VIDÉO. Poitiers. Les Gilets jaunes ont manifesté jusquà la préfecture

VIDÉO. Poitiers. Les Gilets jaunes ont manifesté jusqu\à la préfecture

Gilets jaunes : le point sur les actions en cours ce vendredi

Une semaine après le début des actions, les gilets jaunes ne désarment pas. Le point à la mi-journée.

Depuis six jours, les gilets jaunes occupaient le rond-point qui se trouve en face du centre commercial Auchan à Poitiers-Sud. Ce matin, vers 10h, ils ont préféré lever le camp : “On a entendu dire que des zadistes et des personnes violentes voulaient nous rejoindre. Hors de question de se faire confisquer notre mouvement par des casseurs” a confié un manifestant à notre reporter.

Cette rencontre sest déroulée à huis clos mais on sait que certains commerçants ont mis en avant lexemple dautres villes de la région (Limoges, La Rochelle…) où les manifestations des Gilets jaunes semblent se dérouler sans conséquences majeures pour le commerce.Les interlocuteurs de la préfète lui ont demandé de trouver une solution pour débloquer les voies de circulation tout en laissant les manifestants libres de faire valoir leurs revendications. Certains sinquiètent de lévolution de la situation. Les manifestants plutôt bon enfants et nombreux des débuts auraient, selon certains témoins, partiellement laissé la place à des groupuscules plus agressifs, notamment de nuit.Les commerçants sinquiètent tout particulièrement du déroulement de la journée de vendredi. Selon les informations recueillies auprès des manifestants eux-mêmes ou sur les réseaux sociaux, un Yellow friday (vendredi jaune) serait en préparation. Ce vendredi doivent se dérouler partout en France des ventes promotionnelles davant les fêtes, connues dans les pays anglo-saxons sous le nom de Black Friday. Les Gilets jaunes se proposeraient ainsi dempêcher laccès aux commerces partout où ils se trouveront suffisamment nombreux pour le faire, à Poitiers, Châtellerault, Chauvigny…

Par peur de dérapage et en accord avec la police, les gilets jaunes ont libéré la chaussée. Ils se sont repliés au péage de lA10 à Poitiers-Nord où les barrières ont été levées. Cet après-midi à 15h, selon nos informations, les gilets jaunes étaient de retour à Poitiers-Sud.

La colère monte chez les commerçants de Poitiers-Sud, dont lactivité est très sérieusement entravée depuis samedi par le mouvement ds  Gilets jaunes . Patron de trois magasins Intersport dont deux (à Poitiers-Sud et à Châtellerault) sont très impactés par le blocage de la circulation, Daniel Bonami fait état dune perte de 100.000 € de chiffre daffaires pour la seule journée de samedi et de plusieurs dizaines de milliers deuros par jour depuis.

Commerce : la grande peur du ” Yellow Friday “

Comme hier, le centre des impôts de la Vienne aux Couronneries a été encerclé par les gilets jaunes. Ces derniers ont empêché toute entrée du public. 

 Cest de la responsabilité de lÉtat de laisser travailler les entreprises, se fâche le commerçant. Ils sont focalisés sur nous. ce quon a perdu, on ne le retrouvera jamais.  Hier après-midi, une délégation dune dizaine de chefs dentreprise de la zone commerciale sest rendue, sans rendez-vous à la préfecture, où la préfète, entre deux rendez-vous, a accepté de les recevoir dans son bureau.

La centaine dagents qui travaille sur place a fini par quitter les lieux (non sans mal et avec une certaine tension avec les manifestants) et regagner leur domicile. Les agents ont poussé les poubelles qui faisaient office de barrage pour passer. La direction a décidé la fermeture du centre pour la journée.

Les actions des Gilets jaunes se poursuivaient jeudi, moins massivement que les jours précédents, mais avec la volonté de mobiliser à lapproche du week-end. Le mouvement semble vouloir se structurer pour durer. 

La sortie Châtellerault-Nord est toujours fermée à la circulation en raison de gilets jaunes entre le rond-point de la Main Jaune et la barrière de péage.

Par mesure de sécurité,  la direction a décidé de fermer le site. “De toute façon, plus personne ne pouvait entrer ni sortir, précise Patrick Gonzalez”. Au final, pas dagriculteurs. Entre 12h et 13h, le centre des impôts a été évacué. Entre 80 et 100 agents ont dû rentrer chez eux. Le CDi est, depuis,  fermé au public. 

A Loudun, les gilets jaunes se livrent à un barrage filtrant au niveau du rond-point de la route de Poitiers, comme depuis le début de la semaine, avec des ralentissements à la clé.

A Poitiers, les gilets jaunes changent leur fusil dépaule. Après avoir filtré la circulation au rond-point du Mac do pendant  six jours, ils changent de cible et bloquent le centre des impôts.  un petit groupe est toujours au rond-point du Mac Do de Croutelle, mais les autres, ont pris le chemin des Couronneries. 

Dans les Deux-Sèvres, les gilets jaunes sont également présents au rond-point des maisons blanches à Limalonges, au rond-point des colonnes à Melle, à la base logistique des enseignes U de Prahecq, au rond-point de Poitiers à Parthenay, au Leclerc de Bressuire.

Cette fin novembre est pourtant une période daffluence : “les gens viennent voir pour leurs taxes dhabitation, demander des dégrèvements ou des recours grâcieux. Il y a aussi les question sur le prélèvement à la source”, souligne le syndicaliste.

Toujours selon nos reporters, la plupart des stations-services du Poitou sont accessibles ce vendredi, y compris au niveau des grandes surfaces.

Depuis 16 heures ce jeudi 22 novembre, une délégation de commerçants de la zone dAuchan Sud à Poitiers est reçue par la préfète de la Vienne en personne, Isabelle Dilhac. Les commerçants victimes du blocage total ou partiel, depuis samedi, de la sortie sud de Poitiers par des “gilets jaunes” veulent exposer les pertes de chiffre daffires colossales depuis six jours. Certains affirment que la survie même de leurs entreprises pourrait être en jeu si rien nest fait pour permettre un accès normal à leurs commerces.

A Poitiers comme ailleurs, les gilets jaunes annoncent dores et déjà “des actions demain”. Dans la Vienne et les Deux-Sèvres. Certains monteront à Paris pour le grand rassemblement sur le Champ-de-Mars. “Mais ce ne sera pas la majorité” selon un organisateur.

Les commerçants de Poitiers sud mais aussi des autres zones commerciales de la Vienne se montrent particulièrement inquiets des rumeurs de “yellow friday” que certains manifestants commencent à faire circuler. Il sagirait de sopposer au bon déroulement du “black friday” prévu ce vendredi, en empêchant tout accès aux commerces.

Ecoutez la radio et restez connecter sur francebleu.fr pour être informé en temps réel des barrages et éventuelles perturbations. On fait également la route ensemble. Vous nous appelez au 05.49.60.20.20 si vous constatez un ralentissement ou une difficulté.

La rédaction : on aurait pu traduire en effet "vendredi jaune". Ce titre en anglais était en réaction à l'opération "Balck friday" (vendredi noir).

Depuis ce matin, une cinquantaine de Gilets jaunes manifestent dans la calme devant lentrée du centre des impôts de Poitiers dans le quartier des Couronneries.