SRFC : Trop radin avec Rennes, ce milliardaire se pose la question – Foot01.com

SRFC : Trop radin avec Rennes, ce milliardaire se pose la question - Foot01.com

Rennes : Lavis du coach Rennais de lhégémonie Parisienne

François Pinault est enfin un actionnaire comblé. A 82 ans, il était temps. Propriétaire du Stade Rennais depuis 1998, lhomme daffaires breton porte un œil soulagé sur la prolifique saison réalisée par son équipe, huitième de finaliste en Ligue Europa et au rendez-vous de la finale de la Coupe de France samedi face au PSG (21h). Un an après avoir cédé les commandes à son fils François-Henri, le mécène dart est surtout soulagé den avoir fini avec limage négative qui collait à son club.

“Le Stade sest traîné, traîné… Vous connaissez la blague: quest-ce qui monte et qui descend et qui est rouge et noir, cest le Stade Rennais. Cette phase-là est terminée, il y a tout de même eu depuis quelques années du travail de fait, relève le dirigeant, dont la parole est rare quand il sagit du Stade Rennais. Ça ne commence pas depuis un an, cest un travail de fond, cest un club de formation plutôt performant qui peut être amélioré encore et des recrutements qui ont plutôt été heureux et une équipe de dirigeants à la hauteur de la tâche.”

Coupe de France, Rennes-PSG : Ce sera difficile, mais pourquoi pas ?, estime François Pinault

Sur les ondes de RTL ce matin, riche entretien avec François Pinault : “Vous le savez, depuis un an jai passé le relais du club à mon fils, François-Henri, qui a pris ça en main, je dois dire avec plus de chance que moi puisque depuis un an, ça se met à gagner.” #SRFC #SRFCPSG

Agé de 82 ans, François Pinault a fait parler de lui récemment, le milliardaire français offrant 100 ME pour la reconstruction de Notre-Dame, mais le propriétaire du Stade Rennais na pas caché ce lundi sur RTL, quil regrettait de ne pas avoir fait des efforts similaires avec le club quil a repris en 1998. Même sil a laissé lan passé les commandes de léquipe bretonne à son fils, François Pinault estime que grâce à lui Rennes sest durablement installé dans le paysage footballistique français, mais que son héritier a eu le mérite de faire des investissements qui finissent par payer.

A-t-il douté au cours de ces vingt années de disette ? “Non jamais, assure la sixième fortune française. Peut-être nai-je pas donné suffisamment de moyens pour aller plus haut, peut-être nai-je pas eu assez le temps de men occuper, mais il a fallu apprendre ce monde du football qui est complexe, se justifie-il.” Il loue le travail des nouveaux hommes forts du Roazhon Park. “Je crois quaujourdhui, il y a une bonne personne à la tête, que ce soit le directeur général Olivier Létang, ou ce jeune entraîneur qui est extraordinaire et Breton en plus.”

En attendant, Julien Stéphan na toutefois pas envie de se plaindre de lhégémonie du PSG. Il ny a pas à juger cela. Ils ont un budget hors norme pour la L 1, ils lutilisent en achetant des top joueurs, observe lentraîneur du Stade Rennais dans LÉquipe. Il y a une forme de logique entre la puissance économique et la qualité des joueurs. Ce nest pas tout daligner des très bons joueurs. Je trouve que cette année, ils ont aussi démontré une qualité collective de très, très haut niveau. Il faut leur dire bravo et constater quils ont des moyens bien, bien supérieurs à tout le monde.

Très en vue en coupes, le Stade Rennais nest que 11e de Ligue 1. A cinq journée du terme, il ne peut presque plus prétendre à une qualification européenne via le championnat. Un nouveau parcours en Ligue Europa passera donc forcément contre le PSG au Stade de France samedi.

Le PSG a eu la bonne idée de simposer assez largement (3-1), avec le retour de ses stars (Neymar, Cavani, Marquinhos). Samedi prochain, il pourra même tirer le feu dartifice en cas de succès en finale de la Coupe de France face au Stade Rennais.

Rennes na plus gagné de titres depuis la finale de la Coupe de France 1971. Les hommes de Stéphan ont échoué en finale des Coupes de France 2009 et 2014. Saint-Etienne avait aussi privé le club breton dun premier titre en Coupe de la Ligue en 2013.

