Rennes. Le carton du mariage d’Anne de Bretagne dévoilé

Rennes. Le carton du mariage d'Anne de Bretagne dévoilé

Rennes. Anne de Bretagne fait son retour au Parlement

« C’est un moment historique comme ce bâtiment en a connu de très beaux, un moment empreint d’une très forte émotion dans ce lieu symbole de l’union de la Bretagne et de la France », salue Xavier Ronsin, premier président de la Cour d’appel de Rennes, au moment de dévoiler, lundi soir, le carton du Mariage d’Anne de Bretagne et de Charles VIII.

« Il faut saluer le travail d’orfèvre des restaurateurs et des agents techniques qui se sont attelés à cette tâche, centimètre par centimètre », souligne Xavier Ronsin. D’autres cartons seront installés dans les mois à venir au Parlement.

La tapisserie a disparu dans l’incendie du Parlement de Bretagne. Mais la fresque qui avait servi à la créer a pu être restaurée par le musée des Beaux-Arts de Rennes. Elle a été inaugurée lundi soir dans la Grand' chambre du Parlement.« Des tapisseries avaient pu être sauvées et confiées à un atelier de restauration, explique Anne Dary. Mais, second traumatisme, elles ont péri trois ans plus tard dans un second incendie qui avait ravagé cette fois l’atelier. »« C’est un moment historique comme ce bâtiment en a connu de très beaux », salue Xavier Ronsin, premier président de la Cour d’appel de Rennes, au moment de dévoiler, hier, le carton du Mariage d’Anne de Bretagne et de Charles VIII.

2) au peintre décorateur, Edouard Toudouze, qui l’a peint entre 1901 et 1907.

Le rapport qualité / prix

Panneaux de basket muraux Bumber, modèles aux choix, à partir de 39,90 eurosPoker. Un Finistérien champion de BretagneMon compte Annoncer un événement Contact Déconnexion Espace perso

Lisez le Télégramme sur mobile et tablette

Breizh 5/5. Rencontres régionales vendredi à Pontivy

« Des tapisseries avaient pu être sauvées et confiées à un atelier de restauration, explique Anne Dary. Mais elles ont péri, trois ans plus tard, dans un second incendie qui a ravagé l’atelier. »

« la fresque réalisée au préalable et qui sert de modèle aux tissiers », explique Anne Dary, directrice du musée des Beaux-Arts de Rennes.Onze tapisseries historiques avaient ainsi été commandées en 1899 et installées 26 ans plus tard dans les vastes salles du Parlement de Bretagne et en particulier dans la Grand’ chambre.