Municipales à Paris, une campagne semée dincertitudes – Journal La Croix

Municipales à Paris, une campagne semée dincertitudes - Journal La Croix

Autisme : Cédric Villani calme la polémique après une question de “Quotidien”

Le candidat LREM à la Mairie de Paris Cédric Villani était interrogé par un journaliste de Quotidien sur son supposé autisme. (Capture d'écran / Twitter).

“Monsieur Villani, est-ce que vous êtes personnellement concerné par lautisme?” : cette question posée par Quotidien au candidat dissident LREM à la mairie de Paris suscite la controverse. “Indigne”, “indécente”… Les qualificatifs ne manquaient pas jeudi parmi la classe politique, et notamment chez les opposants de Cédric Villani. Un avis également partagé par les associations de proches des personnes autistes, qui estiment que cette interrogation relève de la sphère privée. 

“Sur le fond, ce nest pas acceptable de demander à quelquun son diagnostic, car ça relève du secret médical”, sindigne auprès de LExpress Danièle Langloys, présidente dAutisme France, pour qui il revient à la seule personne autiste den parler publiquement ou non. “Je trouve ça indiscret. On na pas besoin de le dire, ce nest pas une façon de se présenter”, soffusque également Olivia Cattan, présidente de SOS Autisme. “Et puis jai su que Cédric Villani était au courant quon allait lui poser cette question, donc cétait plus une stratégie politique. Mais si ça navait pas été arrangé, ça aurait été stigmatisant”, nuance-t-elle.  

Le candidat à la mairie de Paris Cédric Villani est-il autiste ? Certains se sont offusqués quon puisse se poser la question. Beaucoup ont salué la réponse. Cette interview soulève plusieurs sujets en même temps car on parle ici de santé, dintime, de rumeurs, dimage publique et de campagne électorale. Ça fait beaucoup de choses à démêler pour ne pas dire de bêtises.

Peut-on demander à quelquun sil est atteint dautisme ? Lémoi que provoque la question est assez révélateur de limage que nous avons de lautisme. La réponse de Cédric Villani a été exemplaire. Il ne sest jamais fait diagnostiquer et demande “quest-ce que ça changerait ?”. Cest la réponse la plus intéressante. On peut être concerné par un trouble, un handicap, sans que cela ne change quoi que ce soit. Sauf la perception quen ont les autres. La question posée à Cédric Villani interroge dabord nos propres préjugés sur lautisme.

Mais poser cette question à un candidat politique, à un responsable public, nest pas grave. Les conséquences peuvent concerner tout le monde. Dans le cas de lautisme, comme le dit Cédric Villani, ça ne change rien. Pour toute information qui relève de lintime, il y a une notion simple qui doit toujours nous guider : lintérêt légitime de le savoir. On peut tout demander, tout raconter, seulement si ça relève de lintérêt général, de lintérêt public.

Cest Cédric Villani qui a choisi et accepter de parler de ce sujet. Ses équipes de campagne lavaient évoqué avant avec le journaliste et ont préparé pendant plusieurs heures ce moment. Il ny a donc pas de violation de lintime. Ce qui nous amène alors à la rumeur puisque Cédric Villani dit vouloir y répondre avec cette interview.

Quand on parle de rumeur dans une campagne électorale, cest forcément quelle est propagée par des adversaires. Y a-t-il eu des propos blessants publics, des tracts anonymes ou des messages sur les réseaux sociaux ? Non, sauf un petit écho confidentiel dans un hebdomadaire.

En fait Cédric Villani avec cette interview sattaque plus à un soupçon quà une rumeur. Le soupçon dêtre bizarre, perché, lunaire… on peut choisir le mot que lon veut mais son entourage préfère dire quil est original. 

Dans les sondages, ça se voit. À la question : “voyez-vous ou souhaitez-vous que Cédric Villani soit maire de Paris ?”, ça se voit par un très mauvais score alors que les intentions de vote ne sont pas si mauvaises que ça. Il nest que trois ou quatre points derrière Benjamin Griveaux. Ce nest pas à la rumeur donc mais à une question dimage à laquelle le député mathématicien a décidé de sattaquer. Et cest là que le sujet est délicat.Cette interview est aussi, et surtout, dans une course municipale, un fait de campagne, un moment de vérité, calculé, très important pour le candidat Villani. Cest une opération de communication. Léquipe de Cédric Villani lassume. Son entourage parle dexercice obligatoire dans une campagne pour briser la glace. On navait jamais demandé à un candidat sil était autiste, ça cest vrai. Mais ce nest pas la première fois quune interview est très, très préparée.