Train des primeurs à Perpignan : une nouvelle liaison prévue en décembre – Midi Libre

Train des primeurs à Perpignan : une nouvelle liaison prévue en décembre - Midi Libre

Perpignan-Rungis : lEtat annonce un “nouveau train des primeurs” pour décembre

Sceptique sur le retour du Train des primeurs, la CGT annonce une nouvelle mobilisation le 8 novembre à Perpignan. Nicolas Parent / Nicolas Parent / Nicolas Parent Publié le 31/10/2019 à 20:08 / Modifié le 31/10/2019 à 20:11 Sabonner 2 commentaires — partages Partager sur Economie, Perpignan, Marché International Saint-Charles Transports Perpignan-Rungis : l'Etat annonce le retour du Train des primeurs, les cheminots restent sceptiques Le Train des Primeurs sera de nouveau sur les rails début décembre annonce Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des transports. "Simple effet d'annonce", réplique La CGT cheminot.  Perpignan-Rungis à nouveau sur les rails ? Le secrétaire d'Etat chargé des transports annonce ce jeudi dans un communiqué "que les conditions sont remplies pour une reprise imminente de l’acheminement de marchandises entre Perpignan et Rungis en empruntant la voie ferroviaire".

Imminente étant à moduler puisque la circulation des trains est interrompue au moins jusqu'au 25 novembre sur la portion Béziers-Sète suite aux inondations des 23 et 24 octobre. 

"Une solution pérenne a été proposée en étudiant l’ensemble des possibles pour ce train : mise en œuvre d’une liaison en transport combiné (caisses de camions sur les wagons du train), chargement des camions sur le train, usage des anciens wagons", poursuit-il.

Dès le mois de décembre 2019, l’entreprise Novatrans affrétera une offre de transport permettant de faire circuler les premiers trains. Ils partiront du marché de Perpignan en fin de journée pour arriver à Valenton le matin, proche de Rungis. Inondations obligent, le Gouvernement va veiller à ce que les transports de marchandises d’importance vitale soient prioritaires sur les sillons de circulation disponibles.

"C'est un simple effet d'annonce", rétorque Mickaël Meusnier de la CGT cheminots. "Comme une reprise d'activité avait été annoncée pour début novembre, il bouge maintenant. C'est curieux, le même jour qu'une mobilisation sur le dossier à Rungis. Cette annonce est un leurre".

C’est au printemps dernier qu’Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, avait créé le groupe de travail national spécifique. Celui-ci réunissait l’ensemble des acteurs concernés par cette ligne ferroviaire, à l’arrêt depuis mi-juillet 2019.

L'Etat annonce également la remise en état de 40 (sur 80) wagons du train permettant la reprise temporaire du trafic. "La SNCF devrait proposer aux clients qui seront intéressés une offre de préfinancement au démarrage pour ne facturer que les wagons utilisés", poursuit-il. "C'est vrai 40 wagons ont été remis en selle, mais grâce à notre mobilisation", milite Meusnier. "Le problème, c'est que le projet annoncé évoque du transport combiné et que ces wagons ne sont pas adaptés à cela".

“Train des primeurs”: Djebbari annonce une nouvelle liaison en décembre

Les premiers trains seront affrétés par Novatrans, société appartenant au  groupe Charles André, spécialiste effectivement du transport combiné. Du coup, ces trains seront à destination de Valenton, situé à 7 kms de Rungis. La gare de Rungis nécessitant des travaux d'aménagement pour accueillir des convois de ce type. 

Quarante des quatre-vingts wagons seront remis en état. Le train des primeurs sera affrété chaque fin de journée depuis le site de Saint-Charles pour arriver tôt le matin sur le site de Valenton, proche de Rungis. Mais grâce à lutilisation du transport combiné, le train ne repartira pas à vide de lÎle de France, comme cétait jusquà présent le cas, ce qui avait justifié en partie sa suspension par la ministre des Transports et de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

"Il faudra donc décharger et recharger à Valenton pour Rungis. Il est impossible de tenir, dans ces conditions, les engagements horaires que réclament les professionnels. Ils veulent des trains qui partent de Perpignan vers 16h pour arriver à Rungis maximum à 3-4 heures du matin. Tout cela avec une escale et des trains combinés qui ne dépassent pas les 110 km/h contre 140 pour les trains de marchandise classiques… Cette annonce est de la poudre aux yeux. Preuve supplémentaire, SNCF Frêt se détourne de ce marché", calcule le syndicaliste.

