Trafic SNCF interrompu entre Perpignan et Montpellier : et si on avait eu la deuxième ligne ? – LIndépendant

Trafic SNCF interrompu entre Perpignan et Montpellier : et si on avait eu la deuxième ligne ? - L\Indépendant

En gare de Sète : des voyageurs désorientés

Suite aux intempéries de ce mercredi, la circulation des trains est interrompue entre Narbonne et Sète jusqu'au lundi 4 novembre prochain. Midi Libre / VINCENT PEREIRA / Midi Libre Publié le 24/10/2019 à 11:08 / Modifié le 24/10/2019 à 11:35 Sabonner 1 commentaire — partages Partager sur Intempéries, Transports, Occitanie A la suite des intempéries de ce mercredi, la circulation des trains est interrompue entre Narbonne et Sète jusqu'au lundi 4 novembre prochain. Midi Libre cherche des témoignages d'usagers pénalisés par cette situation. A la suite des intempéries de ce mercredi, la circulation des trains est interrompue entre Narbonne et Sète jusqu'au lundi 4 novembre prochain.

Si vous prenez le train quotidiennement entre Montpellier et Toulouse, nous sommes intéressés par votre témoignage. N'hésitez pas à nous écrire par mail à : jnote@midilibre.com.

> Pour connaître en temps réel les conditions de circulation des trains : – Se connecter : ter.sncf.com/languedoc-roussillon/ ou www.sncf.com ou www.infolignes.com– Par téléphone : Info trafic « TER Languedoc-Roussillon » : 0 800 88 60 91 ou Info trafic « Grandes Lignes » : 0 805 90 36 35 (Appel gratuit depuis un poste fixe et au coût d’un appel local, non surtaxé, depuis un mobile). – Sur mobile : Avec l’appli SNCF à télécharger gratuitement – Sur Twitter : Avec le compte @SNCF.

Ce mercredi midi, en gare de Sète, il y avait une file d'attente fournie devant les guichets. Certains voulaient obtenir le remboursement de leur billet. D'autres étaient en quête d'informations sur les solutions alternatives (en car, notamment) mise en place. Mais à midi, il était difficile de pouvoir obtenir des renseignements précis.

Dans un communiqué, la SNCF annonce ce mercredi soir, qu’après les intempéries qui ont frappé l’Aude, les Pyrénées-Orientales et l’Hérault mardi et mercrdi, « la plateforme ferroviaire a été fragilisée en plusieurs endroits, avec parfois près de 10 mètres de vide sous les voies, qui sont suspendues en l’air ».

Le point info, situé à droite juste après l'entrée dans le hall de la gare, était fermé. Aucun agent SNCF, hormis ceux des guichets, n'était présent dans le hall. Et  les écrans diffusaient des horaires parfois fantaisistes (notamment l'indication de TER vers Narbonne, supprimées quelques minutes après avoir été affichées…).

"C'est pénible, soupirait une Sétoise, Nathalie, venue avec sa fille étudiante. Cela fait une demi heure que j'attends de savoir comment et quand ma fille pourra aller en cours demain (NDLR : vendredi) à la fac".

Nous avons donné une estimation de la durée des travaux mais cest avant les expertises qui sont en train de se dérouler, ils concernent tous les corps de métier de la SNCF. Il faut quon regarde aussi tous les ouvrages dart qui ont subi des pressions importantes de leau. Sur les travaux, il faut refaire une voie neuve sur 300 mètres donc démonter la voie existante pour refaire complètement un remblai. Nous sommes en train de définir des plannings et nous serons en mesure dans les jours à venir de préciser les dates de reprise des circulations.

En milieu d'après-midi, les écrans indiquaient que plusieurs TER pour Montpellier étaient annoncés (à 15 h 15, avec un retard estimé à 40 minutes, à 17 h 40 et à 18 h 50).  Dans le sens inverse, en revanche, vers Narbonne, Toulouse ou l'Espagne, aucun train prévu. Et pour cause.