Ben Harper aimerait retrouver un vendeur de falafels à Rennes qui …

Ben Harper aimerait retrouver un vendeur de falafels à Rennes qui ...

Le musicien star Ben Harper à la recherche dun vendeur de falafels rennais

Dans un entretien accordé au Mensuel de Rennes, le chanteur californien a profité dune question sur ses souvenirs de ce fameux concert de 1993 pour faire une demande bien particulière aux lecteurs rennais. Il recherche activement un vendeur de falafels avec lequel il avait passé la nuit suivant sa première grande scène à létranger, comme il le raconte lui-même: “Lénergie qui montait de la foule était de la pure adrénaline (…). Je navais jamais joué devant des gens aussi nombreux et réceptifs. Cétait très émouvant”, se remémore lartiste.

Après ce concert mythique, Ben Harper est incapable de trouver le sommeil. Linterprète de “Suzie Blue” décide donc de sortir déambuler dans les rues rennaises. Il tombe alors sur un stand de falafels. “Le propriétaire faisait tourner mon EP Like a kingsur sa stéréo, se souvient-il. Il adorait visiblement mes chansons. Cette intensité qui entourait la musique que javais écrite était totalement nouvelle pour moi. Fort heureusement, il parlait anglais. Nous avons mangé, parlé et ri toute la nuit. Jespère que par un hasard incroyable, il lira ceci. Je voudrais lui dire à quel point cette nuit a compté pour moi”

Ce soir-là, le jeune musicien de 23 ans sort si enthousiasmé de son tour de chant quil ne parvient pas à dormir et erre, seul, dans les rues du centre-ville dIlle-et-Vilaine. Il vient de connaître la gloire, il va bientôt en recueillir les conséquences. Au hasard de ses déambulations, il sarrête en effet devant léchoppe dun vendeur de falafels. Celui-ci est un sympathisant de sa cause. “Le propriétaire faisait tourner…

Une soirée réellement marquante pour Ben Harper qui nhésite pas à parler dune deuxième naissance pour qualifier cette nuit de 1993: “24 ans après ma naissance, à Rennes, je suis né à nouveau”.

Dans cette interview, citée par Le Télégramme ce mercredi, Ben Harper se transporte un quart de siècle en arrière, jusquà cette nuit de décembre 1993 qui suivait son concert sur la scène des TransMusicales de Rennes. Il sagissait alors de son premier concert à létranger. Ben Harper na pas ménagé sa peine ni son plaisir au point de parler aujourdhui de sa venue au festival breton comme dune “renaissance”. 

En découvrant cette histoire, Le Mensuel de Rennes sest donc donné pour mission de retrouver lidentité du vendeur ambulant pour le mettre en contact direct avec la star. Un numéro de téléphone et une adresse mail ont été mis à disposition des lecteurs pour fournir toute information pouvant aider à retrouver cette rencontre nocturne de Ben Harper.

Nostalgique, le chanteur et guitariste américain a raconté dans une interview au Mensuel de Rennes un moment très marquant quil avait passé avec ce restaurateur. Cétait en 1993, Ben Harper navait pu trouver le sommeil après son tout premier concert à létranger, au festival des Trans Musicales. 

On imagine que depuis 25 ans, on peut tomber à Rennes, ou dans les environs, sur un commerçant quon na pas trop besoin de pousser pour quil vous raconte une nuit de 1993 passée à discuter et à rire avec Ben Harper. Bonne nouvelle pour lui: non seulement le chanteur na pas oublié cette rencontre, dont il conserve le souvenir comme un diamant intérieur, mais le Mensuel de Rennes, auquel il a accordé un entretien pour le numéro de novembre, lance un appel pour retrouver le vendeur de falafels et le mettre en contact avec lartiste. 

Il avait alors déambulé dans les rues de Rennes, jusquà tomber sur ce stand de spécialités culinaires orientales. Là, il avait passé la nuit à manger, parler et rire avec lhomme.

Et Ben Harper avait un message pour son ami dune nuit: “Jespère que par un hasard incroyable, il lira ceci. Je voudrais lui dire à quel point cette nuit a compté pour moi.” Le Mensuel de Rennes lance un appel et demande au vendeur de falafels ou à lun de ses proches de contacter  la rédaction du Mensuel de Rennes au 02 99 79 04 65 ou rennes@lemensuel.com pour aider les deux hommes à renouer.   

Ne se souvenant plus de son identité ni de lemplacement de son restaurant, Ben Harper cherche désormais à lui dire à quel point ce moment a compté pour lui.

VIDEO. Ben Harper lance un avis de recherche dans le Mensuel de #Rennes. La star californienne aimerait beaucoup retrouver un vendeur de falafels qui a marqué son 1er concert aux Trans Musicales en 93. Festivaliers des Trans, ça vous dit quelque chose ? #BenàRennes #Solidarité pic.twitter.com/26SuC8llFq