Pau : il a dérobé 177 euros de cartes Pokémon

Je partage mon impression aussi sur Facebook.Télécharger l’application France Bleu :

Ces cartes peuvent se revendre très cher auprès des collectionneurs. Un ami, et amateur des précieuses cartes, l’aurait dépanné de 300 euros. Il lui aurait ensuite demandé de voler ces cartes afin de se faire rembourser de la somme. 

Pyrénées-Atlantiques : condamné pour un vol de cartes Pokémon, un sans-abri dit préférer la prison à la rue

Photos – Vidéos VIDEO – Eddy Mitchell : des duos légendaires avec Johnny Hallyday, Dick Rivers, Michel Sardou…“Attrapez les tous !”, c’est le refrain du générique du célèbre dessin-animé, Pokemon. Vendredi dernier, c’est Rida qui s’est plutôt fait attraper à son tour pour avoir volé des cartes Pokémon, au Géant Casino de Pau.

Jugé pour vol à l’étalage et récidive, ce sans-abri n’a pas cherché à contester les faits, loin de là…

Conditions d’utilisation – Politique de confidentialité – Politique en matière de cookies

Jugé pour avoir volé des cartes Pokémon, il préfère la prison à la rue

La fréquentation du site est certifiée par l’OJDFrance Bleu Béarn, Rida a en tout cas déjà été condamné il y a près de 10 ans pour une grave affaire d’association de malfaiteurs. Depuis il n’arrive plus à “remonter la pente” et multiplie les petits vols ici et là.

Le montant de ses larcins s’élève à 177 euros. Le tribunal correctionnel de Pau a jugé lundi un homme de 32 ans, sans domicile fixe, en comparution immédiate pour des vols commis dans le Géant Casino de Lons le 10 novembre dernier, rapporte France Bleu Béarn.

Vous avez aimé cet article ? Découvrez en plus en cliquant ici…

L’hiver au chaudÉtrangement, le prévenu ne cherche pas à se défendre. La sentence semble même lui convenir parfaitement: au moins, il passera l’hiver au chaud, relate France Bleu Béarn. Rida vit en effet dans la rue depuis quelques années. Profondément résigné, il a expliqué à son avocate qu’il préférait donc purger sa peine de prison jusqu’au printemps prochain. Désespoir”La situation dans la rue, surtout pendant la saison hivernale, est particulièrement dure. Pour certaines personnes en cycle d’errance et de délinquance, c’est compliqué de trouver un hébergement d’urgence ou d’obtenir une place dans un foyer, on peut en venir à voler des cartes Pokémon pour avoir un peu d’argent ou à demander d’être mis en détention plutôt que de rester dans la rue”, a confié Me Marion Touraille, confrontée à la situation paradoxale de devoir plaider l’emprisonnement de son client

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.FORFAITS MOBILE INTERNET ET FiBRE BONS PLANS Portail SFR ASSISTANCE NOUS CONTACTER © 2017 SFR – Tous droits réservés

Déjà condamné à cinq mois de prison avec sursis, il a écopé cette fois de trois mois ferme, donc huit mois fermes en tout. Le SDF passera ainsi l’hiver derrière les barreaux.