les autoroutes empruntées, puis le boulevard périphérique pour arriver par la Porte Dauphine sur l’avenue Foch.

Les autoroutes bloquées seront : A1, A4, A5, A6, A10, A11, A13, A14, A15 et l’A126. Des nationales seront aussi perturbées par tous les convois qui sillonneront au ralenti. La préfecture de police déconseille ces secteurs. Un report du trafic sur d’autres axes est à prévoir.

« Les agriculteurs exigent du gouvernement qu’il arrête les accroissements de charges par l’interdiction, sans motivations scientifiques, de produits phytosanitaires. Ils lui demandent de contrer l’agribashing (dénigrement) ambiant par le rappel de la réalité de l’agriculture française. La réduction des impacts du changement climatique, l’adaptation aux nouvelles conditions ne se fera pas avec des méthodes anciennes de recours accru au travail mécanique ou humain. Avec les excès de pluie qui font que plus de 30% des semis ne sont pas réalisés, la réalité est là : l’agriculture tourangelle n’a pas les moyens de subir ses interdictions qui sont des « caprices » électoralistes du gouvernement » écrit la FDSEA37.

Venus de plusieurs régions de France, les agriculteurs resteront avenue du Maréchal Foch jusqu’à 18 heures. Le secteur de la Porte Dauphine sera interdit aux voitures pendant la manifestation. Le départ des tracteurs causera de nouveaux embouteillages.

Ce mercredi, des agriculteurs sont appelés à se mobiliser dans toute la France pour contester les projets du gouvernement qui veut restreindre l’utilisation des pesticides. A l’appel de la FDSEA37 et des Jeunes Agriculteurs, des tracteurs devraient envahir les rues de la ville aux environs de 17h30. Un convoi partira de KFC à Tours Nord, l’autre de Ma Petite Madelaine à Chambray. Deux secteurs à éviter pour ne pas se retrouver dans les bouchons.