Top 14 (J4) : Pau signe un exploit, Lyon impitoyable, Bayonne se relance – Rugby365

Top 14 (J4) : Pau signe un exploit, Lyon impitoyable, Bayonne se relance - Rugby365

Top 14 (J4) : Lyon écrase Brive, Bayonne ouvre son compteur à domicile, Pau simpose à Clermont

SamediLa Rochelle – Toulouse (15h30) Bayonne – Castres (18h) Clermont – Pau (18h) Lyon – Brive (18h)  Bordeaux-Bègles – Stade Français (20h45) DimancheAgen – Montpellier (12h30) Toulon – Racing 92 (16h50) 

Trois matchs, trois victoires, dont une bonifiée et une dernière à lextérieur : Lyon et Bordeaux-Bègles suivent un parcours similaire en ce début de saison. Un parcours impressionnant, surtout. Lors de cette 4e journée, les deux clubs évolueront de nouveau domicile (pour la 3e fois), loccasion de conforter un peu plus leur invincibilité et leur place de coleader.

Décidément le Stade Toulousain connaît un début de saison difficile. Privés de nombreux internationaux, le champion en titre a encore perdu samedi à la Rochelle (28-13). Cest la 3e défaite des Toulousains en quatre rencontres. Et cest déjà autant que sur lensemble du dernier championnat ! 

RUGBY. Top 14 : 5 raisons de suivre la 4e journée

Dans son antre de Gerland, samedi à 18 heures, le LOU, qui semble déjà très au point collectivement sous la houlette de son “9” Baptiste Couilloud, devra toutefois se méfier de Brive, qui a joliment dominé Clermont, le week-end dernier (28-21).

Loin de linertie du champion, le Lou et lUBB poursuivent sur un rythme effréné. Les deux clubs sont invaincus et co-leaders après leur victoire respective contre Brive (59-3) et le Stade Français (52-3).

Pour vaincre le Stade Français à Chalban-Delmas, lUBB, elle, pourra de nouveau compter sur lhomme en forme de ce début de saison, son ouvreur Matthieu Jalibert, meilleur marqueur du championnat, avec déjà 49 points inscrits (dont 3 essais).

A noter aussi le succès de Pau sur la pelouse de Clermont (28-37) et la première victoire à domicile du promu Bayonne contre Castres (27-17).

En se blessant gravement à la cheville, le 10 mai dernier lors de la finale de la Challenge cup, Morgan Parra avait perdu gros. Il navait pas pu soulever le trophée avec ses coéquipiers, conquis devant La Rochelle (36-16), avait raté les phases finales du championnat et dit adieu, surtout, à la sélection pour la Coupe du monde.

Si lUBB voit la vie en rose avec une quatrième victoire en quatre matchs, le Stade Français vit tout linverse. Comme lors de louverture du Top 14 à Lyon (défaite 43-9), les hommes dHeyneke Meyer ont été corrigés sur la pelouse dun des cadors du championnat. Face à la cuvée bordelaise mise en bouteille par Christophe Urios, arrivé cet été, le club de la capitale rate complètement son entame encaissant un premier essai de lailier argentin Cordero dès la deuxième minute.

Mais, dans ces moments difficiles, le demi de mêlée a au moins pu compter sur un soutien sans faille du staff clermontois. Preuve de sa confiance, lentraîneur Franck Azéma a décidé de le titulariser dès ce samedi face à Pau, alors que linternational na pas encore disputé la moindre minute cette saison. Quatre mois après, Morgan Parra va donc faire son retour. Mieux, le natif de Metz sera même capitaine face aux Palois.

Interrogé au micro de Canal +, lex-parisien Alexandre Flanquart paraissait ravi à lissue du match : Je lavais coché personnellement. Mais il fallait surtout que je travaille pour léquipe, jai essayé de garder mon sang-froid, de ne pas être dans la rancœur. Un message envoyé à Hans-Peter Wild, le propriétaire du Stade Français qui la poussé vers la sortie.

Certes, les deux formations ont joué deux fois sur trois à lextérieur. Mais, avec une seule victoire chacun, La Rochelle (dernier avec 4 pts) et Toulouse (7e, 5 pts), qui saffrontent en ouverture de cette 4e journée, se retrouvent aujourdhui assez loin de leur objectif de (très) haut de tableau.

À loccasion de la quatrième journée de Ligue 1 Conforama, le PSG a annoncé que Neymar serait de retour dans le groupe après une longue période dincertitudes quant à son avenir. Loccasion de revoir la star du championnat fouler les pelouses françaises, avec un premier match samedi à 17h30 entre le PSG et Strasbourg. À voir en direct sur Canal+.

Pire, le perdant du jour sen éloignera même considérablement. Pour les deux “Stade”, seule la victoire sera belle ce samedi. À domicile, les Rochelais semblent les mieux armés, dautant que Toulouse doit toujours faire sans ses 13 internationaux (partis à la Coupe du monde). Mais les Maritimes n’ont plus battu les Haut-Garonnais depuis octobre 2017.

Inarrêtable ! Bordeaux-Bègles a une nouvelle fois fait parler la poudre samedi soir pour exploser un Stade Français trop limité et impuissant (52-3) et rester au contact de Lyon en tête du Top 14. Sept essais dont quatre au moins méritent le titre d’essai de la journée, les hommes de Christophe Urios ont magnifié leur pré pour quérir un quatrième succès, le deuxième bonifié consécutif dans leur antre aux allures de forteresse.

