Rennes : pas de prolongation pour Sanjin Prcic ?

“Prijovic ? Les conditions ne sont pas réunies pour l’instant””J’ai lu cela dans divers médias, oui (le SRFC aurait proposé une offre pour l’attaquant serbe du POAK Salonique Aleksandar Prijovic). Ce garçon fait partie des nombreux joueurs suivis par le club aujourd’hui. Il a un profil intéressant. Mais, pour l’instant, toutes les conditions ne sont pas réunies pour qu’il puisse venir au Stade Rennais. Nous avons ce vendredi une réunion de travail et comme je l’ai dit tout à l’heure nous sommes tranquilles, apaisés, nous n’avons pas d’obligation particulière.”

(Gourcuff, qui avait récemment dit qu’aucune démarche du club n’avait été engagée pour une éventuelle prolongation), il a vécu une première partie de saison difficile. Il a joué sa première rencontre officielle contre Nantes, pour le derby, le 25 novembre. Il revient. L’important, c’est qu’il revienne à un niveau de forme optimal, qu’il enchaîne les matches. À partir de ce moment-là, on pourra éventuellement parler de l’avenir. Aujourd’hui, il est trop tôt pour le faire.”

Ok Sites Ouest-France Newsletter et alertes Ouest-France Auto Ouest-France Immo Ouest-France Emploi Comparateur Assurances Ouest-France Solidarité Infolocale Codes Promo Codes Promo Cdiscount Codes Promo Asos Album photos Incubateur OFF7 Sites du groupe 20 Minutes Courrier de l’Ouest Presse Océan Le Maine-libre Publihebdos Actu.fr La Presse de la Manche Voiles et voiliers Chasse-Marée Le Marin Édilarge Autres sites du groupe Services Ouest-France Contactez-nous Recrutement Abonnez-vous Mon abonnement Archives du site Bilan gaz à effet de serre Les applications mobiles Ouest-France disponibles en téléchargement

Le président du Stade Rennais, à l’occasion de ses vœux, donnés ce jeudi soir au Roazhon Park à un parterre de partenaires, a livré quelques éléments, en marge, sur le calme plat qui règne depuis l’ouverture du mercato d’hiver.

“On n’est pas pressé“”On a aujourd’hui un effectif très large. L’idée, c’est déjà de le réduire pour avoir, à terme, 23 ou 24 joueurs professionnels en intégrant les gardiens. La mission première, c’est de ne pas faire l’inverse de ce que l’on a dit. On ne va pas s’amuser à recruter des joueurs alors que l’on a un effectif très large. On a une position que l’on recherche et sur laquelle on a des contacts. Mais on n’est pas pressé. Soit on trouve la bonne opportunité pour aujourd’hui ou pour demain, soit on prend le temps et on finit la saison avec cet effectif. Ça dépendra des opportunités. Nous ne sommes que le 11 janvier. Vous êtes tous impatients. Mais comme d’habitude, beaucoup de choses vont se passer sur la fin du mercato.”