Reims : une femme mise en examen après avoir poignardé à mort son conjoint violent – Le Parisien

Reims : une femme mise en examen après avoir poignardé à mort son conjoint violent - Le Parisien

Reims: une femme mise en examen pour meurtre après avoir poignardé son conjoint violent

Une femme de 32 ans a été mise en examen jeudi et placée en détention pour meurtre, après avoir poignardé son compagnon violent dans leur logement rémois dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué le parquet de Reims.

Elle avait été interpellée vers trois heures du matin mercredi alors quelle déambulait dans lest de Reims (Marne), ensanglantée et tuméfiée, en criant quelle venait de poignarder son conjoint.

En garde à vue elle a expliqué que lors dune dispute, son compagnon lui avait asséné un coup sur le crâne avec une bouteille dalcool, avait tenté de létrangler puis avait fait mine de frapper leur bébé contre un mur, avant de la menacer avec un couteau. Alors quil avait posé le couteau sur une table, elle sen était emparée et lavait frappé “par réflexe” et “par peur”. 

Son compagnon, âgé de 27 ans, a été retrouvé inanimé dans leur appartement. Gravement blessé à labdomen, il est décédé mercredi à lhôpital. Selon lautopsie, "un seul" coup de couteau lui a été porté "dans le bas du ventre, touchant notamment le colon", a expliqué jeudi le procureur de la République de Reims Matthieu Bourrette lors dune conférence de presse.

Une femme mise en examen pour avoir poignardé son conjoint violent

Le bébé du couple a lui été retrouvé en vie, avec "des traces ou marques de pression sur les membres, mais aucune trace de coup", a-t-il ajouté.

Reims : une femme mise en examen après avoir poignardé son conjoint violent

La femme, choquée et alcoolisée, "présentait de nombreuses traces de violences très récentes, un importante blessure à la tête, des hématomes sur le visage, les bras et les cuisses, et des traces dappréhension sur les avant-bras et le cou", a déclaré le procureur.

Placée en garde à vue, celle-ci a reconnu avoir porté le coup de couteau mortel. La femme âgée de 32 ans ans a été mise en examen ce jeudi 21 novembre pour meurtre aggravé sur conjoint. Et à la question de savoir si lon se trouve devant un cas de légitime défense, Matthieu Bourrette reste prudent. “Il est bien trop tôt _pour avoir une opinion définitive sur ce sujet moins de 48 heures après les faits… si on lit ses déclarations, elle indique quil a menacé leur bébé, il sen est également pris à elle physiquement en lui fracassant une bouteille de vodka sur la tête, en la menaçant avec un couteau mais qu_il avait reposé toute arme quand il sest approché delle et cest à ce moment là quelle pris le couteau pour le poignarder dans le ventre”, explique le procureur de la République de Reims.  

En garde à vue elle a expliqué que lors dune dispute, son compagnon lui avait asséné un coup sur le crâne avec une bouteille dalcool, avait tenté de létrangler puis avait fait mine de frapper leur bébé contre un mur, avant de la menacer avec un couteau. 

Le procureur de la République de Reims décrit une relation pathogène. La femme et son conjoint, sans emploi, étaient arrivés au mois daoût à Reims, juste avant la naissance de leur enfant et cest dans un premier temps à lArmée du Salut quils ont vécu. Leur relation qui a duré 15 mois, a été émaillée de violences et derrance. Ils étaient “sortis des radars” le 10 octobre alors même que lui était recherché par le parquet de Nanterre et déjà condamné pour violences conjugales en septembre. Leur bébé avait également fait lobjet dun signalement par les services sociaux, en urgence le 23 octobre, mais le couple navait pu être localisé à Reims. 

Reims : mise en en examen après avoir poignardé à mort son conjoint violent | LCI

Alors quil avait posé le couteau sur une table, elle sen était emparée et lavait frappé "par réflexe" et "par peur".

Cest dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 novembre quun homme âgé de 27 ans a été retrouvé poignardé à son domicile dans le quartier Jean Jaurès à Reims, avant de succomber à ses blessures à lhôpital dans la journée. Sa conjointe, une mère de famille âgée de 32 ans, a été interpellée alors quelle errait dans la rue, alcoolisée, le visage ensanglanté. “Elle a été retrouvée devant chez elle en train de hurler quelle venait de poignarder son conjoint… dans la soirée, elle avait été victime de faits de violences, explique Matthieu Bourrette, le procureur de la République de Reims. 

"Il est trop tôt pour avoir une opinion définitive sur la légitime défense. Lenquête devra déterminer si la riposte était proportionnée à lagression", a estimé Matthieu Bourrette.

En garde à vue, la trentenaire a expliqué que lors d’une dispute, son compagnon lui avait asséné un coup sur le crâne avec une bouteille d’alcool, avait tenté de l’étrangler puis avait fait mine de frapper leur bébé contre un mur, avant de la menacer avec un couteau.

France-Monde | Arrêtée pour avoir poignardé son compagnon violent

Son compagnon faisait lobjet dune enquête pénale du parquet de Nanterre pour des faits de violences conjugales commis sur sa compagne. Il venait par ailleurs décoper en septembre de quatre mois de prison ferme pour des violences conjugales commises en mai. La peine était "en cours de signification".

Son compagnon faisait l’objet d’une enquête pénale du parquet de Nanterre pour des faits de violences conjugales commis sur sa compagne. Il venait par ailleurs d’écoper en septembre de quatre mois de prison ferme pour des violences conjugales commises en mai

Le couple, qui sétait connu en août 2018, sétait installé à Reims après une année derrance en région parisienne, entre squats et centres durgence. "Après chaque fait, (…) il sexcusait et elle décidait de reprendre la vie commune", a dit le procureur.

Le procureur de la république de Reims, Mathieu Bourrette, a ouvert une enquête criminelle pour meurtre sur conjoint dans la nuit du 19 au 20 novembre. Lors dune conférence de presse,  ce jeudi 21 novembre 2019, il a estimé qu”il est trop tôt pour parler de légitime défense”. 

En garde à vue, la trentenaire a expliqué que lors d’une dispute, son compagnon lui avait asséné un coup sur le crâne avec une bouteille d’alcool, avait tenté de l’étrangler puis avait fait mine de frapper leur bébé contre un mur, avant de la menacer avec un couteau.