Pendant des années, venir gagner à Mayol, dans lantre du RCT, relevait dune vraie gageure. Mais, la saison dernière, déjà, des failles étaient apparues (trois défaites pour Toulon). Cette saison semble confirmer la tendance, puisque les Toulonnais se sont inclinés dès leur “première” à domicile, samedi dernier, contre le LOU (6-20).

Avec un deuxième match consécutif à la maison, les hommes de Patrice Collazo ont loccasion de se racheter dès dimanche. Face au Racing 92, lui aussi en mal de points (les deux formations comptent 5 points), la tâche ne sera pas aisée. Mais sil veut retrouver la joie des phases finales, le RCT na pas le choix : il doit refaire de Mayol un terrain hostile pour tous ses hardis visiteurs.

Contre des Brivistes qui avaient fait tourner après le beau succès contre Clermont (28-21), dimanche dernier, le LOU n’a jamais douté. Fébriles en conquête avec deux touches perdues et deux pénalités concédées dans la première demi-heure, les Lyonnais ont vite compensé avec leur rapidité d’exécution. Supérieurs dans tous les domaines, le leader s’est baladé.

Sans une défaite d1 point lors de la 1re journée à Castres (25-26), Montpellier trônerait en tête du Top 14, aux côtés de Lyon et Bordeaux. Après une saison dernière cahoteuse, le MHR semble avoir retrouvé sa régularité qui en fait lun des favoris au titre, chaque année. Dans ce ciel bleu héraultais, ces derniers jours ont cependant drainé leurs lots de nuages.

Mercredi, Benjamin Fall, victime dune fracture de fatigue au pied, a appris quil allait devoir se faire opérer. Larrière international sera absent deux mois. Jeudi, nouveau coup dur, avec le diagnostic de Nicolaas Van Rensburg. Touché au plancher orbital le week-end dernier, le 2e ligne sud-africain manquera plusieurs semaines de compétition.

Pas lidéal pour les Montpelliérains qui se déplacent à Agen, dimanche, en quête dun premier succès à lextérieur. Les hommes de Xavier Garbajosa pourront toutefois compter sur Benoît Paillaugue. Remis de son opération au genou droit, le demi de mêlée effectuera son retour, trois mois après son dernier match, le 1er juin, lors du barrage à Lyon.

Top 14 – “Montrer que jai les capacités ” : Delord (Brive) a une faim de LOU contre son ancien club

Un Ducuing bien inspiré, un UBB qui fait le plein de points, mais aussi une touche à lenvers et un Stade Français largué… Découvrez les Tops et les Flops de la rencontre entre lUnion Bordeaux-Bègles et le Stade Français, comptant pour la 4ème journée de Top 14.

Nans Ducuing sest régaléIl a beau ne pas avoir été retenu par Jacques Brunel pour disputer la prochaine Coupe du monde, Nans Ducuing avait pourtant des allures dinternational ce samedi. Dans tous les bons coups, larrière tricolore (3 sélections) est lun des artisans du large succès bordelais face au Stade Français (52-3). Excellent dans ses relances, il sest démené pour trouver la faille dans une défense parisienne décidément très friable (7 essais encaissés). Et cest de lui quest venu léclaircie de la soirée : une chistera millimétrée pour Lamerat, menant à lessai de Lesgourgues (52e), après un premier franchissement. Et même sil ne marque pas, il reste lun des meilleurs bordelais de la soirée.

Marques-Slade, duo denferPau a réalisé lexploit de la soirée en simposant au Michelin face à Clermont (28-37). La Section, qui a pu compter sur un gros travail de ses avants, peut également remercier sa charnière. Colin Slade et Samuel Marques. Le premier a réalisé un sans-faute au pied et inscrit le troisième essai des siens en interceptant une passe de Lee (43e). Le second a parfaitement orienté le jeu palois et est aussi allé en terre promise, en ramassant le cuir dans un ruck (60e). Un beau duo.

Bordeaux enchaîneQuatre matches, quatre victoires. Jamais lUBB navait connu tel début de saison depuis sa remontée dans lélite (2011). Désormais sous la houlette de Christophe Urios, Bordeaux attaque de la meilleure des façons son nouveau cycle. Seul club avec Lyon à avoir remporté ses quatre premiers matches, le club girondin réalise la meilleure entame possible avec 18 points pris sur 20 possibles. De bon augure pour lUBB, toujours absente des phases finales… Après quatre rencontres, lUBB compte déjà 10 points davance sur Clermont, provisoirement 6e du classement.

Une touche en perdition…Cest lun des énormes points noirs de la soirée côté Stade Français et il y a quelques mois que cela dure… La touche a été désastreuse. Comme en deuxième période face à Bayonne une semaine plus tôt (33-27), le club de la capitale a péché sur un lancer sur deux. Imprécis, Laurent Panis et Lucas Da Silva ont alterné entre mauvais lancers, ballons rendus à ladversaire et lancers pas droits. Bilan : 6 touches perdues.

… et des Parisiens à la dériveQuatre matches, trois défaites. Après quatre journées, le bilan du Stade Français est bien maigre (5 pts). Inquiétants à Lyon (43-9), les Stadistes avaient failli empocher le nul à La Rochelle (28-26). Mais pour son troisième déplacement de la saison, le club de la capitale a de nouveau sombré. Pas aidé par sa mêlée et plombé par son indiscipline (3 cartons), le Stade Français a vécu un véritable cauchemar ce samedi à Bordeaux, ne parvenant jamais à franchir la ligne adverse. En témoigne ce cinglant 0-28 reçu par les Stadistes en deuxième période… Onzième avant le match dAgen face à Montpellier dimanche (12h30), le Stade Français inquiète.