Le “train des primeurs” reprend du service en décembre

De son côté, Carole Delga, présidente de la région Occitanie, se réjouit par communiqué de ce retour. Elle tient "à féliciter tous ses partenaires pour avoir su, collectivement, faire entendre leurs voix et obtenir le résultat escompté. Une étape décisive a été franchie ; je serai vigilante quant à la mise en œuvre rapide de la liaison en transports combinés. Et il est important qu'à terme le nouveau service ferroviaire de marchandises au départ de Perpignan ne s'arrête pas à Valenton mais continue jusqu'à Rungis".

Le train des primeurs devrait rouler à nouveau début décembre

Le train des primeurs Saint-Charles-Rungis ne circule plus depuis le 14 juillet 2019. Got Olivier / GOT OLIVIER / Got Olivier Publié le 31/10/2019 à 15:10 / Modifié le 31/10/2019 à 15:13 Sabonner 8 commentaires — partages Partager sur Economie, Perpignan, Marché International Saint-Charles Transports Perpignan-Rungis : l'Etat annonce un "nouveau train des primeurs" pour décembre Cette nouvelle offre devrait être assurée par la société Novatrans et devrait débuter "dès le mois de décembre", selon un communiqué du Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des transports. Une renaissance pour le train des primeurs Perpignan-Rungis ? L'état assure que oui. Le secrétaire d'Etat chargé des transports annonce ce jeudi 31 octobre dans un communiqué que "que les conditions sont remplies pour une reprise imminente de l’acheminement de marchandises entre Perpignan et Rungis en empruntant la voie ferroviaire".

Le train des primeurs reprendra du service en décembre sans aller jusquà Rungis

Imminente étant à moduler puisque la circulation des trains est interrompue au moins jusqu'au 25 novembre sur la portion Béziers-Sète suite aux inondations des 23 et 24 octobre. 

TRANSPORTS – Le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé ce jeudi 31 octobre une relance en décembre du “train des primeurs” reliant Perpignan à l’Île-de-France, qui sera exploité par l’entreprise Novatrans et non plus par la SNCF.

"Une solution pérenne a été proposée en étudiant l’ensemble des possibles pour ce train : mise en œuvre d’une liaison en transport combiné (caisses de camions sur les wagons du train), chargement des camions sur le train, usage des anciens wagons", poursuit-il.

L'opérateur de transport combiné Novatrans lancera un service nocturne vers la région parisienne le 1 er  décembre. De quoi enlever en principe quelques camions sur les autoroutes, se réjouit le ministère des Transports.

L'Etat annonce également la remise en état de 40 (sur 80) wagons du train permettant la reprise temporaire du trafic. "La SNCF devrait proposer aux clients qui seront intéressés une offre de préfinancement au démarrage pour ne facturer que les wagons utilisés", poursuit-il.

 Il est en effet urgent quils réinvestissent dans le réseau ferroviaire français aujourdhui en partie dégradé, pour la bonne circulation des trains de voyageurs comme de fret , a-t-elle souligné, tout en se déclarant  vigilante quant à la mise en oeuvre rapide de la liaison en transports combinés .

Le train des primeurs reprendra en décembre

Les premiers trains affrétés par Novatrans, société appartenant au  groupe Charles André pour développer l'offre rail-route, devraient partir en fin de journée du marché Saint-Charles à Perpignan pour arriver tôt le matin sur le site de Valenton, proche de Rungis. Le site Rungis nécessitant des travaux d'aménagement pour accueillir des trains de transport combiné.