Le train primeur Perpignan-Rungis remporte la bataille, pour éviter que lautoroute déraille – MiP, made in perpignan

Le train primeur Perpignan-Rungis remporte la bataille, pour éviter que l\autoroute déraille - MiP, made in perpignan

Le train de primeurs Perpignan-Rungis menacé : “Un non sens et écologique et économique” dénonce la préside…

François-Henri Pinault chargé par lÉlysée de mobiliser lindustrie de la mode autour de lenvironnement

Le train de primeurs entre Perpignan et le marché de Rungis, qui devait être remplacé par des camions, sera maintenu au-delà du mois de juin, a annoncé la ministre des Transports Elisabeth Borne vendredi, assurant vouloir trouver une “solution ferroviaire pérenne” dici fin 2019.      “Il ny aura donc pas dinterruption de cette liaison ferroviaire fin juin comme cétait initialement envisagé”, a indiqué le ministère dans un communiqué de presse, assurant vouloir trouver “une solution ferroviaire pérenne dici la fin de lannée, permettant de poursuivre dans la durée le transport des fruits et légumes par le rail”. Le train des primeurs permet dacheminer chaque jour 138.000 tonnes de fruits et légumes de Perpignan à Rungis.

Au-delà, le ministère assure vouloir trouver “une solution ferroviaire pérenne d’ici la fin de l’année, permettant de poursuivre dans la durée le transport des fruits et légumes par le rail”. Ainsi, “un groupe de travail, sous l’autorité du ministère chargé des transports, se réunira chaque mois jusqu’à la fin de l’année, afin d’élaborer et mettre en oeuvre collectivement cette solution ferroviaire pérenne”, détaille le communiqué.

A la fin de lannée 2019, les wagons actuellement utilisés par le train qui achemine les denrées jusquà Rungis “seront hors dusage” rappelle le ministère. Fret SNCF a proposé de prolonger la liaison jusquà la fin de lannée. Une solution de remplacement devra donc être trouvée dici là, sachant quest évoquée, par le ministère, “la mise en service à lhorizon 2022 dune autoroute ferroviaire (transport ferroviaire des camions sur le train) entre Barcelone, Perpignan et Rungis”.

La semaine dernière, le collectif national des cheminots PCF sétait insurgé contre ce possible remplacement de cette ligne de train de marchandise par 25.000 camions. Le ministère des transports rappelle  que “le report modal de la route vers le rail constitue une priorité du Gouvernement” et que donc, dans ce contexte, “une telle perspective ne peut pas être acceptable”.

Le train des primeurs qui transporte six jours sur sept des fruits et légumes de Perpignan à Rungis ne sarrêtera au 30 juin, comme cétait prévu. La SNCF Fret a annoncé la prolongation de la liaison jusquà la fin de la haute saison et propose daller jusquà la fin de lannée aux conditions actuelles du contrat, échéance au-delà de laquelle les wagons seront hors dusage, indique un communiqué du ministère des Transports qui réunissait ce vendredi 17 mai, les différents acteurs du dossier. La ligne menaçait de sarrêter fin juin, faute daccord, la SNCF demandant aux transporteurs, Roca et Rey dinvestir dans de nouveaux wagons, afin de remplacer les voitures actuelles vieilles de quarante ans. Les deux entreprises doivent encore donner leur accords pour confirmer la prolongation de la liaison.

La zone des légumes au marché international de Rungis, le 1er décembre 2017, près de Paris (image d'illustration).

Afin de maintenir une solution ferroviaire pérenne, explique le ministère, la mise en place dune liaison en transport combiné (transport ferroviaire de containers sur le train), a été évoquée ainsi que le transfert de la marchandise sur la futur autoroute ferroviaire qui doit relier Barcelone à Rungis. Mais cette dernière solution avait déjà été abordée dans les premières négociations entre la SNCF et les deux transporteurs Rey et Roca, avant dêtre écartée pour des raisons pratiques, comme nous lexpliquions précédemment dans Libération. Un groupe de travail, sous lautorité du ministère doit se réunir chaque mois dici la fin de lannée afin de trouver une solution.  

Le train des primeurs entre Perpignan et Rungis obtient un sursis de quelques mois

Lexécutif fait marche arrière. Le train de primeurs entre Perpignan et le marché de Rungis, qui devait être remplacé par des camions, sera maintenu au-delà du mois de juin, a annoncé le ministère des Transports ce vendredi. “Le train continuera de circuler au moins jusquà la fin de la saison haute en cours”, a précisé le ministère dans un communiqué.