Coupe de France : Rennes “a ses chances” face au PSG, estime François Pinault

Lancer le diaporama Stade Rennais : les noms qui circulent pour le mercato+16Francois Henri-Pinault et sa femme Salma Hayek Credit Photo – Icon Sport LANCER LE DIAPORAMAOnze MondialFRANCECoupe de FranceSaison 2018-2019Rennes : Pinault veut croire en la victoire face au PSG Le 22/04/2019 par Antoine Chirat Ligue 1 Rennes : Pinault veut croire en la victoire face au PSG Le Stade Rennais va retrouver le Paris-SG samedi soir pour la grande finale de la Coupe de France. Ce match constitue le seul espoir pour les Bretons de retrouver lEurope la saison prochaine, laccès par le championnat semble maintenant trop dur à aller chercher.

“Vous connaissez la blague : quest-ce qui monte et qui descend et qui est rouge et noir ? Cest le Stade Rennais”. À 82 ans, François Pinault, propriétaire du club de football de Rennes depuis 1998 manie à merveille lauto-dérision, avant de se réjouir : “Cette phase-là est terminée”. Cette phase où la ville de Rennes était moquée pour ses résultats en yo-yo, son incapacité à écrire une nouvelle ligne à son palmarès depuis 1971.Cétait en finale de Coupe de France, justement, contre Lyon. 48 ans et deux finales perdues face à Guingamp plus tard (2009, 2014), le club dIlle-et-Vilaine défie le PSG, samedi 27 avril au Stade de France. 

Rarement dans l'histoire du club les supporters rennais auront autant vibré que durant cet exercice 2018-2019. Héros de toute une région en 1/16 de finale de la Ligue Europa en faisant tomber les Espagnols du Betis Séville, les hommes de Julien Stéphan pensaient être capable de remettre ça en 1/4 face à Arsenal après une jolie victoire 2-0 à domicile. Malheureusement, l'expérience des Anglais mettait à mal la bande à Ben Arfa qui se faisait sortir sèchement 3-0 à l'Emirates Stadium. Ce n'était que partie remise. Distancés en championnat, les Bretons réalisaient l'exploit de s'imposer sur la pelouse de l'OL en 1/2 finale de Coupe de France pour rejoindre le Paris-SG en finale.

Lancer le diaporama Stade Rennais : les noms qui circulent pour le mercato+16François Pinault saluant les supporters du clubCredit Photo – Icon SportOutsider de cette finale, le président du club François Pinault croit quand même en les chances de ses joueurs : "Il ne faut pas être inconscient : le PSG est l’un des plus grands clubs d’Europe, mais bon… Qui sait ? (…) Il faut y aller pour gagner et surtout pour produire une belle passation, un beau match, qui fasse honneur à la Bretagne et aux Bretons. (…) Les défis, il faut savoir les relever. Autrement, on reste dans son village breton, puis on ne fait rien de sa vie. On peut peut-être l’emporter ou pas, il ne faut pas y aller la tête basse en disant on est sûr de perdre. On a notre chance et il faut la jouer à fond" a-t-il expliqué à RTL. Rendez-vous samedi à 21h au Stade de France pour la grande finale entre Rennes et le Paris-Saint-Germain. Pour rappel, en cas de victoires, les hommes de Julien Stéphan disputeraient les barrages de la Ligue Europa l'an prochain.

Au cours dun entretien pour LEquipe, Julien Stéphan a évoqué son prochain adversaire en finale de Coupe de France, à savoir le PSG. Lentraîneur du Stade Rennais, qui se prépare à affronter les Rouge-et-Bleu samedi prochain, ne semble pas déranger par la domination sans partage des Franciliens sur la Ligue 1.

Lire larticle Découvrez notre dossier spécial consacré à la montre connectée Diesel OnTouch Screen Smartwatch. Au programme : test détaillé de la montre et rencontres avec des influenceurs qui aiment se démarquer !

Cette journée a commencé vendredi avec la victoire ultra importante de Dijon sur Rennes. Enfin, sur le fantôme de Rennes, surtout lors dune première période dun niveau indigne de ce que les Bretons ont montré cette saison, a-t-il critiqué sur son blog. Clairement, le parcours en Europa League et en Coupe de France a pourri la fin de saison des hommes de Stéphan, qui ne sont plus vraiment concentrés sur leur sujet en championnat. La finale de la Coupe va donc opposer deux équipes pas vraiment en bonne santé. Et je ne suis pas certain que le calcul soit très judicieux pour les Rouge et Noir.